Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 07:55

             Avec un certain soulagement ... fatigue d'être mal fichue , fatigue de la toux déchirante et du rhume , fatigue des longues méditations , fatigue de l' emploi du temps hyper dense  .. mais c'est dans cet ashram que j'ai appris que macher des graines de cardamome aide un nez bouché à mieux respirer parce qu'un gentil Français nous a fait cadeau d'un sac de graines , c'est dans la bibliothéque que j'ai commencé à lire " L'Inde Intérieure " de Jacques Vigne qui me passionne en ce moment , et c'est surement grâce aux bonnes vibrations qui y régnent , au darshan de Chandra Swami ,  que je dois quelques comportements qui ont été les miens ces derniers temps et qui sont suffisamment inhabituels et positifs pour que je m'en étonne fort  : je n'ai pas du tout angoissé quand on a du prendre le train de nuit dans une gare bondée , alors qu'il y avait un bon risque de ne pas arriver à y monter avec les valises ; ni quand ( j'anticipe !) j'ai été attaquée par une vache à Brindavan ( vous lisez bien ! moi qui les vénère , qui ne mange jamais le moindre beefsteak ... ) et depuis que je suis rentrée à la maison j'ai été habitée par une bonne et forte énergie , qui m'aide à me mettre au service sans ronchonner .... si seulement ça peut durer ...

           Donc , on a pris le train  dans la petite ville la plus proche ; soixante-dix kilométres de piste toute en trous et en bosses , trois heures à sauter sur les cahots , trois heures de torture pour les personnes qui souffrent du dos , j'ai la chance de ne pas en être  ... on arrive à la gare , qui est dans le grand style gare indienne crasseuse et bondée , vers les dix heures du soir ; le train est censé arriver à onze . On enjambe des corps,   on essaie de se faire une place dans la salle d'attente upper class ; quelques personnes roupillent sur les bancs , notamment un gars joufflu qui ronfle avec béatitude ; deux enfant sdorment tête-bêche ,   abrités sous le châle de leur ravissante jeune mère , qui tient absolument à me faire une petite place - privilège de mes cheveux gris ! Nous entamons la conversation , elle parle un anglais parfait , elle et sa famille ont vingt-quatre heures de train pour se rendre dans le centre de l'Inde ... son mari travaille comme technicien à l'Air Force , il a l'air très autoritaire avec elle et je me hérisse ... puis fait preuve de galanterie , je me rappelle qu'il est stupide de juger à la hâte d'un comportement .. Nous discutons de l'Inde et de l'Europe ; elle est , comme tous les indiens , très curieuse de notre façon de vivre , je lui explique que mes enfants vivent à Paris ( j'ai simplifié et dit que j'étais grand-mère , que mon fils avait deux enfants ; elle est ravie car ses enfants à elle ont pile poil le même âge que ceux de Thomas )  , que mon mari et moi vivons à la campagne et que la vie à Paris est chère .. elle compare avec ses propres schémas de vie , elle trouve que ça ressemble ... puis nous passons à la spiritualité . Elle cite un mantra , puis ajoute : Rama , c'est l'intelligence . Tiens , je m'en souviendrai ...

            L'attente se prolonge , le train va avoir une heure de retard ... ou deux ...

            Une demie-heure avant l'arrivée supposée du train , et comme nos valises sont hyper lourdes , nous demandons à un porteur de les faire passer sur le bon quai . Les porteurs sautent carrément sur les voies , qui sont un bon mètre vingt plus bas que le quai , traversent avec les énormes valises , pendant que nous passons par la passerelle au dessus des voies .  Le train est annoncé ... et on l'a changé tout à coup de voie ! agitation fébrile , les porteurs retraversent à toute vitesse avec les lourds bagages alors qu' on entend le train arriver ... nous courons sur la passerelle , ... trouvons le bon wagon , il y a juste une bonne centaine de personnes qui veulent monter avant nous ... nous finissons par nous entasser  à l'intérieur in extremis , quelques énervements et inquiétudes  , distribution des places , quelques embarras pour déloger les gens qui se sont installés dans nos couchettes ... je vois qu'un couple,  pas si jeune que ça s'est casé tête-bêche sur la couchette du bas en face de la mienne - pas mon probléme , je m'étend avec bonheur ,  les couchettes sont tout à fait propres et confortables ( quatre par compartiment , plus tout le long du couloir ) - Ouf ! nous voilà installés ... pour plusieurs heures ... le train me berce doucement ...

 

 

( ici , j'ai un cas de conscience : sur la première photo on ne voit pas trop l'installation , sur la deuxième on voit un peu mieux , mais les copines ont vraiment l'air fatigué , et sutout je ne leur ai pas demandé la permission encore ... allez , je vais laisser la deuxième juste pour ce week-end , Lundi matin j'efface ...  )

 

 

P1090039.JPG

 

 

 

P1090038.JPG

commentaires