Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 18:42

 

           Mais en fait , comment cette idée a t'elle fait son nid dans l'entortillement de mes neurones  , de supposer un " Infini bienveillant " ? Je crois que ça ne me serait jamais arrivé , que je n'aurais jamais imaginé quoi que ce soit de semblable ( réfugiée , cramponnée que j'étais , dans le blockaus de  ma jeunesse ,  à  ma lecture  étriquée et mal comprenante de Krishnamurti )  si je n'avais rencontré , à un moment de la vie où il ne me restait aucune branche à laquelle me raccrocher , à un moment où je rêvais que j'étais coincée tout en bas d'une immense falaise , à un moment où les autorités compétentes ne me supposaient pas une énorme espérance de vie - il y a trente ans , donc - si je n'avais rencontré Arnaud Desjardins ; et , ayant rencontré quelqu'un que je ressentais comme la personne la plus intelligente et compréhensive que j'avais jamais rencontré , j'ai adopté , de confiance ( même si , à l'époque , je ne pouvais pas vraiment l'intégrer ) cette pensée , ou  croyance , qui est devenue  un mode-d'emploi de la Vie  " Tout ce qui m'advient , m'advient comme un défi ou une opportunité " . Ou , formulé autrement " Tout est pour le bien de ceux qui aiment Dieu " . Et la pensée crée , forcément , petit à petit , au fil des années ,  un " Infini Bienveillant " .

         Et vogue la galère ! Galère qui forcément est devenue , depuis ,  un autre genre de bateau . Plus sympa - un clipper ? Comme ceux qui ramenaient du thé des Indes , au XIXe siècle ? Waouh !

         Voui ,c'est une croyance ... Seulement  , ensuite ,  des événements étranges sont venus à ma rencontre , qui lui ont fait sacrément écho  . Comme cette immense paix qui m'a saisie un jour , il y a une vingtaine d'années , alors que j'étais , comme à mon habitude , en train de ronchonner et de râler et de marmonner et de grogner , piétinant à la queue leu leu dans la file des gens qui attendaient de voir Amma pour être pris dans ses bras : au sein même de la file stupide , tout à coup , cette paix inexplicable , ce bonheur tranquille , détaché et inattendu , qui ont duré plusieurs heures ... Ou encore , comme  cette lumière douce et forte , venue d'en haut , qui m'a envahie ( vraiment , en descendant ,  de la tête aux pieds ! quelle drôle de chose ! moi qui me suis toujours méfiée de ce qui venait d'en haut .... ) la première fois que j'ai été autorisée , ainsi que d'autres personnes , à méditer à Pondichéry dans la chambre de Sri Aurobindo .  Laquelle est une banale chambre d'intello du début du XXe siècle , bourrée de bouquins , de statuettes ,de peintures sans intérêt ... Comme le rêve qui m'a habité , la nuit qui a suivi ma toute première visite à  Mahäbalipuram il y a onze ans - un  rêve où je savais , où je sentais  que le fameux bas-relief voulait intensément me parler , me dire quelque chose ; et qu'il fallait  absolument , à tout prix ,  que je le comprenne ... Un rêve si fort , qu'il   a déclenché ces voyages en Inde que je poursuis depuis douze ans , en essayant d'un peu mieux connaître cette civilisation fabuleuse .   Et cætera , et cætera .

          Oui , avec ce " mode d'emploi" , les événements étranges n'ont pas cessé de s'égrener . La Vie de s'élargir ,de devenir plus passionnante , plus riche , plus vaste , , fourmillant de détails et de subtilités inattendus , et certes plus heureuse  . ( et pourtant , pas moins  douloureuse quelquefois  , non plus . )  Bref :  Alleluiah !!!

 

 

 

      

Ben , en revoyant les photos , je me dis qu'il faudrait que j'y retourne , parce qu'il y a plein de choses que je n'y comprends pas ; pourtant , toutes ces années , j'ai travaillé à mieux comprendre , et j'ai bien butiné ...

Ben , en revoyant les photos , je me dis qu'il faudrait que j'y retourne , parce qu'il y a plein de choses que je n'y comprends pas ; pourtant , toutes ces années , j'ai travaillé à mieux comprendre , et j'ai bien butiné ...

commentaires