Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 00:39

         Donc , après que j'ai compris les dangers de l'Imovane ( ou Zopiclone ) , après que maman ( et les gardes de nuit ! ) ont vécu des nuits difficiles , maman est passée en vitesse de croisière :  un demi-comprimé ; ses nuits ne sont pas pires - mais surtout , surtout , elle n'a plus ces horribles angoisses qui la faisaient m'entraîner dans le jardin par quarante degrés à l'ombre ,  en me suppliant de la croire , de la croire pour une fois , que la maison était maléfique , qu'il fallait partir , vite vite Françoise , prend la voiture   ..

 

          Vendredi matin , j'emmène maman chez le cardiologue : elle est comme un zombie .  Elle a passé une très mauvaise nuit , terriblement agitée : E. a du lui donner 2 Sedatifs PC homéopathiques au milieu de la nuit , 4 en tout .  J'apprends  que l'infirmier , ou l'infirmière , ont cessé de donner des douches à maman ( super , en temps de canicule ! )   . La garde m'explique  que c'est parce que les barres qui permettent à maman de se tenir dans la douche sont trop hautes  .

          Ah bon . L'après-midi , au sortir de la sieste , j'avais plusieurs fois donné une douche à maman quand elle s'était fait pipi dessus -  ne sachant pas que les barres étaient trop hautes ..

         Samedi matin , je harcéle Philippe jusqu'à ce qu'il déplace les barres et les fixe trente centimètres plus bas . L'après-midi , maman peut prendre sa douche encore plus facilement . L'infirmière va être contente .  

     

      Dimanche , tout va bien : maman a passé une bonne nuit . Mais en regardant le " cahier de liaison " , qu'est-ce que je vois ? Un petit mot de l'infirmière , datant de la veille ; signalant que  " c'est dangereux de lui donner des Sédatifs PC en plus " du" comprimé de Zopiclone "

       Tiens ? C'est intéressant , je ne savais pas . Mais pourquoi parle-t'elle "du" comprimé , alors qu'il n'y en a qu'un demi ? Une faute de syntaxe , surement .

         Je regarde le pillulier - et je vois qu'il contient maintenant : 1comprimé entier , pour chaque nuit ....

          Paniquée , affolée , furieuse ,  j'interroge , je m'enquiers , j'enquête .. J'apprends alors que l'infirmière , qui refait le pillulier  , a téléphoné à la toubib de maman ( à qui j'avais écrit une lettre pour lui expliquer que je diminuais les doses ) pour lui demander ce qu'elle mettait comme dose ; et à elle deux , sans me prévenir , elles ont remis des doses entières depuis quelques  jours ! Après quinze jours de " sevrage " si difficile ... Tout en disant aux auxiliaires de vie que " Françoise est au courant" ...

        Super .

 

             Furieuse , j'appelle l'infirmière , qui m'explique que la "négligence" vient de la toubib qui avait dit qu'elle me préviendrait ( mais ne l'a pas fait ) ;  ensuite : l'infirmière m'engueule .   Elle a visiblement grand besoin de déverser une plus grosse colère  , une colère à elle , une colère de sa situation particulière qui n'a pas forcément à voir avec la situation de maman et de moi  , une colère de désespoir  parce qu'elle a de gros ennuis  , une colère de toutes les difficultés qui lui tombent dessus ...  Je lui laisse la parole pendant dix minutes , me sentant en paix . ( je tiens l'écouteur à bonne distance de moi , tout de même )  Elle honnit  les familles qui se mêlent de faire concurrence aux Professionnels de la santé qui ont tant d'années d'expérience , me signale que le Zopiclone n'a jamais fait de mal à personne , que l'homéopathie c'est de la poudre de Perlimpinpin ; et me dit avec force , en outre , qu'elle et son collègue ne donneront plus de douches à maman quelle que soit la hauteur des barres .

       Super .

     J'attends que ma colère soit passée , j'envoie Lundi une lettre ,mais très gentille , de protestation au médecin ( cette toubib est perpétuellement débordée , la pauvre , elle a fait une connerie mais je peux comprendre );  en mettant l'accent sur le fait que j'ai toujours respecté ses prescriptions jusqu'à présent .  

       Chaque après-midi maintenant , je donne une douche à maman ..  
Elle est contente - il fait si chaud ...

          Mais tout de même , j'ai regardé ses feuilles de Sécu à maman . Si j'ai bien compris , une " toilette " par personnel infirmier est comptée une quarantaine d'euros par jour , en moyenne . Ben dis donc le trou de la Sécu c'est pas comme ça qu'il va être comblé .. Voyons , quarante euros , que multiplie 365 jours  , que multiplie 5 ans - mais ils sont deux collègues , faut diviser par deux .  Donc : 36500   euros . Boudiou ! Je lis bien : trente-six mille cinq cent euros  .. Pour donner une douche et habiller maman  le matin , faire une toilette avec un gant de toilette et passer la chemise de nuit le soir . Bon , mais ça donne une sécurité médicale ;  et puis quand maman avait le col du fémur cassé elle le faisait aussi ... Et puis , elle remplit le pillulier ..

        

          Hier , Mercredi , je rappelle l'infirmière , en imaginant que sa colère est passée ; je lui propose de passer la voir une dizaine de minutes pour mieux coopérer . Elle me dit avec une grande amertume qu'il n'y a pas de coopération possible , et qu'elle et la toubib se lavent les mains de la situation ( je ne sais pas trop ce que ça veut dire concrètement ? ) .
         Tout ça parce que j'ai osé ( sur conseil de trois médecins )  diminuer de moitié la dose de somnifère ...

          Super ...

         Et chaque après-midi , je donne une douche à maman .

          Dommage que je ne sois pas payée .

           En plus ,moi je passe la serpillère dans la salle de bains après : j'ai été bien élevée .

           Et  au milieu de  tout ça , maman : retombe doucettement en enfance .. Il fait chaud , et elle est fatiguée , mais fatiguée ...

 

 

commentaires