Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 06:21

         Je vous donne des nouvelles .. Ces derniers jours étaient marqués par une aggravation progressive de la santé de maman . La plaie derrière son oreille était de plus en plus moche ; les douleurs dans sa tête , de pire en pire , qui la secouaient comme des décharges électriques , disait-elle . Au point que Jeudi matin , je l'ai quittée , épuisée de l'entendre crier de douleur sans pouvoir y remédier ; ayant l'impression qu'on la soignait mal , qu'on ne lui donnait  pas d'anti douleurs efficaces ( juste du Doliprane ) et que personne ne s'occupait bien d'elle , malgré mes aller-et-retours  angoissés entre le bureau des infirmières et sa chambre .

       Pour me resourcer , j'ai entraîné , au début de l'après-midi , Philippe dans les bois les plus proches : après la pluie tellement forte qui était tombée la veille , - le pont noyé d'Anduze en avait été .. vraiment noyé .. - , j'espérais que les champignons avaient montré le bout de leur nez . Effectivement , j'ai pu faire une jolie cueillette de chanterelles jaunes ... rien de tel pour se remonter le moral . 

      Le soir , vers cinq heures , j'ai trouvé maman  couchée et très faible - elle ne mange presque rien , pas étonnant .. et toujours ces douleurs " électriques" qui la secouaient . Mais au moment où je partais , l'infirmière , ma préférée ,  m'a donné une bonne nouvelle : les analyses avaient enfin déterminé le  microbe qui la tourmente tant ,  on pourrait lui donner des antibiotiques le lendemain matin .  Rentrée à la maison , j'ai commencé par annuler le stage de formation yoga auquel je m'étais insrite pour ces trois jours : maman était si mal , ce n'était pas le moment de la quitter trop longtemps .  Puis je suis tombée dés onze heures du soir dans un sommeil en béton ; pour me réveiller à deux heures , faire mon courrier  , angoisser en me demandant pourquoi ils n'allaient commencer à lui donner l'antibiotique que le lendemain matin , avec le temps que ça prend à agir ...  pourquoi je n'avais pas proposé de me précipiter à la pharmacie de garde la plus proche .. enfin ,  méditer ou prier  ( me concentrant mentalement sur le visage  rassurant de Jillelamudi Amma , parce que je n'arrive pas à retrouver  l'étole orange  , cadeau de l'ashram ,  dont j'aime m'envelopper dans ces moments là - mon doudou .. )

      Hier matin , surprise : maman  m'accueille souriante et calme , ne souffrant presque plus . Beh alors , ça commence à agir - déjà déjà  ? Quelle chance  .. je reste un moment avec elle , elle voudrait plus longtemps , plus longtemps encore .. je pars vers les onze heures ; tant qu'à faire d'avoir annulé mon stage , je propose une nouvelle balade champignons , dans un autre endroit : je trouve plusieurs pieds-de-mouton , tout frais poussés ;  puis , sous les pins , une bonne quantité de lactaires safranés . Les collines sont splendides : sur les ubacs ,  les arbres d'or ponctuent la forêt , mis en valeur par le  gris des chênes verts et des pins qui les entourent ;   sur les pentes ensoleillées  couvertes de garrigue , ce sont des arbustes  moins hauts , mais souvent rouges , ( des pistachiers térébinthe  et des frênes , je suppose )  toujours sur fond gris -vert .. surplombés par les falaises . Magnifique ..

        Le soir , surprise des surprises : maman se sent si bien qu'elle a demandé qu'on la descende au restaurant avec tout le monde .. pour attendre le repas . Les deux dames à sa table , chacune dans un fauteuil roulant avec un soutien pour la tête , sont plutôt mutiques ; l'une d'elles ne répond pas quand j'essaie de faire la conversation ( maman parle si bas et entend si mal que j'essaie de faire un peu l' intermédiaire ) , l'autre m'est incompréhensible et j'abandonne la partie , honteuse ,  après lui avoir fait répéter plusieurs fois ce qu'elle a essayé de me dire  . Conséquence d'un AVC , peut-être ? je parle , à voix basse ,avec maman . La salle , moderne et très haute de plafond , est si bien construite qu'il semble que régne un silence chaleureux , presque intime . D'ailleurs , il y a peu de monde . J'apprécie .. Enfin arrivent , l'une après l'autre et chacune avec une fille d'âge mur , deux autres dames , qui parlent normalement . les filles partent , je reste un peu à la table et raconte ,pour  distraire , des histoires d'Hermione qui les font toutes sourire .  

          Et je reviens un peu rassurée .. Le trajet nocturne est toujours un bon moment ; mais je suis  si fatiguée que je n'ai même pas le courage de trier et de faire cuire notre cueillette ..         

          Aujourdh'ui ,  vacances .  J'ai tout organisé pour que maman ait deux visites longues , et nous ,  irons à Nîmes ; maman a tant maigri depuis quelques mois que je veux lui acheter deux nouveaux pantalons ; puis je me dis que je vais peut-être aussi m'offrir une paire de chaussures neuves : pour me récompenser ..

     

 

       

commentaires