Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 07:07

     

 

         Oups .. hier soir , Philippe était vissé sur l'ordinateur , je n'ai pas voulu aller me servir de celui qui est en bas parce qu'il fait froid dans la pièce ; total , vers les quatre heures et demie du matin , j'ai regardé ici une vidéo de Mooji :

 https://www.youtube.com/watch?v=ysb5BHLa-6E

qui propose un exercice de présence .. très bien ,vraiment très bien , et j'avais très fort envie d'adhérer ; mais ça m'a fait rencontrer , au détour du chemin ,  un très vieux malaise ; ( le  sentiment  qui sous-tendait si intensément mon  enfance , si je l'exprimais en mots ce serait : je n'y arrive pas , je suis nulle , tellement médiocre , la pièce rapportée de la famille ... je n'aurais jamais du naître , et je ferais mieux de retourner là d'où je suis partie ) ; rien que du mental , vous voyez bien !  rien que de la pensée qui tourne , rien qu'illusion et fumée ( de même que la contrepartie qui était si rare : je suis géniale* , j'y suis arrivée .. ) mais qui engendre un malaise physique au niveau du plexus , du sternum tout resserré ;  pour l'instant ça perdure . Même après la méditation , même après la douche et la bonne tasse de thé ..

          Mais je sais qu'après l'inévitable passage par la maison de maman pour ranger , je partirai pour le  yoga et ça s'envolera . Et puis , le mental peut , après tout , se consoler en se disant que ce n'est qu'un gardien du seuil à affronter ! Au musée Guimet , au premier étage , il y en avait de splendides  ...

      

 

 * en fait je ne suis jamais en face de pensées du genre " je suis géniale " . Ma maman craignait et réprimait , pour ses filles , la vanité , et complimentait peu ou pas .  Ou alors avec de la sévérité dans sa voix " c'est bien " . Sobre ... ou encore : " Mais oui , tu as fait de ton mieux ! "  qui n'étaient tout aussi inquiétantes , parce qu'elles sous-tendaient des pleurs préalables de l'enfant qui avait conscience d'être une gourde . Mais il peut y avoir en arrière plan des pensées du genre " tout  réussit en ce moment " , non formulées pour ne pas attirer les foudres de mon surmoi , que je dois aussi dépiauter avec attention.  

 

commentaires