Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 15:13

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 2010 : au Mont Ventoux

           Depuis sept ans , je gardais , avec respect et affection , sur une étagère de mon atelier , l'urne contenant les cendres de ma Tata Lili .

            Après la mort de maman , je sentais  qu'il ne fallait pas que ça reste là .

         Une personne de ma famille avait trouvé déplacé  - les blessures d'enfance saignant toujours  , probablement ... - que cette urne trouve place au cimetière savoyard où l'on avait enterré le corps de maman , à côté de celui de notre père . Je n'avais pas envie de la choquer : de son point de vue , elle avait peut-être raison ; et  puis , aussi bien elle  , qui avait tout organisé pour maman , que moi , nous étions trop fatiguées  . Alors , choisissant le plus simple ,   j'avais pensé à une cérémonie familiale réduite cet été  ,  qui aurait convié ceux de mes neveux qui aimaient bien Tata Lili   ,  pour disperser ses cendres au sommet de la montagne de Lure ; puisqu'il reste une partie de notre famille du côté maternel , juste au pied de cette montagne  . Mais depuis quelques jours , la fatigue et la déprime me gagnaient de plus en plus , à l'idée d'organiser des invitations, de discuter d'une date , c'est toujours si difficile   ... D'un coup ,  Jeudi soir , voulant enfin régler la question ,  j'ai  pris la décision  de faire ça le lendemain matin , puisque la météo laissait , enfin !  prévoir deux jours de beau temps  . J'ai juste envoyé aux neveux et à l'une de mes soeurs  un petit mail que j'imaginais gai ; me sentant  , certes , légèrement coupable de ne pas les avoir  prévenus à l 'avance  ( pour participer à la fête ? mais quelle fête ? ) , mais j'étais trop fatiguée .

       Faut dire ,  j'ai un peu l'impression maintenant ( fantasme délirant ,  intuition ? ) , que le temps presse , si nous voulons  , Philippe et moi , nous rendre plus légers , profiter du temps ensemble ,  et mettre les choses en ordre ; pensant qu'eux , qui ont , ce que je n'ai pas , le goût de la collectivité , pourraient aussi bien organiser quelque chose plus tard . Nous avons fait de notre mieux , tout cet hiver , pour nettoyer , réparer , débarrasser  la maison de maman , livrer ensuite au reste de ma famille le plus de souvenirs possibles que j'imaginais susceptibles de leur faire plaisir . Et nous occuper de vendre la maison de maman , ce qui semble quasi achevé .

           Dans la nuit , j'ai fait un cauchemar vraiment affreux . Alors , en méditant , j'en ai compris qu'il valait mieux disperser les cendres au sommet du Mont Ventoux : un endroit que notre Tata Lili avait toujours adoré ; les années qu'elle a passé à Carpentras étaient , je crois bien , les meilleures de sa vie , toute jeune qu'elle était dans les années trente , ses diplômes réussis ,  l' avenir  devant elle ...

          Miséricorde .. Quelle inconscience . Mes enfants , n'allez jamais au  Mont Ventoux un week-end de l'Ascension ... Des centaines de cyclistes  montaient ; des centaines de motos ; des coureurs à pied ; plus des véhicules divers portant les bagages des cyclistes .. maudits soient-ils , tous ces sportifs . Des centaines de cyclistes en descendaient , des centaines de motos , trois coureurs à pied et une coureuse , plus des véhicules divers , et caetera .

        Au sommet du Ventoux , un très bel embouteillage ; vélos , motos , piétons , voitures et cars emmêlés ... les uns reculaient , les autres voulaient avancer , tout le monde s'engueulait ,  et on a failli écraser une femme autoritaire qui prétendait faire la police .. Et puis  il y avait la buvette , les canettes de bière ou de boissons aux anabolisants , les sandwiches , les enfants ,  les congratulations , les photos , les cris , les youhous ,  l'agitation .  Et d'autre part , le sommet du Ventoux , c'est  de la caillasse si aride et si peu sympathique ..

    On n'est pas restés .

 

       Je voulais tellement trouver un bel endroit , pourtant  . Il s'est présenté , juste un peu plus bas  , quelque part en descendant ; tout près du sommet  . Vue sur la plaine , d'Est en Ouest , d'Apt jusqu'au Rhône ... Ca lui aurait plu à la Tata Lili , j'en suis certaine . De toutes façons : poussière et cendres et sable ,  le vent a dispersé le tout en quelques secondes -  mais les bénédictions  sont surement répandues , d'Est en Ouest , de la Durance jusqu'au Rhône ..

       

        

        

commentaires