Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 15:38

         La nuit du 23 au 24 , j'ai donc  fait , comme je vous le disais dans le chapitre précédent , une presque totale nuit blanche , ce qui ne m'arrive que très rarement ; accompagnée de pédalage de semoule intégral - ce qui m'arrive un peu moins rarement . Vers les trois heures du mat j'étais déjà bien atteinte , et , à force de ruminations insomniaques , j'en étais arrivée à la conclusion  que c'était pas correct  de partir en Inde en laissant maman et toutes mes responsabilités , qu'il fallait que je renonce à mon voyage ...
          J'ai réveillé mon copropriétaire pour lui annoncer ça en quasi sanglotant .. Il m'a  : engueulée , et du même coup  remonté le moral - par les bretelles ... ça sert un ami des fois .( Le chérubin ... Ai-je déjà dit du mal de lui dans ces pages  ? Comment ai-je pu ? )
        Bref , j'ai terminé mon insomnie , moins une heure de sommeil vers les 4 ou 5 heures , par la ponte matinale d'un texte extrêmement peaufiné , qui m'a fait du bien à écrire ( courtois mais ferme , vouiiiiiiiiii ! ) au cabinet d'infirmières pour leur dire que je n'étais pas contente de leur manque d'organisation qui fait que j'ai du manipuler le bras cassé de maman , sans en avoir les compétences . J'en ai fait deux exemplaires , l'un pour le médecin traitant de maman qu'est une nana sympa , l'autre pour lesdites infirmières . Après quoi ,  la conscience en paix , mais très  inquiéte , j'ai été voir comment ma mère avait supporté notre rafistolage amateur de la veille au soir . Elle était ravie , m'a annoncé qu'elle avait très bien dormi , que son bras ne lui faisait pas mal , et qu'on était vraiment des as , la petite Sabrina et moi . Ouuuuf ! Tout était donc pour le mieux pour le meilleur des mondes ...
         Pendant un petit quart d'heure .
         Au bout d'un quart d'heure que j'étais avec elle , il était quelque chose comme huit  heures et demie du matin , je la vois faire la grimace en avalant un verre d'eau ...??? 
         Mal aux dents .
        Tiens donc , mal aux dents ça manquait ...Elle insiste , le Mal Aux Dents se révèle un vrai fléau ,  intense et quasi insupportable par moments en bas à gauche de la mâchoire ( gémissements  ... ) Je rognais ferme ,  sur qu'elle somatise l'angoisse de mon départ la moman , une bronchite et un bras cassé en dix jours ça lui suffit donc pas ? Mais elle insistait , insistait ... Je rentre chez moi , donc , et  commence à appeler tous les dentistes des environs en suppliant qu'on la prenne en urgence . Facile , un 24 Décembre ; les trois quart sont en vacances ...   Mais je n'en ai fait qu'une petite douzaine avant qu' un archange salvateur  , dans un village à peine à cinq kilométres de chez nous , soit d'accord pour la prendre en début d'après-midi . Je rêvais de faire enfin une vraie bonne sieste à ce moment là pour rattraper la nuit sans sommeil , tant pis ... faudra que je la fasse courte ...
      Vers midi , je sens que je commence à fonctionner au radar ,  je me programme donc une bonne heure de sieste  . Je m'enfouis sous la couette , au bout de dix secondes , je plonge comme une flèche dans un sommeil réparateur et béni ...
     Pouf ! le téléphone sonne , je me réveille complétement et totalement hallucinée ... C'est la médecin traitant de maman , qu'a lu ma lettre et qui veut me dire qu'elle compatit ... Je suis tellement à côté de mes pompes que je fais semblant pendant un bon moment de savoir de quelle lettre il s'agit , donc je lui fais la conversation tout en n'arrivant pas à me souvenir de quoi Diable elle peut parler ...Apparemment d'autres personnes se sont plaintes dudit cabinet d'infirmières . Bon , je me sens le droit de les quitter ces inconscientes  . Me reste plus qu''à en trouver d'autres .. Là encore , facile un 24 Décembre , quand ... Et c'est reparti l'annuaire des téléphones à la main ,  pour un tour de tous les téléphones de toutes les infirmières libérales des environs qui pourraient prendre maman le plus vite possible  .Je mets plusieurs  messages plaintifs sur plusieurs répondeurs  , et puis j'abandonne , il faut que je parte chez ma mère , c'est l'heure de son rendez vous chez le dentiste  . Au moment où je suis à la porte , le téléphone sonne : une dame infirmière consent ... et quand je lui  lui explique pourquoi je veux changer ma maman d'infirmière , elle dit , curieusement : " Enfin quelque chose qui  bouge ! " Et voilà , demain matin six heures pétantes , non pas elle , mais sa remplaçante , sera là ...
