Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 08:26

        Eh beh ... hier a été une journée en sacrées dents de scie . J'avais eu beaucoup de mal à dormir cette nuit là encore ( que je doive imputer mon insomnie à la  pleine lune ,  au décès de ma marraine , ou les deux ) , m'étais réveillée très vaseuse , en proie à des questionnements concernant notre voyage en Inde : je trouve que ma copine ne s'est pas beaucoup , ou plutôt pas du tout , bougée pour coopérer à l'organisation du voyage , et d'autre part elle a des tas de dates butoirs qui font qu'elle ne veut  se brancher sur aucun des voyages organisés qui m'intéressent , plutôt pélerinages que voyages d'ailleurs ; voyages qui m'intéressent aussi parce que , comme leur nom l'indique , quelqu'un s'est chargé de tout organiser pour nous , réservations d'ashrams , de minibus , etc ... et que je me sens vraiment fatiguée en ce moment ; d'un autre côté ,  je me sentais embêtée et culpabilisée à l'idée impensable de la laisser tomber ...  Je me sentais un peu plus d'énergie  après le cours de yoga de midi , puis encore plus vers les sept heures du soir après un thé tardif en compagnie de Maria dans sa pièce aux murs jaunes pétant ,  qui irradie de bonnes vibrations   , devant un petit feu qui chuchotait amicalement  ... j'étais allée chercher un bouquin sur les mudras , le deuxième de Gertrud Hirshi , que je lui avais laissé ; en rentrant chez moi ( je regrettais d'être en voiture , le trajet m'a paru trop court ) je voyais la pleine lune , resplendissante dans le ciel aigue-marine au dessus du chemin , entre deux rangées d'arbres sombres ; et je me sentais vraiment bien .
          Juste après , on est allés au théâtre à Alès , une pièce très dure ( " Occident " , comme le groupe du même nom dans les années soixante-dix ) qui met en scène les relations extrêmement  violentes , au niveau verbal , très perverses aussi , d'un couple : l' homme alcoolique , fasciste par imbécillité et faiblesse , et sa femme à la conscience claire qui reste avec lui sans que j'aie compris pourquoi , l'actrice en plus la jouait  très dure et forte ... et Dieu sait pourquoi il y avait plein de gens dans la salle qui trouvaient ça hyper drôle , sans doute parce que dans le résumé de la pièce c'était marqué qu'il y avait un côté humour - mais vraiment très noir , très très noir - Ce qui m'a mise vraiment mal à l'aise .Ca n'était guère drôle à mon avis .  C'était une succession ( interminable ) de scènes très courtes , entre chaque scène la salle était dans le noir et on entendait du Vivaldi , Dieu sait que j'adore Vivaldi , mais à fond la caisse , encore un metteur en scène trop jeune donc à moitié sourdingue ?   je devais me boucher les oreilles  pour éviter que les aigus des cordes stridentes ne me percent  la boîte cranienne ... bref , je suis sortie de là très , très mal . Heureusement on avait pris ma fameuse Mondéo pour aller au théâtre ; conduire paisiblement à travers la campagne dans la nuit , le volant tiède sous mes mains ,  le ronronnement du moteur - je conduis alors très lentement , j'ai toujours peur d'écraser un animal  -  puis une fois rentrés à la maison , en toucher les murs rassurants de la main - tout ça  m'a remise d'applomb . 
   Et avant de me coucher , j'ai fait un mudra du nouveau livre que j'ai récupéré , un mudra pour aider au discernement : on a les majeurs l'un contre l'autre ,  tendus , les index pliés sur les majeurs , les autres doigts repliés ( ça ne fait que huit doigts , pour l'instant , Nom de Dieu comment c'était les pouces , je ne me souviens plus de ce que j'en ai fait ... )
     Et  : j'ai bien dormi , et dés le réveil j'avais l'esprit clair , et une énergie proprement infernale : je me suis dit , qu'est-ce que c'est mes priorités , faire un pélerinage en Inde ou du tourisme ? et j'étais tout à fait décidée à laisser tomber ma copine ... parce que , elle , qu'est-ce qu'elle se donne comme priorités ?  ça c'est l'esprit Capricorne : on cherche l'essentiel pour son chemin à soi , et tant pis pour le reste du monde ... sympa , vraiment .. mais guérir d'une leucémie vous apprend que la vie est courte ; et ce décès récent de quelqu'un qui n'a guère pu prendre sa vie en main , la pauvre chère ...


     Mais voilà encore : moi et la Mondéo on est parties ce matin tambour battant chez ma copine ; et quand je l'ai vue tellement fatiguée , parce qu'elle aussi se coltine des trucs durs à prendre en charge  , sans compter son mari qui a l'air toujours à moitié hystérique ,  j'ai pas eu le courage de lui dire : débrouille toi comme tu peux avec tes dates , moi je vais en Inde toute seule ... parce que c'est aussi une fille chouette , positive , qui a beaucoup de coeur . Le genre qui recueille les chats perdus . Alors on a passé deux heures épuisantes à chercher des plans d'enfer sur internet , et on n'a pas réalisé grand chose . Et en repartant j'avais la tête lourde , lourde  , fatiguée ...  Enfin si , un bon point , j'ai réussi à lui dire que l'année prochaine , je ne pars pas avec elle . C'est vraiment trop compliqué et trop lourd  à deux  . Mais cette année ... je même plus envie de partir . Shit !  J'espère que demain matin ,   après la soirée Kirtan de chants indiens organisée par Nathalie , j'arriverai  à une décision définitive ...

commentaires

L
alors moi je suis trés partagée : si tu pars, tu reveindras surement avec de nouvelles boucles d'oreille, si tu ne pars pas, j'aurai le plaisir de te lire pendant tout ce temps... Mais ce qui m'importe surout, c'est que tu te sentes bien avec ta décision, quelle qu'elle soit !
Bises et à demain !
France
Répondre