Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 08:37

 

 

     Est-ce que c'est aujourd'hui ? ou demain ? Je ne sais jamais ... En tout cas je me suis réveillée avec mal à la tête et le nez bouché ; après avoir nourri les affamés chroniques  , je me suis recouchée avec un bouquin bien traduit et /ou bien écrit , naturellement je ne peux décider car l'auteur est japonais ... dont j'ai lu avec délectation une cinquantaine de pages . ( tiens , rappelez moi de vous écrire à propos de bons livres , j'en ai lu pas moins de quatre ces derniers temps ! une manne ! ) . Celui-ci ,  je ne sais pas si j'irai jusqu'au bout , c'est une histoire de Yakusa , donc à priori ça ne m'intéresse guère . C'est écrit très rapide ( pas autant  toutefois que Cent ans de solitude que j'avais voulu relire cet été et qui m'est tombé des mains après vingt pages ,un livre qui allait beaucoup trop vite pour moi , ou alors c'est parce que je lis trop vite ?  ... ) , et plaisant pour le moment ( Miracle , de Nakagami Kenji , pris au hasard à la bibliothèque  ) .

       Pour le moment .

      Bref ...  je ne me suis levée réellement  , qu'à sept heures et demie . Merveilleux ! cette heure d'hiver ! ... mon corps a l'habitude d'être éveillé vers cinq et demie -  Hermione et Noisette et Baptiste  également , et tous  ont sacrément faim au réveil et le font entendre bruyamment  - et je peux donc profiter d'une bonne plage de flemme ... Surtout qu'il pleuvote toujours .

     Je me traîne ; je m'occupe d'abord de mon nez bouché , puis je  dégouline mollement  l'escalier de marche en marche jusqu'à la grande chambre où je fais du yoga  . Maussade . Je reste morne tout le temps de ma séance , un peu courte mais faut tout de même entretenir ce corps un minimum pour qu'il reste un peu souple ... Je cesse , hélas , d'être concentrée  sur les postures  de temps à autre , me disant que j'aimerais être joyeuse , et que je vais , pour me récompenser d'avoir fait la séance ,  me tirer une carte des fées à la fin de la séance dans cette intention . Par la fenêtre , je vois Hermione qui est en train de piocher un petit dej supplémentaire dans le récipient plein d'épluchures que j'ai laissé sur la terrasse hier soir dans l'intention de le mettre sur le compost , je l'ai laissé parce que la pluie était dense . Curieux ... Ah , oui , il y avait des écorces de potimarron cuit , que je n'ai pas mis dans le gratin de peur qu'elles soient dures . Bah , ils sont  bio mes potimarrons  , si elle le mange c'est que ça doit être bon ... je balaierai la terrasse après . Je reviens à mes postures , est -ce que j'ai déjà fait les torsions , ou pas ? Bon , je recommence ...

      Ensuite , je m'assieds pour méditer .  Baptistounet , installé sur un plaid plié sur le lit voisin , lève la tête pour voir ce que je fais ; puis se rendort agréablement  . Chant indien ce matin ? Non , j'en ai marre  , j'ai presque une overdose de mantras ces derniers temps . Bon , juste une petite harmonisation des chakras alors , puis , enfin , le café   ... Seule l'idée du café me motive encore . Mais je me cramponne : harmonisation par les bija mantras d'abord ,puis les couleurs . Au fur et à mesure que je pratique , j'ai l'image d'une couche de noir , recouvrant la belle lumière  chaque chakra d'une fine couche ,  comme à l'aquarelle , se dilue , se délaie , se dissout avec de l'eau , ou de la lumière , pour laisser apparaître les joyaux auparavant salis  ... Le   vert émeraude profond du cœur , à ce moment là ,  est une merveille à regarder .

    Puis , je reste à écouter , à observer , la pensée à tendance à baguenauder de temps en temps . Je me mets à penser aux personnes que je connais , désormais hors du monde des vivants . Lucienne , la première à disparaître et le début de la fin d'un monde ... la chère Tata Lili , Yvette , maman ... (  mon père était , historiquement , le premier à partir  - excuse moi , papa , ta présence était , on va dire ,   fort discrète  ... ) . La tristesse , le regret d'un monde de l'enfance duquel je ne garderais que les meilleurs moments , sont là  . Mais la respiration aussi  , est bien là ... tant que je vis .   Spontanément ,je respire  la tristesse  ;  à l'expiration c'est l'amour qui leur est envoyé   ,  l'amour pour chacune de ces personnes qui m'ont aimée , à leur façon et elles ne pouvaient faire autrement  ; et pour certaines , surtout mon père ,   je suis tellement  désolée du malentendu ; pour ma mère ,  de mes maladresses , mais moi non plus je ne pouvais faire autrement  .  Mais maintenant , c'est juste l'amour  , depuis le cœur qui vibre ...

      La maussaderie est partie . Reste un état qui est - on ne peut pas dire joyeux ?  encore que ... tellement sensible , tellement empli d'une vibration très  douce  , d'un état de curiosité aussi  , comme si la vie , et le coeur étaient  tellement passionnants , tellement tristes et tellement joyeux  aussi ...

 

 

 

     

commentaires