Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 10:05

 

 

 

              Allons bon .. Baptiste a disparu ... depuis plus de vingt-quatre heures ,c'est la première fois qu'il disparaît aussi longtemps . J'ai exploré les vignes et les fossés - rien . C'est déjà ça , naturellement . En plus , il est parti hier , tôt le matin ( après une bonne nuit de sommeil au chaud , tout de même ! )  alors que la pluie tombait encore ; quelle idée bizarre pour un chat  ... J'ai passé la nuit à alterner angoisse  (au niveau du cœur ) petites insomnies suivies de  méditations diverses , surtout celle appelée , je crois , Tonglen  , plus des tas de mantras - le tout me rendait le calme pendant un petit temps ; ensuite ,  je me rendormais ,  et je faisais des cauchemars , également divers. Après , l'angoisse revenait ...  Génial , ce chat , pour m'aider à  me libérer des attachements . Il adore disparaître ... et chaque fois , ça peut , ou non , être définitif . Qui sait ? 

           J'avais justement acheté la veille à la solderie un petit livre de citations intitulé " paroles de bonheur" : avec des illustrations semi- figuratives , beaucoup trop clinquantes pour mon goût , mais les citations sont intéressantes - surtout de Sénèque et de notre cher Marc-Aurèle , parce que , bien entendu , la citation de Philippe Delerm  " le bonheur , c'est d'avoir quelqu'un à perdre " ( que je peux vraiment comprendre et trouver sympathique dans d'autres circonstances )   me parait , en ce moment ,  un condensé de débilité .  Il n'y a pas de citation de la Bhagavad Gîta dans ce bouquin , je trouvais ça dommage ; certes , Krishna ne semble pas , de prime abord , proposer le bonheur comme but à Arjuna , mais il me semble pourtant que c'est l'essence du bouquin . Je retranscris donc le début de celle-ci [ XIV ,24-25 ], Krishna décrit le sage  - et  moi , qui ne fais que  regarder ce modèle du coin de l'œil , j'en profite quand même des mots apaisants  ...

        Celui qui regarde d'un œil égal le bonheur et la souffrance , pour qui l'or et la boue et la pierre sont d'égale valeur,  pour qui sont égaux le plaisant et le déplaisant , la louange et le blâme ,l'honneur et l'insulte , la faction de ses amis et la faction de ses ennemis ; qui est fermement établi en une quiétude , un calme intérieur imperturbables , inaltérables ...

mais  dans le petit livre il y a quelques lignes d'Epictète ,  et  on va terminer comme ça pour aujourd'hui ; parce que , quoi qu'il soit arrivé à Baptiste , c'est à lui de gérer ça  ( Hum , Epictète n'avait pas de chat .. ) :

           Lorsque le corbeau jette un croassement de mauvais augure , que ton imagination ne t'emporte point ; mais aussitôt fais en toi-même une distinction et dis : " Aucun des malheurs présagés par cet augure ne me regarde ; ces malheurs regardent ou mon chétif corps ,ou mon petit bien , ou ma petite réputation , ou mes enfants , ou ma femme . Pour moi , il n'y a que d'heureux présages , si je le veux : car , quoi qu'il arrive , il dépend de moi d'en tirer du bien . "   

 

 

          

 

 

             

commentaires