Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 11:11

       

 

              Hier , j'étais triste et déçue de manquer une soirée de méditation dont je n'avais été avertie que trop tard ;  vers les trois heures de l'après-midi , Philippe s'est rendu compte qu'il m'avait donné un faux renseignement , et que j'étais donc libre d'y aller - chouette ! Je mets vite un mot sur le répondeur de M. et F  chez qui ça devait se tenir , pour prévenir que je peux participer ; je m'habille de frais ;  comme , la dernière fois , j'étais  arrivée à l'heure pile et tout le monde était déjà là , je prends mes précautions pour arriver en avance .

            En passant à Saint-Julien des Rosiers , une pharmacie affiche gaillardement 41°C . Mais qui est-ce que ça gêne ? Ma luxueuse voiture de 1993 a la clim , qui marche ...     J'arrive , une demi-heure avant le moment prévu , à Saint -Florent ; je trouve une place de choix pour garer la voiture , à l'ombre sous les grands platanes .

          Las ! la porte bleue , de la maison aux volets bleus jolis sous le soleil ,  est encore fermée . Je rentre dans la voiture , où j'espère que la clim , en marche tout à l'heure , va laisser un semblant de fraîcheur ; et je commence à méditer , tranquille .. tant qu'à faire ( Chistine , si tu lis ça , j'ai dit l'autre soir que c'était de la blague qu'on pouvait méditer par la chaleur en laissant son corps .. Mais j'avais un petit coup dans le nez quand j'ai dit ça , moi après un verre de vin je suis ivre  et je deviens consensuelle , hélas ! )  Mais non , c'est pas de la blague , ta copine avait raison - on peut très bien méditer par la chaleur ,tranquillement , sans être géné par la chaleur ! je suis bien ...

          Quand je sors de méditation il fait à l'intérieur de la voiture une chaleur utérine , je dégouline .. Il est six heures moins le quart  ; je m'essuie le visage avec une serviette un peu crade qui traîne au fond du coffre arrière , puis retourne sonner à la porte bleue ; l'est vraiment en plein cagnard . Toujours rien. Heureusement , je peux la surveiller depuis l'ombre des platanes .       

      Z  'ont pas du regarder leur répondeur ; ou alors il ne marche pas . Doivent être allés se baigner à la rivière ,tiens donc !

      Je retourne méditer , appuyée à la balustrade , à l'ombre  ; un petit vent agréable séche l'humidité sur mon front et mon cou .. C'est bien aussi ...

         Six heures trois ..  Zut , je décide de rentrer , s'ils sont en train de barboter , ils peuvent rester jusqu'à dix heures du soir , et tout ce qu'il  restera de moi c'est une flaque  sur la place de la Mairie . 

        Finalement , c'était une bonne méditation  ; c'est ce qui compte , un après-midi paisible ..  .

 

 

Li Po : Visite à un moine de la montagne sans le rencontrer

 

le sentier de pierres pénétre dans un val rouge

une porte en sapin , obstruée par de la mousse verte

sur les marches désertes , des traces d'oiseaux

la salle de méditation , personne pour ouvrir

je regarde par la fenêtre , une brosse blanche,

accrochée au mur , couverte de poussière

vaine visite , je soupire

je musarde un moment , sur le point de partir

des nuages parfumés s'élèvent des montagnes

une pluie de fleurs tombe du ciel

joie de la musique du ciel !

plus encore , le cri des singes , clair

illuminé , coupé des affaires du monde,

ici , à mon aise

 

 

 



 

commentaires