Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 08:47

      Aujourd'hui , il pleut , pluie froide et bienvenue dans  notre pays sec ( mais le voisin m'avait dit , à l'automne , que les vignes avaient eu juste ce qu'il fallait d'eau cette année , que de ce côté là tout allait bien ) Je me réjouis , et me programme aujourd'hui - après avoir expédié par chronopost ma demande de visa à l'agence de voyage Comptoir du Monde qui m'a dit avoir ses entrées à l'ambassade de l'Inde - quelques courses réconfortantes dans les grands bazars de la ceinture commerciale d'Alès - oui , ces lieux de perdition , j'en jouis et même pas en cachette  comme un bourgeois XIXe qui irait se glisser dans une maison close ... bon , ils existent , j'en profite . S'ils n'étaient pas là , je ne les inventerais probablement pas ... Et cet après-midi , je regarderai l'Auberge Rouge , 1ere version , à la télé ( je n'ai pas encore eu l'occasion d'aller voir le film qui vient de sortir , mais c'est dans mes intentions y compris si c'est un navet . Je n'aime pas lire les critiques de films avant d'y aller , de toutes façons , même si un film est mauvais j'aime chercher pourquoi et comment on pourrait l'améliorer ). Et puis je peinturerai ... Ca c'est des vacances de Noël ! 
          En fait je m'étais déjà programmée cette journée de délices pour hier ,où la pluie ne faisait que menacer ,  mais à neuf heures du matin comme je pianotais sur l'ordi Phil m'est tombé dessus pour qu'on aille choisir une bordure pour le gravier , il voulait faire ça de toute urgence avant la pluie . Le revers de la médaille d'être compagne d'ancien capitaine au long cours , c'est que l'entretien d'un bateau doit se faire dès qu'il y a une avarie , et alors itou pour la maison où on habite ... moi j'avais vu , en bêchant , que l'ancienne bordure était pourrie , mais je m'étais dit qu'on la changerait au printemps ... la pluie menaçait , en plus j'avais mal à l'épaule et je n'avais aucune envie ,mais vraiment aucune envie , de m'ocupper de cette foutue bordure ... on s'est disputés , du coup je suis partie furibonde sans même emmener Anaïs , la bienheureuse qui restait à ronfler sur le tapis du salon , et zou chez le marchand de matériaux ... là , je trouve un charmant jeune homme qui me dit le prix pour des espèces de trucs en fausse pierre ou beton jaunâtre , pas trop beaux mais assortis tout pareils au mur de la maison , prix étonnamment bas ; ensuite , et  c'est là que ça sert d'être une faible femme à  cheveux gris , le charmant jeune homme s'est coltiné de charger la malle arrière de ma voiture , a refusé le pourboire que je lui offrais et m'a même offert une papillote ... comme je n'avais pas pris de petit dej , j'ai accepté gracieusement . 
    Retour à la maison , je n'ai eu qu'à trimbaler les bordures ,elles étaient lourdes mais  la distance n'était pas grande , puis , j'ai raclé le  gravier sur une trentaine de centimètres de profondeur , enlevé  l'ancienne bordure en bois ; la nouvelle s'est placée assez facilement . J'étais toujours dans une colère noire si bien que j'aurais préféré crever plutôt que demander de l'aide à Phil . Finalement ça ne m'a pris qu'une paire d'heures , et j'ai eu fini  juste avant la pluie ; j'ai même eu le temps de répandre de l'Or Brun sur le massif , que j'avais bêché quelques jours auparavant . Pas très belle la bordure , mais correcte . Bof ... et mon épaule ne me fait pas plus mal qu'avant . Encore un pas de fait vers l'autonomie ...   

commentaires