Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 13:09

      Hier soir je me disais qu'il fallait que je réponde à Martine qui doit venir me voir pour qu'on parle de notre voyage en Inde en Janvier 2009 ... dans son mail , elle me dit , qu'elle aimerait , comme on l'avait prévu , retourner à Pondi et à Tiruvannamalai , séjourner plus longuement dans chaque ashram , etc ...et moi , moi dont c'était l'idée à priori , me voilà maintenant si fatiguée , sans plus  d'enthousiasme aucun  à l'idée du périple prévu ... comment décider , parce que si je lui dis que je n'ai plus envie de partir , ça peut-être aussi que je me laisse actuellement embourber dans le quotidien de la vie ici , mes obligations lourdes auprès de maman et Tata , etc ...
   Donc , j'ai utilisé une méthode New Age qui a fait ses preuves et dont j'ai déjà parlé : je remplis un verre d'eau que je mets sur la table de chevet ,  avant de me coucher je médite un peu sur la question , et puis je bois la moitié du verre d'eau ... le reste du verre d'eau au matin ... la nuit porte conseil .
    Le hic , c'est que hier soir je n'ai pas du tout médité sur la question , j'avais la flemme ...   je me suis précipitée sur une BD que je relis avec grand plaisir , Tardi sur Leo Malet ( je suis une admiratrice tous azimuths de Tardi ) dans 120 , rue de la Gare ...
    Et cette nuit , rêve ... qui m'impressionne un peu . J'ai eu  beaucoup de rêves autrefois , quand je travaillais non stop sur mon inconscient , psychanalyse et lyings et autres ... maintenant beaucoup moins ... le rêve parle d'un phasme , vous savez ce genre d'insecte qui copie le support sur lequel il est placé . Un aspect de moi qui ne m'enthousiasme pas tellement , mais qui existe , je dois bien le reconnaître :par exemple hier après-midi on a été ballader à une brocante , je me suis acheté trois chemises de nuit 1900 en lin - alors que je n'avais  besoin que d'une - et j'en aurai volontiers acheté une quatrième , teinte en vert olive celle -là , une splendeur ... je me suis demandé ensuite pourquoi j'ai acheté ces trois chemises , et j'ai conclu que l'atmosphère de la brocante m'a influencée ... rien de grave , je n'ai lésé personne , même pas mon porte-monnaie ,mais j'ai repensé à cet aspect " phasme " ,ou " caméléon " - mais le rêve  parlait  de phasme . Le voici , ce rêve :

  " Anne G. , que je n'ai plus revue depuis Paris ,est assise par terre ; je vois son profil , un profil magnifique , bien plus beau que dans mon souvenir  ; elle est en train d'observer un phasme . Elle me le donne , l'insecte ressemble à une double feuille de houx bleutée et beige , joli comme tout , je l'observe posé sur ma paume et m'en émerveille ; je le pose délicatement sur un rudbeckia , il devient jaune d'or ; sur une brindille d'un brun léger ,il devient comme une brindille brune ; etc. ... , à chaque fois je prends une photo . En passant d'un aspect à l'autre il éjecte une sorte de limace , ou de long ver ,  gris brunâtre . Puis le phasme , en train de se transformer , passe par un aspect chenille velue brune , il est fatigué de changer , je vois qu'il est en train de mourir ."

            
Au réveil j'étais triste de ce rêve , m'identifiant , moi  qui ai encore besoin d'être regardée , à cet insecte que je prenais sans cesse en photo dans le rêve . Et puis je me suis dit que c'était peut-être mon aspect caméléon qui disparaissait ; l'aspect qui essaie à toute force d'être de la même couleur que son entourage ...et j'ai repensé à cette Anne , une belle fille dans la réalité de nos vies d'étudiantes , qui savait ce qui m'était complétement étranger , et même interdit à l'époque : comment se faire plaisir avec sa propre vie . Outre ses études , elle était musicienne , chantait dans une chorale , avait quelques petits amis , aimait le cinéma , les ballades , danser , etc ...
            Quand j'y songe , je me dis que j'ai fait des petits progrès pour n'être plus " caméléon " : l'autre jour au restaurant , la serveuse nous avait placés d'office au fond de la salle entre deux couples dotés de  de jeunes enfants , l'un des bébés commençait déjà , d'une voix puissante , à manifester sa rage et son désagrément d'être placé là  ;  spontanément , comme si je n'avais fait que ça toute ma vie ,  j'ai dit : " oh , pouvez vous nous placer loin des enfants , s'il vous plait ? " - ce qui fut fait . Eh ben , ce " spontanément " , ça m'a pris vingt ans pour qu'il se mette en place , vous ne le croyez pas ? autrefois , je me serais assise à la place proposée , et j'aurais passé le repas mal à l'aise , misérable et agressive et énervée ,à serrer les dents entre les mouflets braillards ... oui , je sais , j'entre dans ma soixantième année , mais je vous assure , c'est déjà  bien ! ça ne m'a pris que trente ans de changer .... j'aurais pu ne pas changer du tout ? félicitez moi !

commentaires

luside 17/08/2008 19:06

Bravo ! Pour le changement... et pour la conscience d'avoir fait ce chemin, sans laquelle il n'aurait de sens.
Et pourquoi pas aussi t'aimer comme tu es ???

Prune Branchesetbosquets 19/08/2008 08:52


en fait l'idée de " m'aimer " m'est assez étrangère . Presque toute la haine pathologique d'un aspect de moi contre moi-même , haine que je me trimballais , inconsciemment , depuis l'enfance ,
s'est évaporée au cours de ce cheminement ( grâce aux lyings entre autres ); heureusement ! par contre , souvent , quand je me sens bien , comme en cet instant du matin , je ressens profondément
que " l'Univers m'aime "  amitiés F


croc 16/08/2008 17:53

Je te félicite et j'ai de l'espoir : à 52 ans, je ne serais toujurs pas capable d'agir spontanément, et je pourrirais le repas de mon jules en sacrant comme une charretière toute la soirée, parce que je n'aurais pas eu la force de demander à éviter les mouflets ...........