Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 07:28

.

 

 

       Ces noms de fleurs  ... j'ai refait hier après-midi  cette même promenade de la veille , vers le village , un tout petit peu plus loin cette fois ,  avec Hermione bien entendu  . Le peu de noms  que je sais , je les tiens de ma maman , qui semblait les connaître  presque tous , et voilà comment : elle m'a souvent raconté que , petite , et quoique fille d'institutrice , il n'y avait quasiment pas de livres à la maison - ça se passait dans les années 1920 . Ca devait être cher , un livre ... Bien sur , il y avait quelques livres obtenus comme prix , de ces beaux livres aux grandes couvertures rigides rouge foncé , brochés d'or . Mais - on se fatigue de lire toujours les mêmes !... Ma grand-mère , obligée à contre coeur de quitter un métier qu'elle aimait parce qu'après la mutation du grand-père , employé des postes ,  à Gap , il n'y avait pas de poste d'instit là-bas pour elle , ma grand-mère était  abonnée à un magazine de lecture , et laissait ses filles lire certains feuilletons , ou les leur lisait à haute voix  . Quand aux bibliothèques de prêt , je ne sais si elles existaient , mais à l'époque on avait la grande crainte de la tuberculose , qui pouvait ( ? ) se transmettre en respirant un livre anonyme . Bref ... Un été , ma tante , plus âgée , préparait un examen , se destinant à la prestigieuse carrière de professeur ( l'ascenseur social fonctionnait , à cette époque ! et l'éducation scolaire était synonyme de réussite sociale ... depuis les arrière-grand-parents ,  journaliers crève-la-faim qui devaient se louer dans les champs des autres , dans  cette Haute-Provence aride et pauvre , jusqu'à devenir instit ou postier comme leurs parents , c'était déjà fabuleux ... )  . En tout cas , cet été-là ,  la petite Simone , ma maman , privée de la compagnie de sa grande soeur , s'ennuyait , mais s'ennuyait ...

           Heureusement , parmi les livres de cours que travaillait sa sœur aînée , elle a découvert le merveilleux  petit livre de Gaston Bonnier , les noms de fleurs ( je l'ai maintenant en double : j'ai adopté , quand on a déménagé sa maison , l'exemplaire de maman ... ou celui de Tata Lili ... considérant que c'était bien mérité ! et puis j'ai le mien , parce que c'est encore et toujours réédité ! ) .  Merveilleux , parce qu'il permet de trouver , par une méthode analytique  le nom de n'importe quelle plante herbacée , ou fleur , qu'on croise au détour d'une promenade . Quand on rencontre une nouvelle amie , c'est toujours plus sympathique de connaître son nom . 

         Et alors  ...  Simone a passé cet été-là à batifoler avec bonheur au milieu  des prairies montagnardes , en cherchant les noms de toutes les fleurs qu'elle rencontrait . Et elle est tombée amoureuse de la botanique . Amour léger , amour de vacances , amour gai -  rien à voir avec les maths , avec le métier de prof de maths qu'elle exerçait . Mais un amour qu' elle a conservé , jusqu'à plus de cent ans  , ainsi que ma Tata Lili bien sur  . Elles pouvaient toutes deux avoir d'âpres discussions concernant les mœurs  ou la dénomination d'une petite plante , savoir si les feuilles sont alternes ou opposées , ce genre de chose *  ... Je savais qu'elles se disputaient alors pour de rire , que ça n'était pas inquiétant du tout . Moi , maintenant ,  j'aime bien connaître les noms de fleurs ; mais je me repose , paresseusement , sur les quelques notions que j'ai retenues de leurs conversations , ou disputes  ... Par contre , elles n'ont jamais franchi le pas vers l'utilisation des plantes médicinales : à cette époque , la médecine était LA valeur  qui allait sauver le monde . C'est moi qui ai suivi l'air de mon temps , ou les vasanas de mes vies antérieures  , m'identifiant à une mauvaise herbe qui en fait est une bonne herbe ,  cherchant à me soigner par la phytothérapie au lieu de recourir aux docteurs et aux pilules ... 

        Et voilà comment je connais le nom de l'ornithogale ; dont j'ai appris plus tard un autre nom , magique !   Etoile de Bethleem . 

       Et je n'avais pas vu tout d'abord , en prenant la photo , qu'une fleur jaune pâle , moins éclatante ,  poussait tout contre l'ornithogale  . Je me souviens , en la nommant , de la façon presque mélancolique qu'avait maman pour dire de ce genre de fleur , dont il existe des centaines d’espèces et donc qu'elle ne pouvait pas désigner plus précisément que ça  , quand je lui demandais le nom d'une de ces fleurs , dont certaines espèces sont jaunes ,d 'autres violettes , d'autres rose fuchsia comme les pois-de-senteurs  : oh , ça - c'est une gesse ...

 

 

* n'empêche que c'est important ,de savoir si les feuilles sont alternes ou opposées , sur la tige . Prenez la grande gentiane , par exemple ( mmmhhhhhhh .. on a un alcool de gentiane à la maison , acheté dans le Jura il y a longtemps , c'est quelque chose ... des arômes amers , bien sur , de la gentiane ; mais en dégustant , on a aussi un goût subtil de terre .... Bon , il est huit heures du matin , je vais pas me mettre à fantasmer sur un alcool , tout de même ! ). La gentiane , faut pas confondre avec le vérâtre , autre plante dont les feuilles sont presque identiques . Le vérâtre est extrêmement toxique , et pas la gentiane , bien sur . Quand c'est en fleurs , certainement , on ne peut pas les confondre  Mais ,quand ça l'est pas encore  ? Alors , là , c'est vraiment utile de savoir que les feuilles de la gentiane sont opposées ,et que celles du vérâtre sont alternes ...  https://sciences-nature.fr/distinction-entre-deux-fleurs-de-montagne-gentiane-veratre/

.

Chapitre 2629 : l'ornithogale , et une gesse

commentaires

renee doumergue 19/04/2020 10:09

Aaah! J'ai moi aussi hérité du Gaston Bonnier de mon papa! Et il y a 2 ans j'ai suivi en ligne un MOOC sur la botanique et j'ai appris que ce vieux livre est toujours un ouvrage de référence en la matière!
Et de plus je fais souvent des bouquets d'ornithogales pour faire rentrer un peu de printemps dans mon confinement et je me souviens que ma grand mère appelait ces fleurs des "demoiselles de 11 heures".. pourquoi ? je l'ignore!
Bon dimanche!

Prune Branchesetbosquets 20/04/2020 07:35

Après sondage - auprès de ma voisine , savoyarde elle aussi , les " dames de onze heures " sont définitivement les ornithogales ! mais , en grifouillant le potager , hier après-midi , je me suis souvenue des autres fleurs dont je parlais ; certaines gamines du village les appelaient les messieurs et les dames , qu'on distinguait d'après leur couleur , blanche ou rose . Allez , je retourne sur Google pour chercher ...

Prune Branchesetbosquets 19/04/2020 10:36

Ah , moi aussi , je connaissais des " dames de onze heures " - mais ça n'était pas les mêmes fleurs , il me semble qu'il y en avait des roses et des blanches , ou peut-être que je me souviens mal - elles fleurissaient à Pâques , en Haute-Savoie - je vais demander à une de mes sœurs !
Et j'imagine que peut-être c'est parce qu'elles ne s'ouvrent pas de bon matin , ce qui est le cas pour les ornithogales ! Bon Dimanche à toi aussi ( pluvieux , chez nous , et ça ne fait pas de mal ) !