Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 10:12

        Tous les matins , vers les six heures et demie , apres une marche trop courte sur la promenade , en regardant la mer qui passe du rose au gris  ,  je me faufile dans l'arriere cuisine du dining room pour essuyer la vaisselle ... si je voulais marcher plus longtemps il faudrait que je me tire du lit plus tot , mais j'ai du mal . En tout cas l'air frais du matin est tout a fait benefique pour evacuer les petits fantomes de la nuit ,   angoisses ou  reves bizarres qui  viennent me visiter  quand je ne suis pas a ecouter les bruits de la  guerre entre tribus de chiens , ou  les familles indiennes exuberantes qui semblent prendre une grande douche collective vers les deux heures du matin )
         Cet envers du decor d'un refectoire est etonnant : d'abord , ca sent bon ; ici aucune odeur de vieille bouffe ou de cantine rance , tout est lave a grande eau tous les jours , meme surement  deux fois par jour ; les sols , les grands plans de travail en pierre carrelee et recouverte de  metal luisant , la vaisselle , tout est d'une proprete etincelante . La vaisselle est exclusivement metallique ( on mange dans une grande assiette en fer blanc , contenant deux ou trois gobelets dans lesquels on vous distribue les legumes , le yaourt delicieux fait a l'ashram  , plus une platee de riz blanc pour les amateurs ) avec une cuillere a soupe ; je voudrais bien que les marmites soient aussi propres chez moi ... une cinquantaine de personnes s'activent , les belles jeunes femmes aux magnifiques cheveux bien coiffes , assises par terre ,epluchent les legumes pour le repas de midi ; plus loin il y a l'equipe qui lave ( quelqu'un m'a dit  que l'extreme proprete des marmites vient de ce qu'on les frotte avec du sable ) ; des costauds trimballent de grands paniers metalliques pleins de vaisselle , et les plus ages ou les touristes de passage ( comme moi ) essuient avec des torchons propres , marques hopitaux de France ( un don ? ) . Et pendant une heure et demie , j'essuie , j'essuie ... une fois l'interet de la nouveaute envole , l'ennui fait vite son apparition  , si bien que je medite en essuyant , et ma respiration me tient compagnie ... le bavardage deconcentre , j'ai failli fiche ma pile d'assiettes propres par terre parce que je me concentrais pour faire un phrase en anglais correct , repondant a un voisin sympathique et curieux - et donc , assise bien droite sur mon ischions un peu trop sollicites en ce moment , j'essuie , et je medite ...  je me suis surprise a etre ravie parce qu'au lieu des grandes assiettes que j'essuie toujours ( au moins cent cinquante chaque fois ) on avait un arrivage de cuilleres a soupe ...heureuse surprise ... vous rigolez , mais ca devient une evenement passionnant d'avoir des cuilleres a essuyer au lieu d'assiettes ...
        Enfin ... on a les distractions qu'on peut ... j'ai retrouve une montre pour remplacer celle que j'ai perdue ,  montre qui m'a coute pas moins de trois cent cinquante roupies ( dans les six euros ) pile comprise dans un bazar de la rue Nehru , et au bout de vingt-quatre heures elle marche toujours ; les paris sont ouverts pour savoir si elle tiendra le coup jusqu'a mon retour en France . Demain matin  , nous allons a Auroville , bien que nous n'ayons pas reussi a avoir un rendez vous pour mediter la bas ; d'apres Anjana , qui nous avait mijote un succulent repas indien hier soir chez elle , ce repondeur detraque est en train d'acquerir une vraie celebrite aupres des gens qui veulent aller la bas . C'est a dix kilometres environ de Pondy , dans la foret , ( foret qui a ete magifiquement cree a partir d'un plateau desertique par les habitants d'Auroville depuis cinquante ans , a force d'huile de coude et de pratiques ecologiques ) , un tres bel endroit - s'il ne fait pas trop chaud ... si la fraicheur pouvait revenir , tout a coup ...

commentaires

nathalie 24/01/2009 11:57

songe que ta belle montre (celle des copines allemandes ?) va faire le bonheur d'un indien, et que ta montre indienne va devenir un souvenir chéri une fois rentrée en France, dans la fraicheur du printemps... (si elle tient le coup jusque là, mais j'ai personnellement eu de bonne expériences dans ce registre !).