Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 07:05

     

.

 

         Ce matin  , après une nuit où je me suis sentie  mal à l'aise et angoissée , après un rêve bizarre où je fayotais Ségolène Royal (!!!)  en lui proposant de taper des textes , me chargeant de tout un stock de documents extrêmement lourds (  alors que , dans la réalité , il me semble que j'ai déjà de quoi employer mon temps quarante-huit heures sur vingt-quatre ,des occupations bien plus que je ne saurais en prendre ) je me trouve envahie de joie , sans comprendre pourquoi  ,  en traduisant un paragraphe du nouveau chapitre de Sally Kempton sur Sita ( cette pauvre Sita ,  héroïne du Ramayana , dont le sort me révolte - mais Sally a le chic pour explorer , jusqu'au cœur du mythe ... )

 

   Au niveau ultime , Sita est la qualité de l’amour qui maintient . Elle est la puissance essentiellement féminine de l'étreinte inconditionnelle , incarnée dans l’énergie qui soutient l’ enfant dans le ventre de la mère . La force dynamique de Kali expulse l’enfant hors de ce ventre . Sita est le ventre maternel lui-même .

 

  Eh oui ... ça n'est pas l'emploi du temps en soi-même qui m'est lourd , quelquefois , mais toute la tension que j'y mets et l'angoisse de "l'échec " ( ? ) . En fait , tout est une question de rythme ... et ça n'est pas "moi"qui décide du rythme ...

 

 

.

 

( et voilà pourquoi je ne peux produire des peintures à volonté ; aujourd'hui , ce thème du danseur cosmique joyeux , je le traiterais différemment ... mais ces jours-ci ,  je suis en train de peindre une grande étude d'une branche de noisetier . Ca n'est pas " moi" qui commande !

( et voilà pourquoi je ne peux produire des peintures à volonté ; aujourd'hui , ce thème du danseur cosmique joyeux , je le traiterais différemment ... mais ces jours-ci , je suis en train de peindre une grande étude d'une branche de noisetier . Ca n'est pas " moi" qui commande !

commentaires