Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 06:53

 

 

 

 

 

Chapitre 1956 : de la liberté

     

 

 

         Tous les soirs , je tape ce texte sur l'enfance de maman écrit par ma sœur aînée ; c'est , je l'avais dit ,fort  bien écrit , et j'y prends autant de plaisir que si je lisais un livre passionnant. Depuis que je suis petite , j'entends les histoires d'enfance de maman et tata ; leur parole et leurs histoires d' enfance avaient remplacé la mienne , que  , par contre ,  je ne trouvais pas passionnante ( et aux murs ,les innombrables tableaux peints par mon père , qui ne parlait pas , ont failli remplacer les miens  , qui fleurissent maintenant innombrables sur les murs de ma maison ... ) . Je ne parlais pas ; je ne peignais pas ; je ne jouais guère - pas le temps , l'école a commencé trop tôt , avec trop de travail  ! - mais je lisais ; et travaillais .           

              L'été , par contre , un mur d'ennui bétonnait mon horizon ... qui restait bétonné , et la seule échappatoire était dans le rêve , ou  les livres .

             J'ai gardé  cette aptitude à travailler - et à m'enfouir dans le travail , même s'il est énorme , que ça soit travail intellectuel ou jardinier , je le fais ,  patiemment et obstinément. Je ne sais pas si ça vient de mon signe astrologique chinois ( le buffle ) ; ou de l'enfance . En tout cas , en lisant ce texte , je me dis que je n'étais vraiment pas très éveillée ni dégourdie pour mon  âge . Et que je ne le suis pas trop maintenant non plus . Bah ! faut faire avec cet ego , dans cette vie ...

    Tous les matins , je fais des cartons pour Emmaüs ou le Secours Populaire ... Hier , j'y ai passé trop de temps encore - et j'ai l'impression de devenir gâteuse . Du coup , en fin de matinée , j'ai voulu m'attaquer aux encadrements de quelques aquarelles pour le marché de Noël , à Saint-Jean ,  le week-end prochain . Marché de Noël .. je trouvais mes aquarelles tristes ,  un peu ternes ; j'ai mis des encadrements gais que je trouvais jolis sur le moment ; mais je vois maintenant que ça ne leur convient guère . Bah ! encore ... je vais défaire le travail déjà fait ,  laisser l'or et les scintillements  aux boules de Noël ... Qu'importe .

 

    Finalement , la seule échappatoire , le seul espace , dans lequel cet ego pas très malin accéde à un peu de liberté et d'espace , et un tout petit peu plus d'intelligence en prime , par minuscules instants  ! c'est la demi-heure de méditation du matin  ..  

     

    

commentaires