Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 11:01

       Reprenons : en rentrant de l'Aubrac hier , je trouve sur mon répondeur un mot de la grand-mère de Léna : Léna a encore fait un malaise , et n'a pas pu assurer son service chez maman la nuit  du 1er Mai . Or , elle ne devait pas travailler la nuit du 1er Mai ; elle travaille toujours le Mardi matin  ;  sachant qu'elle devait faire déjà la nuit de Mercredi et celle de Jeudi , qu'elle a des chutes de tension , je suis attentive à son emploi du temps et je ne lui demanderais jamais de faire trois nuits par semaine . Même si ça n'est pas une énorme fatigue de garder maman , qui dort plutôt bien la nuit . J'appelle aussitôt maman , et après les bavardages de retour j'apprends que c'est Nordine qui a travaillé la journée du  1er . Ca ne me poserait pas problème ; seulement ,  Nordine a fait tellement d'échanges d'horaires le mois précédent qu'il a oublié , deux matins dans la même semaine , de venir travailler ... et du coup  je lui ai interdit     dorénavant d'échanger ses heures  . Me voilà furieuse , Nordine se débrouille toujours pour transgresser , mes injonctions ne sont pas respectées ...  ce qu'il a vu  surtout c'est que le 1er Mai c'est compté double ; il a incité Léna à échanger , et tant pis si elle a eu un malaise ensuite et n'a pas pu venir travailler ...  

                       Je rumine ce scénario  qui m'indigne toute la nuit ( eh oui , vraiment toute la nuit ! ) et le matin , à peu près calmée , mais décidée à lui partager en deux son premier Mai-qui-compte-double pour en donner la moitié à Léna , je vais chez ma pauvre mère ; j'apporte un énorme bouquet de jonquilles cueillies pour elle sur l'Aubrac . 

           Tiens donc, les jonquilles elle s'en fout , ou presque ! pas grave ,  moi aussi , j'ai des fleurs ,  mon jardin est plein de roses ... ( mais personne ne m'offre de bouquet à moi ! heureusement que Claudette est venu passer le week-end , comme ça j'ai eu deux brins de muguet .. ) Elle est impatiente de me dire que c'est elle qui a demandé à Nordine de venir dans la journée du 1er et qu'il l'a emmenée au restau . Le restau j'ai rien contre ; mais je suis passée chez elle le matin du 1er avant de partir et Nordine ne m'a pas parlé de changement d'horaire ..

            Léna arrive , un peu pâlichonne . Je suis en pleine crise de compassion pour elle , accrochée à mon scénario ,  ce salaud de Nordine a du lui imposer le changement ...la pauvre petite n'a pas osé refuser , et clac ! le malaise vagal a frappé une nouvelle fois  ... Mais Léna m'avoue gentiment qu'elle a passé quatre jours à Avignon , à faire un inventaire pour des amis à elle qui gèrent une Foirfouille , en travaillant nuit et jour .  D'où le malaise vagal . Tiens donc ... Mes petites cellules grises ne démarrent pas tout de suite .. Alors c'était prévu qu'ils échangent leurs horaires sans me prévenir ? Pas gênés les deux ... ils me roulent dans la farine ..  Le ton de maman se fait suppliant ,  elle ramasse tout ce qu'elle a de dignité , on a toujours compté le premier Mai double , il faut le payer double à Nordine aussi  .. et me voilà dans le rôle de la salope de capitaliste qui ne veut pas payer double la journée de l'honnête travailleur ( entre parenthéses , plus tard en vérifiant les comptes je verrai que maman et Nordine sont allés dans un restau du Centre Ville où ils se sont payé des steaks à 18 euros pièce ... l'addition est de cinquante euros ...  pas trop mal le repas du prolo .)  Maman me dit d'un ton plaintif , on est allés dans ce restaurant car il n'y avait de place nulle part pour se garer à cause des manifestations  - Tiens , c'est pour ça qu'ils sont allés au centre ville , parce qu'il n'y avait pas de place pour se garer ? .. et encore , maman en voiture n'y voit pratiquement pas  , si son chauffeur lui dit qu'il n'y a pas de place elle ne peut vérifier ...  Je ne râle pas pour la dépense , en fait je trouve ça assez sympa qu'elle puisse encore  aller au restau ,  et puis si ça la fait rentrer en maison de retraite deux jours plus tôt pour cause de manque de fric  après tout c'est son affaire et pas la mienne , même si moi j'essaie de faire en sorte qu'elle économise  .. Non , je râle ferme parce que j'ai interdit les changements d'horaires  et que la consigne est passée à l'as ...      

               Maman réattaque d'un ton plaintif , je n'y vais presque jamais au restaurant et dans ma vie je n'y suis pas beaucoup allée ... Alors là c'est le pompon !  Je suis partie de la maison tous diplômes réussis , complétement autonome financièrement , moi la dernière fille  à élever , à l'âge de dix-neuf ans ; donc jusqu'à la mort de papa , elle a eu vingt-quatre ans pendant lesquels elle aurait pu profiter d'aller au restaurant en amoureux ;  ou en copines  avec sa soeur .. et quand tata a été paralysée  on l'y a invitée au restau ...  tout de même pas ma faute si mon père n'aimait pas aller au restaurant !  deux Et zut ! J'ai devant moi tout à coup une petite fille malheureuse qui a plus de cent ans , qui se dit qu'elle va bientôt mourir , qu'elle veut profiter de la vie .. encore un peu , juste encore un peu .. et moi je suis là  , méchante fille , immonde à la réprimander  et à vouloir économiser des bouts de chandelle sur le salaire du pauvre Nordine ...  Je fais , limite , de la maltraitance de personne âgée ... maman , qui est maintenant la compassion personnifiée , gémit : et puis Nordine quand il était petit il a eu faim ...  

           ...   Rester neutre , rester neutre , mais la crise d'apoplexie me guette , j'enfle , je deviens pourpre ,   Aaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh !  j'en peux plus moi ! . je vais bientôt  exploser ...   j'éclate ...  j' ... 

 

 

 

 

commentaires