Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 06:41

     

         Hier soir , j'ai donné plusieurs coups de téléphone .. le dernier , à une ancienne élève de maman - tellement gentille , tellement peinée de la nouvelle .. Qui m'a rappelé des souvenirs anciens ( " on vous voyait arriver à l'école , tenant votre maman par la main .."  )  de l'époque où ma maman était prof , adorée de ses élèves apparemment , dans une Ecole Normale d' Institutrices . Le soir , j'ai écouté une vidéo de Mooji , me promettant dorénavant d'en regarder de plus longues , parce que Mooji est aussi un conteur extraordinaire , qui amène son auditoire à des découvertes en le mettant en condition ..  

     Ce matin , je me réveille d'un sommeil parcouru de rêves violents ,  meurtres de gens inconnus par des personnes inconnues , séquences érotiques bizarres avec des personnes de l'enfance , connues , elles .. Je repense , un peu , à l'image évoquée par la gentille dame d'hier soir ( je vous revois arriver à l'école , toutes les deux , vous teniez votre maman par la main .. ) et je me souviens que déjà , à l'époque , maman ne m'aimait plus beaucoup . Elle a du désespérer de moi , surtout , quand je suis entrée en sixième , à peu près . Jusqu'à l'école primaire , ça allait encore ; mais ensuite , elle qui détestait les gros ,qui avait tant aimé , enfant , faire partie d'une bande d'enfants joueurs et vifs  -  elle traînait cette petite fille peu gracieuse , en surpoids , lente et solitaire , qui , laissée à elle-même , aurait passé son temps à dessiner et lire plutôt qu'à vouloir réussir ... ( mais la mère veillait au grain , surveillant chaque instant de la vie de la petite ; laquelle cachait , désespérément , ses griffonnages interdits  sous les cahiers d'exercice .. )

        Je vois bien que j'ai passé les six dernières années  de ma vie d'adulte à courir après son amour , faisant tout ce qu'il m'était possible humainement de faire . L'amour -  impossible de l'atteindre  ! Ensuite , le schéma s'est renversé : mes soeurs me disaient si intensément de la fourguer en maison de retraite , que j'ai vu en elle une petite fille mal aimée et rejetée , telle que je me suis sentie pendant longtemps . Et puis , c'est sa soeur aînée , que j'aimais tant , qui me l'avait en quelque sorte confiée .  Tout  ce temps , maman avait de plus en plus besoin de moi pour vivre ; mais fondamentalement , elle ne m'aimait pas tellement . Je lui manquais , certes , quand j'étais partie - indispensable .. elle pouvait bien , au téléphone , dire que Françoise était toujours si gentille . Elle essayait surtout  , je crois : de s'en persuader  .

 

 

 

 

 

commentaires

J
Tu me fends le coeur ...
Répondre
P
Bah .. c'est du passé . Mais heureusement que je n'ai pas eu d'enfant , je lui aurais transmis un sacré paquet de complications !!!!