Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 08:59

Depuis que j'ai fait cette peinture , avant-hier , je me sens " le coeur paisible "que je  souhaitais pour le nouvel an  ...Ca fait du bien ... Comme si  ce chat regardait ma vie avec beaucoup d'amour - comme tous les chats que j'ai rencontré ! - et me montrait que ma mère n'est que ma mère ... que moi je  suis sa fille et pas sa mère , et pas responsable à 200 % du bonheur de mes petites vieilles dames comme je me sens souvent ( vous vous souvenez des Colchiques , d'Apollinaire ? comment est-ce que lui , un homme , a compris ça ? d'où a t'il tiré ces mères , filles de leurs filles ? )
                                    
                                    Les enfants de l'école viennent avec fracas
                                   Vêtus de hoquetons et jouant de l'harmonica 
                                    Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères
                                    Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières
                                    Qui battent comme les fleurs battent au vent dément

  un leitmotiv , dans le poème ,étant le côté empoisonné , vénéneux ...
                                      Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
pourtant j'ai toujours pensé qu'il avait écrit le poème pour sa bien-aimée du moment ...  Mais c'est sur que moi , les colchiques me font tout simplement penser à la chanson  Colchiques dans les près , mélancolique mais pas vénéneuse .

...et j'ai appelé à Nice au moment du repas au lieu de le faire au milieu de l'après -midi , maman et tata étaient entourées ( Monika , son mari qui est gentil comme tout ) et plutôt gaies ...  une pensée m'est venue , quelle drôle de façon pour une  mère de tant s'appuyer  sur sa ( ses ) filles . Ceci dit , maman fait de sacrés efforts , quand elle va mieux , pour être une vieille dame extrêmement digne , elle fait preuve de courage et de retenue et je l'admire . Pas facile de ne presque plus rien y voir , d'avoir mal partout , peur de tomber parce que si on tombe on risque de ne plus jamais marcher ... C'est seulement quand elle va mal que les structures s'écroulent et que de tout son être elle appelle au secours .


P1010735.JPG

( je remets la photo ,depuis la dernière fois  j'ai repris le tour de la feuille , retravaillé les contrastes de couleurs pour que les personnages ressortent mieux ,ainsi que le pelage du chat , un peu plus de turquoise et un peu moins outremer pur ) 
          Outremer , une couleur qui m'a mise mal à l'aise pendant des années , c'était la couleur qui restait sur un peu des vitres d'une petite fenêtre de la salle de bains dans l'ancienne maison de Nice ,( la Villa Thisbé , pas celle où je vais maintenant ...) à cause du couvre-feu pendant la guerre . Je crois y avoir vécu  de terribles  crises de colère , réprimées dans les cris des adultes ,  quand j'étais vraiment minotte , trois ou quatre ans ... et donc pendant longtemps je n'ai pas aimé cette couleur . Si je veux l'aimer , maintenant , je pense à certains tissus bleus que j'ai connus , du velours notamment  , mais surtout à la mer loin du rivage quand on arrive Promenade des Anglais par beau temps  , au bord de l'eau c'est laiteux , puis d'un turquoise invraisemblable , plus loin ça vire à l'outremer et même au violet ... magnifique !

commentaires