Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 08:30

     

 

          Hier , juste avant le lever du soleil , je suis descendue au potager pour chercher une cébette  et de l'aillé à ajouter à la salade de pommes de terres que je venais de préparer  pour emporter à Avignon . J'ai été émerveillée - marchant dans le pré émeraude que le soleil naissant faisait vibrer par endroits de nuances plus claires , presque dorées , respirant l'odeur exquise de l'herbe  fraîchement coupée . J'avais emporté un opinel , j'ai coupé  ail nouveau et oignon  juste au dessus du compost où le gros tas d'herbe coupée commence à fermenter ; là encore les odeurs étaient d'une intensité fabuleuse . En remontant il y avait les jacinthes , qui commencent à se faner mais embaument encore  .. Et puis , une odeur de miel , dont je ne pouvais identifier la provenance . Le prunier , peut-être ?

      A Avignon , Renée était mieux qu'il y a quinze jours . Pour ma venue ( ? ) elle était très gaie , avec Louis nous avons planté les impatiences devant sa porte - roses , cette année ;  puis j'ai semé des nigelles le long du cabanon . Mais quand je lui ai demandé en plaisantant ( elle était préoccupée par la nécessité du partage à faire entre ses héritiers , voulant avantager E . qui s'occupe le plus d'elle , habitant près  ) si elle comptait mourir dans les quinze jours , elle m'a dit " je voudrais bien " . Son coeur bat beaucoup trop vite en permanence ( 120 pulsations  ) ce qui est épuisant  , bien sur elle ne peut plus jardiner .  Le cardiologue va lui faire essayer un nouveau médicament .

      Ce matin je me suis éveillée en pleurant à cause d'un rêve  , qui me rappelait  la visite à ma marraine deux jours avant la mort de cette dernière à Thonon .  Parce que l'après-midi d'hier était si heureux , et quelque part je voudrais bien pouvoir toujours retrouver Renée en bonne santé ; puis j'ai pensé tout à coup que , grâce à Dieu , maman ne m'avait jamais avantagée financièrement par rapport à mes soeurs et qu'elle n'y a même jamais pensé  , ou peut-être qu'elle craignait une rancune éventuelle ; ce qui me vaut d'avoir des dettes  , d'ailleurs , et d'agacer Philippe ( et allez donc ! souviens toi , 176 euros  en deux jours , pour ces quatre paires de chaussures .. )  .   Puis j'ai été envahie par le sentiment d' une liberté fabuleuse . Super ! ce que je fais pour maman , je le fais sans être tenue par de l'argent !  Tout ça à travers le conditionnement idiot qui fait que je me suis toujours sentie moins " valable " que mes soeurs , et que j'ai toujours pensé que c'était à moi , la dernière née , de  m'occuper de ma mère .. Finalement , on peut être pleinement heureux et libre même à l'intérieur de sa stupidité ! Bien sur , nous savons tous maintenant qu' aucune personne n'est plus ou moins valable qu'une autre . Et qu'on peut être libéré de son conditionnement , ou presque .  

         Dans ce rêve , j'étais debout et  je disais à une femme chrétienne , qui regardait le bas d'une grande affiche ,  accroupie par terre  - elle n'était  pas  gaie  et très étriquée de pensée - je lui disais que Dieu est partout ; ou  Dieu est en tout  . Ca me rappelle la fin du disque Shakti , de John Mac Laughlin , après toutes ces cascades vertigineuses et ultra rapides des cordes :  all is bliss ... All is bliss . Waouh ! je garde ça , dans un petit coin tout au fond de mon cerveau plutôt ramolli ...

 

 

 

commentaires