Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 08:52

      Hier soir , on rentre de Nice en fin d'après-midi , il fait très chaud , les plantes ont bien tenu le coup , super ! mais ce qui me stupéfie encore plus c'est nos  chats merveilleux : non seulement ils vont bien malgré qu'on les ait abandonnés trois jours , avec de la bouffe mais tout de même , non seulement ils sont contents de nous voir ( même hyper content m'a dit Rajah le nez dans mon cou , et  ensuite Noisette a confirmé , elle a ronronné dans mes bras au moins trois minutes sans essayer de me mordre ) mais ensuite  ils se réinstallent pour la sieste dans leurs chaises longues , tellement paisibles ... j'en reviens pas , c'est fabuleux comme ils sont ..  et je me dis que je voudrais bien être aussi sereine qu'eux . 
       Plus tard , après une séance genre sauna où je m'agite avec le sécateur  sur les dahlias et roses fanés  , suivie d'un petit bain revigorant , je téléphone à maman pour lui dire qu'on est bien rentrés - elle s'inquiéte toujours de nous savoir sur la route ... après avoir raccroché , je pense à elle , à sa façon d'être angoissée pour un oui pour un non , et je me dis que je lui ressemble de ce côté là ; quoique j'ai choisi  bien sur , pour ne pas être comme ma mère , de fixer mes angoisses sur des prétextes différents ( qu'on se rassure ,  je suis  largement aussi chiante qu'elle , quoique différemment , dans la vie quotidienne ) ; et tout à coup , dans mon abandon momentané du désir d'être différente de ma mère à tout prix , mon ego disparait ; " je " me sens juste : un flux , comme un énorme et immensément vaste courant d'eau paisible et sombre sur lequel vogueraient des sentiments fugitifs ... et en tant que flux je ne peux qu'être en communion avec ma " mère" , dont l'ego n'a pas plus d'existence réelle que le " mien " , puisque "elle"  est juste un flux de sentiments sur une immensité paisible et sombre ; de même que n'importe qui ...
       Une fraction de seconde de satori ,et la puissante contraction habituelle qui me fait ( qui nous fait ) imaginer que nous sommes des egos séparés revient ... j'essaie de retrouver le cheminement de pensée qui m'a conduit à cette vision , sans trop forcer parce que 1°) je suis flemmarde et que 2°) je suis persuadée que ça ne sert à rien de s'accrocher à une expérience pour essayer de la renouveler  , je vous trouverai des jolies citations pour justifier ma paresse - dans Krishnamurti bien sur ...  bonne journée chaude à tout le monde !

 
 

commentaires

croc 29/07/2008 17:38

ben dis donc, si tu vivais ici, ta mère elle aurait vraiment de quoi s'inquiéter :-D
ah bon, si tu es si chiante que ça, je comprends mieux pourquoi j'aime bien venir chez toi, entre chiantes, n'est-ce-pas ...
bises