Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 16:16

       Je parle beaucoup de jardins ...  les alentours sont peuplés d'amateurs de jardinage , il n'y a qu'à faire quelques kilomètres pour en admirer des dizaines  ...  c'est rigolo comme ils ressemblent à leurs propriétaires . Le nôtre est une synthèse un peu bizarre de deux jardins idéaux : celui de Phil , qui ne s'est jamais remis de son Jardin du Luxembourg de petit Parisien , a de grands arbres , de l'herbe plutôt rase , des bordures rectilignes impeccables ; le mien , ou les deux ou trois miens , des ilots  chaotiques  de fleurs et de légumes qui s'immiscent au milieu de ce parc bien ordonné. Le jardin du haut , entre la maison et la route , roses et iris seulement , est celui dont je m'ocuppe le moins ; je le trouve très joli , mais il m'intéresse moins  , c'est un jardin préliminaire  ... . Il va tout à fait bien avec  notre absurde bout de chemin goudronné à la  largeur hollywoodienne , entre la route et la maison .   
             Mon deuxième jardin , le jardin du milieu , que j'ai fait parce que je trouvais que celui du haut était trop près de la route , est à peu près carré , avec le bassin aux poissons rouges au centre ; il déborde de tous genres de fleurs , de pots de plastiques entassés , des instruments de jardinage semés partout ,  de gros tas de mauvaises herbes , iris fanés ,  racines de chiendent emmêlées avec de la boue  ,  que je n'ai pas encore eu le temps de mettre sur le compost ;  il est toujours en chantier et probablement le sera jusqu'à ce qu'on ( ou je ) déménage . Reflet de mon "moi" intérieur ce bouleversement permanent ? parce que j'ai toujours l'impression que je pourrais améliorer ... mon surmoi étant encore assez présent - mais je suis bien près d'abandonner ce combat , je crois . Au niveau du jardin , je veux dire . Ce jardin , mon préféré , a des murets en pierres entassées comme j'ai pu , mais du mieux que j'ai pu , qui s'écroulent un peu - mais je me suis régalée à les faire ces murets ; les pivoines y poussent les rosiers qui poussent les iris qui poussent les népéta qui enserrent  les oeillets ... parce que j'ai planté trop serré quand on s'est installés , il y a quatre ans , et que cette année les plantes ont poussé dans tous les sens , avec vigueur , de manière démentielle . 
         Mais je m'y sens vraiment bien , que ça soit à faire du terrassement , à refaire les murets , enlever désespérément les mauvaises herbes  ou à regarder simplement les poissons danser ou un bourdon comme une minuscule peluche dorée  butiner  les lavandes  ...


     Le troisième est le potager , avec ses petits chemins en planches ;  la vue d'un potager bien ordonné avec des légumes et des fleurs me remplit toujours de bonheur , et quand c'est le mien en plus j'ai l'agréable sentiment d'avoir rempli mon rôle . En ce moment j'ai deux pieds d'artichauts - qui ont donné de vrais artichauts , aussi incroyable que ça paraisse ; des salades , ail et oignons nouveaux ; les fèves et les tomates sont seulement en fleurs , et il y a plein de plantes qui fleurissent  bleues , outremers pour la bourrache,  bleu lavande pour les lavandes  bien sur , mais aussi les sauges qui font des touffes monstrueuses  ... les courges , tomates , poivrons et aubergines poussent gaiement  ( surtout avec toute la flotte qui est tombée ) . Ceci dit , si j'apprécie de pouvoir me faire un aïgo boulido comme repas du soir en cueillant  l'ail nouveau ,  la sauge et les cébettes , je me rends compte que l'émerveillement que je tire du  spectacle du potager m'est plus important que son utilité alimentaire ... mes radis trop forts sont immangeables , les pois gourmands ne donneront peut-être rien , mais ça me donne un plaisir incommensurable  de les voir pousser dans tous les sens , bien à leur place dans leur petite plate-bande ...

       Le jardin de Maria ,fouillis plein de minuscules sentiers où l'on circule à l'ombre des kiwis , des rosiers grimpants , des pruniers et des figuiers ,courbées en deux pour ne pas prendre ses cheveux dans la branche ultra épineuse d'un énorme agrume inconnu dans la nomenclature mais magnifiquement fleuri ,  labyrinthe encombré de pots - poubelles en tous genres  ,de vieux bidons en plastique et en fer remplis de bonne terre noire , dans lesquels poussent des semis de plantes mélangées   ,   piments ,  rosiers , oeillets de poètes , chrysanthèmes  et  plumbagos , anthémis et passiflores ,   enchevêtrement de mauvaises herbes et de bonnes , est  très espagnol par son côté ombreux , mais incarne aussi  la grotte-jardin d'une réfugiée qui aide avec amour  toutes  autres réfugiées , toutes plantes à survivre . Maria ne se préoccupe absolument pas d'esthétique , les jolis pots elle s'en fout ,  et son jardin est parfait comme ça . Ca devait être ça sa vocation à Maria , sauver des individus végétaux . Elle a quatre-vingt huit ans et souffre dans son corps de très grandes  misères de l'âge , en plus des petites ; mais dans son jardin les douleurs disparaissent ... je lui avais apporté quelques cerises , je suis repartie avec : cinq sortes de plants de poivrons ( ce qui en fait une bonne trentaine ) , des plants de tabac à fleurs , de rudbeckias parce que les siens ne sont pas les mêmes que les miens , un genre de minuscules marguerites jaunes , des lilas d'Espagne blancs et roses qu'on a eu du mal à arracher mais on y est arrivées quand même , et deux ou trois plantes dont ni elle ni moi ne connaissions le nom mais qui sont mignonnes comme tout ... j'ai juste eu le temps de tout planter avant l' averse suivante.




*** recette de l'aïgo boulido à ma façon :  vous coupez ail et oignon en petits morceaux , vous faites bouillir un quart d'heure dans de l'eau salée avec une branche de thym  , un bouquet de sauge fraîche ,  servez avec un peu d'huile d'olive sur une tranche de pain grillé ; c'est souverain contre  tout début de rhume ou migraine ou de déprime ...

commentaires