Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 08:20

      En prévision du repos recommandé après ma séance d'ostéo ,( pas de fourche-bêche , pas de brouette .. ) j'étais allée faire un tour Mardi matin chez Sauramps , la plus grande librairie d' Alès . Naturellement , j'ai craqué , ça faisait quelque temps que j'avais réussi à ne RIEN m'acheter question fringues , mais  je me suis effondrée d'un autre côté  ... je suis repartie avec deux tomes de David Eddings ( je vous avais dit que j'avais lu une critique louangeuse de cet auteur d'heroïc fantasy sur un blog ); un guide Gallimard des Cévennes et une B.D  pour Phil , une histoire de pirates , je ne l'ai pas lue mais le dessin était pas mal ; ensuite  il m'a fallu beaucoup de force d'âme pour résister  à grand nombre de couvertures alléchantes , mais j'ai tout de même pris " Jonathan Strange et Mr Norrell" de Susannah  Clarke , un livre qui m'avait déjà cligné de l'oeil l'année dernière , mais il était dans une édition plus chère  , il me semble ; mais là , bon , en livre de poche ...
     Rajah et moi avons donc commencé le David Eddings , " Les yeux d'Emeraude " ( dans la quatrième de couverture ils précisaient qu'Emeraude était une chatte , je m'étais dit que ça plairait à Rajah ) . Bon , la première partie était d'un style bizarre et rapide , peu intéressant ; on aurait dit un résumé de livre extrait du Reader's Digest plutôt qu'un livre . Comme ça relatait la vie antérieure du héros , avant qu'il ne commence vraiment son périple , je leur ai accordé de l'indulgence et j'ai continué jusqu'au début de la vraie aventure . Parce que le blog qui parlait de cet auteur était tellement laudatif ...
     Et ensuite ? ensuite , c'était un peu mieux fichu , mais tout de même assez médiocre à mon goût : pas de profondeur dans les personnages , qui sont définis par deux ou trois caractéristiques un peu sommaires ( un ex-voleur , une ex-princesse , un adolescent qui a toujours faim , etc. ... ) mais ceci dit , on a l'impression que c'est toujours la même personne qui se répond à elle-même dans les dialogues ... et il y en a énormément des dialogues ;  aucune présence du paysage , décrit en trois coups de cuiller à pot ... bref , rien à voir avec Tolkien . Je me suis sentie envahir par l'ennui , au fil des pages ... Bon , ça n'est peut-être pas son meilleur , je ferai peut-être un autre essai ... mon surmoi m'a traîné jusqu'aux quatre cinquièmes du premier tome , et puis zut ! j'ai laissé tomber . Rajah m'a chaudement approuvé ,ça faisait quelques jours qu' il me répétait  "mais enfin ,  maman , pourquoi est-ce que tu t'obliges à lire un truc que tu trouves médiocre ? je te jure , je suis certain qu'il y a mieux ... "***
    Et il avait raison .
    Parce que j'ai pris le Susannah Clarke ce matin ,et ,  wow ! un style Dickensien ,ou Jane Austenien , distancié et plein d'humour , dense et succulent , un trait acéré et ultra rapide ou allusif quand il faut , de la lenteur et de la minutie quand il  faut ,  des personnages ambigus et bien décrits ... " mmmhhh ,  je crois qu'on va se régaler " m'a dit Rajah . En général , il est très raffiné dans ses goûts littéraires  ;  je lui en ai lu quelques passages à haute voix . Il s'est étiré , a ronronné et a commencé à pétrir avec délices la manche de mon pull rouge  moelleux - et  mon bras par la même occasion ...  je vous retranscris un minuscule passage ( p.65)


" Considérez , si vous voulez bien , un homme qui se tient dans sa bibliothèque jour après jour , un être de petite taille , dépourvu de tout charme particulier . Son livre est posé sur la table , devant lui . Une provision fraîche de porte-plumes , un canif pour aiguiser les plumes neuves , de l'encre , du papier , des carnets , tout est commodément à portée de sa main . Un feu flambe toujours dans la cheminée ; notre ami ne peut s'en passer , il est frileux . la pièce change avec les saisons , pas lui . Trois grandes croisées ouvrent sur la campagne anglaise , paisible au printemps , riante en été , mélancolique en automne et morne en hiver - exactement comme doit l'être un paysage anglais ."

( est-ce qu'on ne dirait pas du Jane Austen ? )


***  tout de même , la réaction de Rajah m'interpelle : est-ce que je n'ai pas passé tellement de temps dans ma vie à coller à des situations qui ne m'apportent qu'une satisfaction terriblement médiocre , en me disant que je ne trouverais pas mieux ?
d'accord , je ne pouvais faire autrement , tant j'ai été éduquée à la résignation de main de fer , comme beaucoup de femmes de mon âge ; mais quand même , quand même ...

commentaires