Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 23:59

         

 

 

              Avant-hier matin  , allant voir maman et la trouvant gémissante et tourmentée - comme d'ordinaire ces derniers temps - dans son fauteuil , je lui avais proposé d'aller faire un tour sur la grande terrasse à son étage . Il faisait un temps délicieux .. Je lui ai proposé de marcher , puis donné son déambulateur  , la terrasse est toute proche ;  mais au bout de quelques métres elle m'a dit - comme d'ordinaire ces derniers temps ... - qu'elle voulait aller faire pipi  ; puis , à quelques mètres des toilettes , a annoncé qu'elle était épuisée et voulait s'asseoir . J'ai insisté pour qu'elle aille jusqu'aux toilettes , il n'y avait qu'une dizaine de pas ;  j'ai insisté , avec tonus , avec autorité . Je lui ai enlevé son pantalon et la protection , l'ai aidée à s'asseoir sur la lunette  .. elle a eu un soubresaut , et s'est évanouie  .

       J'ai appellé à l'aide ,  l'infirmière lui a parlé , puis l'a pincée , gentiment  .. elle a fini par ouvrir les yeux ; on lui  a pris sa tension , faible , puis on l'a installée  sur son lit .. J'étais désolée ,et l'ai dit , répété  : si je n'avais pas usé d' autorité pour l'encourager à marcher alors qu'elle était fatiguée ,  ça ne serait pas arrivé . L'infirmière , et l'aide soignante , m'a dit alors  gentiment , mais avec  une nuance de réprobation : " tout de même , elle a cent trois ans .... "

        ( Comme si je ne le savais pas .)

         Depuis , elle dort ; dort le matin ; dort l'après- midi  , le soir ; se réveille à peine  ..

       Tout le week-end , les pires injonctions , toutes les insultes envers moi-même , toute la dureté et la méchanceté  d'autrefois  contre moi-même ,  revenaient et tournaient dans ma tête. Juste des pensées .. Juste des pensées . Je le sais maintenant .  Mais c'est pas facile à supporter .  Enfin ,  j'ai compris que si j'avais utilisé cette autorité ( bien plus légèrement que celle qu'une partie de moi utilise contre l'autre , bien plus légèrement que celle que maman utilisait sur moi quand j'étais petite  ) c'était aussi par grande peur  ; parce que je veux que maman réagisse  , qu'elle bouge , qu'elle marche ;  parce que que je ne saurais comment me comporter avec elle si elle est mourante .. parce que que je n'ai plus envie de la tenir à bout de bras non plus . 

          En comprenant ça , j'ai compris aussi qu'elle était , à ce que je sens , dans le meilleur endroit possible ,  si elle doit partir de l'autre côté .  Le meilleur port de départ , avec des personnes qui ont l'air de pouvoir bien l'accompagner . J'ai compris que je peux lâcher , moi aussi ...

        Cet après-midi , elle dormait tout en me réclamant à boire ; on aurait dit que sa bouche n'avait presque plus d'énergie pour former les mots . Je l'ai emmenée sur la terrasse où il faisait bon , au soleil .. Lui ai fait boire de la tisane de  verveine , bien sucrée , comme elle l'a demandé . Elle a retrouvé une énergie minuscule , quelques instants , pour répondre au coup de téléphone de ma soeur ( bien souvent , autrefois , comme j'étais à ses côtés et qu'elle se plaignait , se disant fatiguée , elle retrouvait une bonne voix , pleine de tonus , pour répondre à un coup de téléphone , se plaignant tout de même d'être bien seule ) .  

      A sa demande , je l'ai recouchée sur son lit . Elle s'est endormie tout de suite ,  et  je suis partie ; il n'était même pas quatre heures et demie ,  la lumière sur les collines était encore rayonnante .

    

 

 

 

 

commentaires