Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 08:08

  Je vous l'ai dit , une de mes arrière -grand mères du côté maternel était fille de tisserand . Ca a été une découverte royale quand j'ai réussi à déchiffrer l'acte de naissance , aux archives départementales de Digne . Parce que parmi tous ces ancêtres : cultivateurs , cultivateurs , cultivateurs , tous ces paysans des Basses -Alpes qui trimaient sans relâche en fouillant leurs terres pauvres et sèches , ça changeait un peu . Mais aussi , je trouve que c'est un beau métier . Moi qui suis une couseuse médiocre , une tricoteuse au dessous de tout 


P1000167-copie-1.JPG


, savoir que j'avais eu un ( des ? ) ancêtres tisserands ... je ne sais pas ce qu'ils tissaient dans le coin , la laine des moutons , le chanvre , le lin ? ( je possède un drap en chanvre , tissé à la main bien sur ,   je  le garde précieusement , mais il vient de mon côté paternel , de Savoie ) Tout ce que j'imagine sur les tisserands vient de la lecture de Sarn , de Mary Webb , un des livres que mes soeurs lisaient ados , et donc que j'ai lu ado , sur lequel j'ai rêvé et rêvé , moi qui me sentais laide , je m'identifiais à cette pauvre Prue Sarn avec son bec-de-lièvre , attendant le prince charmant sous la forme du beau tisserand voyageur aux yeux clairs ...

  Je n'ai essayé qu'une fois de tisser , on m'avait prêté un petit métier , j'avais fait un gilet aux couleurs merveilleuses , mais raide comme la justice . Là je me contente de tisser sur la Toile du Web , ou encore de faire mon bout de tissage dans la Vie ; parce que toute cette communauté de vivants , êtres humains et bêtes et plantes , c'est incroyable ce que nous sommes reliés ,et par combien de relations de cause à effet , combien de fils de laine ou de soie ou de chanvre  , et sous quelle forme ... j'imagine souvent ça comme un genre de patchwork d'un style contemporain ( par exemple celui qu'avait fait Renée d'Avignon il y a bien longtemps , jour après jour , je me souviens de rouges-roses , de bleus velours sombre  )  ; certaines zones sont irrégulières , avec des trous , des fils épais comme de la grosse laine ou plus minces et fragiles , des bouts  dépassent dans tous les sens ; certains rugueux , certains soyeux , ceux qu'on a envie de caresser contre sa bouche , ceux qui ont encore des brins de paille emmêlés dans la trame ; pour les  couleurs , certaines sont vives  , quelquefois criardes , d'autres douces , d'autres noires comme la suie , d'autres avec la froideur du métal -  bien sur quand on a le nez dans sa zone de tissage , c'est pas facile tous les jours et on a l'impression de faire que du moche . Mais en prenant un peu de recul ,  on voit l'ensemble . C'est beau .

commentaires