Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 06:24

.

 

           Je me réveille , prenant conscience de ma confusion . Depuis la journée avec Virginie , il y a une semaine , toutes mes nuits , sans exception , ont abondé en rêves foisonnants , mais dont la plupart me semblaient sans intérêt , reprenant juste les activités ou les lectures de la veille .

      Avant-hier , une journée entière de  chorale .  J 'ai passé , dans cette chorale ,  tout le premier trimestre à essayer , vainement , de rattraper la foison de chants que les choristes plus anciens ont travaillés les années précédentes . Mais , ce Samedi  , la cheffe de chœur est arrivée avec un bon paquet d’œuvres nouvelles ,  nouvelles pour tout le monde . Certaines  seront vraiment belles , une fois bien chantées ; mais , Samedi matin ,  il fallait à la fois déchiffrer , et chanter , et je me suis rendu compte que j'avais du mal à me sentir à l'aise dans ce rythme d'apprentissage hyper rapide . Certes , c'était le cas pour certaines choristes également . Mais , pas pour tout le monde . Pourquoi diable ( c'est une chorale de musique sacrée , ce qui me touche et me convient ; ceci dit  , la liturgie et certaines des croyances chrétiennes me sont parfaitement étrangères , et j'ai l'impression d'être une espionne  , athée au milieu des chrétiens ... ) - donc , pourquoi diable est-ce que je me cramponne à ces stakhanovistes de la musique sacrée ? Pourtant , quand on a chanté , en toute fin de session , l'Alleluia du Messie de Haendel , quelle joie ...

          Hier matin ,  rencontre d'une jeune femme  qui m'a semblé comme une flamme . Elle revient d'un voyage seule en pays lointain  , un voyage pour se réparer . Ce qui m'emplit d'admiration ( je ne serais jamais partie seule comme ça en Inde : chaque fois que je suis partie , j'avais soigneusement , auparavant ,  depuis la France  , fait des réservations , planifié des rencontres et des séjours ... ) ;  et d'envie , aussi . Comme lorsque j'ai reçu ce mail de bonne année , d'une jeune amie , depuis l' ashram d'Amma dans le  Kerala ;  j'en étais malade d'envie ... Pourquoi ne suis-je pas là-bas moi ? Oui , mais quand je suis en Inde , je me languis de Philippe ... Et les circonstances qui ont fait partir en Asie ces deux jeunes femmes ne sont pas les circonstances que moi je vis ici ... Et encore , je sais bien que toute envie est absurde , puisque c'est l'autre , dans sa totalité , qui vit sa vie , et pas moi , dans la totalité de la mienne . Je le sais , vraiment ?

          Et , tôt ce matin , si tôt qu'il faisait encore nuit -  installée sur le canapé du salon , je m'interrogeais sur ma vie de maintenant  - moi qui reste ici maintenant ,  à grossir à toute vitesse , à essayer d'être la meilleure compagne possible pour un cardiaque , la meilleure maman possible pour trois fois quatre pattes ,  la meilleure voisine possible , à me trouver le plus d'occupations possibles , y compris ces deux chorales ( oui , finalement , je n'ai pas abandonné celle que je voulais abandonner , je n'arrive jamais à quitter ... )  . Quand Philippe partait naviguer , autrefois ,  je me sentais affreusement triste au début , et j'avais l'impression d'être seule pour faire face à toute cette vie terriblement lourde et tellement difficile . Seulement .. il y avait aussi le plaisir d'être seule ; et  j'étais mince ! Me voilà en route pour ma septante-et-unième année de vie ; temps de devenir raisonnable  , ou temps de laisser mes peurs s'asseoir sur ma tête pour cadenasser ma vie ?

           Puis , en me levant après avoir médité , j'ai ouvert les yeux sur la brume qui enveloppait la nuit et le jardin . Tant de beauté ... mes fantasmes de voyage se sont évanouis dans la beauté . J'ai une aquarelle à continuer ce matin , et je m'en réjouis . Mais , tout de même , je le sens bien , quelque chose n'est pas pleinement résolu . Pourtant , aucune impulsion à partir ne se fait jour en moi - comme les graines de kaki , que j'ai semées depuis un bon mois , et qui ne lèvent toujours pas ...

 

 .      

         

Après avoir écrit l'article , ce  matin , j'ai commencé cette peinture  ; et ne l'ai terminée que ce soir  ( après avoir bien jardiné cet après-midi , ce qui me satisfait pleinement )   ; ce qui me frappe , maintenant , c'est que le personnage a vraiment une très grosse tête . Comme un enfant ? En tout cas , il tourne le dos à la porte . Le truc qui ressemble à un balai est un bâton de pélerin , avec une coquille Saint Jacques , mais effectivement elle n'est pas très bien dessinée .

Après avoir écrit l'article , ce matin , j'ai commencé cette peinture ; et ne l'ai terminée que ce soir ( après avoir bien jardiné cet après-midi , ce qui me satisfait pleinement ) ; ce qui me frappe , maintenant , c'est que le personnage a vraiment une très grosse tête . Comme un enfant ? En tout cas , il tourne le dos à la porte . Le truc qui ressemble à un balai est un bâton de pélerin , avec une coquille Saint Jacques , mais effectivement elle n'est pas très bien dessinée .

commentaires