Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 18:31

 


            J'ai acquis récemment une petite édition d'Epictète , avec un très jolie couverture ( je croyais qu'on n'avait de lui que le Manuel , mais j'y apprends qu'il y a plusieurs livres , concoctés par un de ses disciples ) . Lire ça m'a gentiment réconfortée , comme si j'entendais un ami un peu ironique ,   moi qui pioules et me plains sans arrêt  que je n'ai pas assez de temps - pour peindre , ou jardiner, ou  ...  

 

" Sur le progrès "

 ( p. 12 )  s'il a compris que quiconque désire ou fuit les choses qui ne dépendent pas de lui ne peut être ni loyal ni libre , mais change nécessairement et tourne lui aussi avec ces choses  comme le vent ,et qu'ainsi , nécessairement , il s'est placé lui-même sous la domination des autres ,de ceux qui peuvent procurer ou empêcher tout cela(...) . ceci plutôt vaut la peine : travailler à supprimer de sa vie les lamentations et les gémissements , les " hélas ! " et les " malheureux que je suis" , la mauvaise fortune et les échecs ; apprendre ce qu'est la mort , l'exil ,la prison , la ciguë , afin de pouvoir dire en prison: " Mon cher Criton , si cela plaît aux dieux , qu'il en soit fait ainsi ! et non pas : " Oh ! Malheureux vieillard , c'est donc pour en arriver là que j'ai vu blanchir mes cheveux ! " ...

 

 

           " Du contentement intérieur "

 (p. 18 ) Quel est donc le châtiment de ceux qui ne savent pas se résigner ? C'est d'être précisément ce qu'ils sont . Un tel est mécontent parce qu'il est seul ? Qu'il reste dans son désert ! Est-il mécontent de ses parents ? Qu'il soit mauvais fils et qu'il se lamente ! Est-il mécontent de ses fils ? Qu'il soit mauvais père !

 

 

 

         " A ceux qui recherchent une vie tranquille " 

 

     ( p.96 )  Souviens-toi que ce n'est pas seulement le désir d'une charge et des richesses qui abaisse les hommes et les assujettit à d'autres , mais encore le désir de la tranquillité , du loisir , des voyages , de l'érudition. En un mot , quel que soit l'objet extérieur , l'estimer nous assujettit à autrui. Quelle différence y a t-il donc entre désirer être sénateur et désirer ne pas l'être ? Quelle diffférence entre désirer une charge et désirer n'en pas avoir ? Quelle différence entre dire " Cela va mal pour moi , je ne puis rien faire , je suis rivé à mes livres comme un cadavre" et dire : " Cela va mal pour moi , je n'ai pas le loisir de lire " ? Tout comme salutations et charges se rangent parmi les objets extérieurs et indépendants de nous , également les livres . ou pourquoi veux-tu lire ? Dis-le-moi. Car , si tu as comme fin de te distraire ou d'acquérir quelque connaissance , tu es vain et misérable . Mais si tu rapportes ta lecture au but qu'elle doit avoir , quel autre peut-il  être sinon le bonheur ? Et si la lecture ne te procure pas le bonheur , quelle est son utilité ?

 - Mais elle me le procure , dit l'interlocuteur , et voilà pourquoi je suis mécontent d'en être privé .

- Et quel est ce bonheur que le premier venu peut empêcher , je ne dis pas César ou un ami de César , mais un corbeau , un flûtiste , une fièver , mille autres choses ? Or , rien ne caractérise mieux le bonheur que de n'avoir ni interruption ni entraves .

(...)

    

C'est chez Folio-Sagesses , et ça vaut peanuts .. Mais ceci dit, tout en gardant les conseils d'Epictète en mémoire , je préfère me plaindre de bon coeur ,( tout le monde s'en est rendu compte , c'est pas la peine que tu insistes ! )  plutôt qu'ajouter une couche de censure à mon millefeuille émotionnel ...

 

commentaires