        Bon ! tout ça roule ... je suis toujours tellement dans le coltard que Philippe m'accompagne pour faire chauffeur ( décidément , je vois l'auréole qui lui pousse ... ) , en plus il sait où c'est , l'envoyé-du-ciel lui a déjà soigné une dent en catastrophe il y a un an ou deux . Il pleut bien fort mais il ne fait pas froid , j'emmitoufle ma maman ex-bronchiteuse du mieux que je peux , enroulant le manteau autour de son bras en attelle , et nous voilà partis vers le dentiste salvateur ... Un gros monsieur , assez jeune ; je reste dans la piéce pour faire l'interpréte si nécessaire ,  maman n'a pas mis ses prothéses d'oreille . Tiens , curieux d'assister à la séance d'un dentiste pour quelqu'un d'autre , c'est la première fois ..
       C'est un abcés . Psycho machin ou pas , ça donne un vrai de vrai abcés ... par contre , il ne peut opérer tout de suite , faut encore une couche d'antibiotiques ... mais il pourra . Mercredi .
       Retour chez maman ; elle est enchantée du dentiste , je l'aide à aller faire un  petit pipi , puis j'attends ma nièce et sa famille qui doivent passer ; enfin je reviens chez moi préparer mes affaires pour  ma nuit de garde . Je ne rêve que d'une chose , Un Bon Roupillon ... mais il faut encore attendre ..
      Vers huit heures et demie ,  je repars donc chez maman , installe mes affaires dans la chambre voisine de la sienne . Elle essaye de voir un peu le Charlot à la télé ( Les lumières de la Ville ,un peu trop pleurnichard dans mon souvenir ) malgré sa mauvaise vue ; rit de confiance dés qu'elle arrive à reconnaître l'inoubliable silhouette oscillante avec la canne et le chapeau melon ... Je dors dans le fauteuil à côté d'elle , par petits morceaux disparates . Enfin dix heures du soir arrivent , je m'occupe de sa mise au lit , tisane , somnifère  . Enfin Enfin Enfin .. je peux enfin  me fourrer dans mon sac de couchage ... Ouf . Je mets le réveil à cinq heures et demie pour penser à ouvrir le portail pour l'infirmière , et me voilà partie pour quelques heures de mauvais sommeil ( maman gémit de temps en temps , ronflote un peu , je dois la lever une fois  ...)
         Vers cinq heures nous sommes toutes deux bien réveillées  et c'est Noël . Tant qu'à faire je la léve , lui donne un verre d'eau , etc , vais ouvrir le portail et les volets tant qu'à faire ( mon côté claustro ) . Il y a une belle nuit étoilée , six heures arrivent vite ...
         A six heures deux , le téléphone sonne ; je me dis que c'est l'infirmière : n'étant jamais venue , elle va me demander des précisions supplémentaires sur le chemin à prendre . C'est  elle , mais d'une voix chevrotante elle  dit quelques mots entrecoupés que je ne comprends pas , puis : " J'ai eu un accident , ma voiture est dans le fossé ... " .
         Ah ben c'est la totale là .  Elle est tombée dans le fossé à côté du portail . Je me prépite avec une couverture ... Coup de pot , elle n'est pas blessée , seule sa voiture a des dégats . Je la fais rentrer , l'accueille de mon mieux , et j'appelle Philippe pour qu'il vienne prêter main forte , là c'est trop de bonheurs à la fois  ... Joyeux Joyeux Noël à tous !   
          Bon ! là , on est le 26 en tout début début de matin , ou encore fin de nuit . Où en est -on ?  
 Maman a une pêche incroyable pour quelqu'un de quatre vingt dix sept ans qui s'est payé en dix jours une bronchite , un bras cassé , un abcés dentaire . Je lui ai fait un menu de Noël spécial tout mou , et je crois que je l'ai emmenée faire pipi une bonne trentaine de fois dans la journée  ( les personnes cardiaques prennent un diurétique en même temps ) .. La voiture de l'infirmière roule mais a des vibrations , ce qui m'inquiéte pour elle . On a pu emmener hier après-midi  , par temps radieux , Hermione faire une bonne petite promenade dans la colline , et on lui a donné la première correction de notre vie commune parce qu'elle s'est faufilée dans l'enclos des moutons et en a coursé un petit ,avec une énergie démoniaque , sans tenir compte de nos appels , et que ça m'a rendue furieuse . Et nous ? nous  allons très bien  ... Joyeux lendemain de Noël à tous  alors !    

commentaires

Hélène 26/12/2009 09:09


Avec çà, on ne peut que se dire que le prochain sera sûrement mieux...
Bon courage...