Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

11 juillet 2020 6 11 /07 /juillet /2020 07:12

.

 

 

.

 

 

Chapitre 2664 : ce qui est vraiment précieux ( suite )

.

 

    Aujourd'hui est une journée tout à fait spéciale pour moi , vu que c'est l'anniversaire de mon jour ( ou plutôt de mon soir , je suis venue au monde à 19h30 , parait-il ! ) de naissance . Mes gentils cousins m'avaient offert , à cette occasion , un chouette bouquin sur Venise , qui me fait rêver d'y retourner ... un livre de Jean-Paul Kauffmann , auquel j'ai eu du mal à  adhérer au début , tant sa démarche , bourrée de références à une littérature d'Occident que je ne connais pas du tout  ( Sartre , Paul Morand , et d'autres )  ,  m'apparaissait intellectuelle , étrange et étrangère . Puis , je m'y suis plongée avec enthousiasme , comme dans un polar ou presque , prenant mentalement note de relire Donna Léon , l'amoureuse de Venise ...

         Je devais aller avec Philippe à Nîmes ce matin , afin d' y  choisir une fois de plus une n-ième paire de boucles d'oreilles , et peut-être de déguster , en lieu et place du repas de midi , une de ces  exceptionnelles glaces de chez Courtois , monstrueuse pyramide crèmeuse  ornée d'une méga tuile aux amandes comme je n'en ai jamais goûté ailleurs ... Je ne sais si j'aurais encore envie d'y aller tout à l'heure . On est si bien au jardin ...

      Mais le vrai cadeau , celui que je me suis offert à l'aube , c'est de repiquer , dans des pots séparés ,  les petites pousses des " acacias de feu " de Maria dont j'avais semé les graines , retrouvées au fond d'un tiroir sept ou huit ans plus tard , ce printemps . Je me suis aperçue que le mauvais terreau dont je les avais entourées " croûte " en surface , et les a empêchées de profiter des arrosages ... Mais elles ont fait plein de racines , hyper longues , pour chercher l'eau ... Je les ai donc replacées dans des pots plus profonds , ce matin , entourées de soins et de terreau meilleur . Et j'ai réarrosé ... Ces acacias de feu me rappellent tellement Arunachala ...  avec le réchauffement climatique , ils devraient bien s'adapter ici .

     J'avais été accueillie au réveil  par un courant  de pensées et de reproches , réentendant la voix de maman quand j'étais petite me reprochant ... beaucoup de choses . Mais , certainement , et ça n'était pas dit , de m'être sentie , jusqu'à cinq ans , comme la fille de ma marraine , et non sa fille à elle . La pauvre ... et ma pauvre marraine , aussi ... Ce flux de pensées mauvaises ne m'a pas inquiétée , ni vampirisée , parce que j'ai été les chercher dans les démarches de travail sur l'inconscient que je mène depuis plusieurs semaines .  C'était celà , aussi , ma mère ... ces reproches incessants , cette rancœur ...

           Peu importe . En cet instant , les pensées , devenues formulées et audibles , ne sont plus que des graviers dans mes sandales , il suffit de les secouer et elles partent .  L'amour venu d'Arunachala , transmis juste ici  grâce à  l'affection de Maria pour moi  ( mais qui lui avait donné ces graines , à elle ? )et à son immense amour de toutes plantes ,  me remplit le cœur . Puissent-elles , toutes , pousser pour donner naissance à une forêt d'arbustes aux grappes flamboyantes  !

 

.

 

 

 

 

( dans mon souvenir , ces arbustes poussaient dans la " forêt " , sèche et peu dense , qui garnit les pentes d'Arunachala . Mais , d'après la photo  , on dirait bien qu'ils se trouvaient en fait , entretenus et arrosés , dans l'ashram . Puis , je me demande si les " acacias de feu " de Maria sont bien ces mêmes fleurs , il me semble me souvenir de grappes qui descendaient , un peu comme des glycines - mais là aussi , c'est le souvenir , qui me touche encore , de Maria quand elle me faisait visiter son jardin , émerveillée devant chaque plante ....Peu importe - je sais  par expérience que , quelquefois , il suffit d'un symbole , d'une copie même pas fidèle , mais  porteurs des souvenirs d'un monde ou d'un moment heureux , pour se sentir complétement , totalement , pleinement heureux  .

( dans mon souvenir , ces arbustes poussaient dans la " forêt " , sèche et peu dense , qui garnit les pentes d'Arunachala . Mais , d'après la photo , on dirait bien qu'ils se trouvaient en fait , entretenus et arrosés , dans l'ashram . Puis , je me demande si les " acacias de feu " de Maria sont bien ces mêmes fleurs , il me semble me souvenir de grappes qui descendaient , un peu comme des glycines - mais là aussi , c'est le souvenir , qui me touche encore , de Maria quand elle me faisait visiter son jardin , émerveillée devant chaque plante ....Peu importe - je sais par expérience que , quelquefois , il suffit d'un symbole , d'une copie même pas fidèle , mais porteurs des souvenirs d'un monde ou d'un moment heureux , pour se sentir complétement , totalement , pleinement heureux .

commentaires

J
Et bien, bon anniversaire, Françoise !
Répondre
P
Merci beaucoup Jyoti ! ( je réponds un peu tard, car les commentaires n'apparaissent plus automatiquement quand je consulte " l'administration " de mon blog , il faut que je tombe dessus par hasard !
Je me prépare pour le stage de Dîpa ... avec gratitude pour la Vie de m'offrir ce stage ! Bises Françoise