Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 18:29

 

           Nous avons travaillé un extrait du Lagunyasam ;  un hymne védique qui m'a tout d'un coup éblouie de sa beauté , et que j'ai un grand  bonheur à psalmodier le matin ... Peut-être parce que pendant une séance de yoga je suis hyperconsciente de chaque élément de " mon " corps , et que , en passant en revue , comme fait l'hymne , chaque élément , on a vraiment l'impression de se faire du bien .  Ou pour toute autre raison ...

         J'ai beaucoup de mal à trouver , d'abord une chanteuse - la plupart du temps c'est des brahmanes , donc des mecs , ce que je peux apprécier d'ordinaire , mais pas là . Je ne connais pas cette chanteuse , mais elle me plait beaucoup ... Et j'en ai  encore plus à trouver une traduction . Dîpa ne nous a pas marqué la sienne , ce qu'elle fait pourtant fréquemment  ...

 

  

     Je suis un peu impatiente de partager ...  donc , une première ébauche du texte pour  donner une idée ( je n'ai pas trop le temps en ce moment ) , avec des excuses pour les fautes de frappe en recopiant le sanskrit  :

 

Agnir me vâci sritah                  Le Feu est abrité dans ma parole

vâg hrdaye                               Ma parole est dans mon cœur

hrdayam mayi                           Mon cœur est en moi

aham amrte                              Je suis dans l'éternité

amrtam brahmani                      L'éternité  dans le Brahman ***

 

*** attention les enfants ! Il s'agit du Brahman , " Cela " ...  rien à voir avec la caste des Brahmanes  , ces prêtres souvent arrogants ...

 

Vâyur me prâne sritah  ...

            Le Vent est abrité dans mon souffle / Mon souffle est dans mon cœur / Mon cœur est en moi / Je suis dans l'éternité / L'éternité dans le Brahman

 

 

etc ...  http://www.yogastudies.org/wp-content/uploads/agnirme_translation.pdf 

mais les traductions sont si riches et diverses et passionnantes  !  par exemple , dans celle pour laquelle je vous mets le lien ci-dessus  , on traduit sous forme de prière : " puisse le feu nourrir ma parole ..."  - et comme je ne suis pas sanskritiste , je ne sais pas ...  il me semble que Dîpa nous a donné une traduction au présent . " Le feu est dans ma parole ... " et pas " puisse le Feu être ... " . En tout cas , j'ai eu le coup de foudre quand Dîpa l'a traduit , et c'était au présent de l'indicatif . Bon ! il faut , la semaine prochaine , je veux dire quand j'aurai fini d'encadrer - que je regarde la traduction mot à mot de Dîpa ; puis , chercher encore , sur internet ... à suivre ...

  ...

Le Soleil est abrité dans mes yeux / Mes yeux  dans mon cœur / mon cœur  en moi / Je suis dans l'éternité  / L'éternité dans le Brahman ...  

La Lune est abritée dans mon esprit ( manas : plutôt le mental ...) / Le mental  dans mon cœur/ mon cœur en moi / je suis dans l'éternité / l'éternité est dans le Brahman

la Terre est abritée dans mon corps / Mon corps  dans mon cœur / Mon cœur  en moi/ Je suis dans l'éternité / L'éternité dans le Brahman  

Les plantes et les arbres sont abritées dans mes cheveux / mes cheveux  dans mon cœur / Mon cœur  en moi / Je suis dans l'éternité / L'éternité dans le Brahman

Indra est abrité dans ma force / Ma force est en moi ...

La pluie demeure dans ma tête /

Le Seigneur demeure dans ma colère ( ma force de caractère ) /

L'Atman demeure dans l'Atman

 

 

 

 

 

commentaires

J
Effectivement il est au présent et la traduction est sans ambiguïté avec le verbe être sous-entendu partout, donc le mot à mot de Dîpa est la bonne voie. Pour moi supposer un optatif (puisse) est même une erreur de sens : l'hymne décrit un état de fait, pas des aspirations. Ceci dit, il est hypnotique à chanter ! Le chant est peut-être ce que je regrette le plus d'avoir manqué le stage.... bises et excellente journée !
Répondre
P
Aaaaaaaaaaaaah , un grand merci Jyoti ! Justement , j'écrivais mes interrogations dans l'article , en me disant ... si j'osais , je demanderais bien à quelqu'un de compétent son avis , mais je n'osais pas - surtout en te sachant dans les cartons !!! ... Bises et plein de gratitude Françoise