Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 12:28

 

 

           If you do not meditate, do not consolidate, do not bring yourself to pratyahaar, then you are inviting danger. The danger is that when your subconscious gets overloaded, it starts unloading into the unconscious and your capacity to think, to work, to be smart is gone. You are an emotional zombie.

 

     Si vous ne méditez pas , si vous ne consolidez pas , si vous ne pratiquez pas pratyahaar , alors vous invitez le danger . Le danger ,c'est quand votre subconscient devient surchargé , il commence à se décharger dans l'inconscient et votre capacité à penser , à travailler , à être habile , est partie . Vous êtes un zombie émotionnel . ...

 

      Oops ... Il a raison  ( quoique , je ne sais pas exactement quelle distinction il fait entre ce qu'il appelle l'insconscient et ce qu'il appelle le subsconcient , mais c'est pas grave , on comprend quand même ) ...  c'est une citation qui vient de  Yogi Bhajan , du Kundalini Yoga  , j'en reçois automatiquement une par jour ; certaines me conviennent , d'autres pas du tout  . Celle-ci m'est apparue particulièrement adaptée à mon état d'esprit  de ces derniers jours , surtout le matin  , tant je pédalais dans la choucroute , douloureusement .  Certes , je pratique méditation et yoga , disons , une bonne demie-heure par jour .. Quelquefois un peu plus  ...

     Quand à pratyahaar , je crois que c'est ce fameux " retrait des sens " dont parle Patanjali . Alors ça , c'est dur ... Aujourd'hui , j'ai bien médité .  Puis , j'ai commencé une peinture en écoutant Sudha Ragunathan .  De ce fait , me sentant toute gaie , également à cause de la douceur de ce  temps  pluvieux  d'aujourd'hui , j'ai fait un tour au potager ,  où j'ai semé des carottes et des betteraves :  le temps était idéal ! j'avais complétement arrêté depuis plusieur années d'essayer de faire pousser des  carottes au potager , à cause de la terre si lourde où elles avaient du mal à se frayer un chemin  .  Mais vu la quantité de terreau que j'ai ajoutée cette année , je n'ai pu résister à la tentation ,  aux petits paquets de graines qui promettent des carottes de Colmar à coeur rouge  " adaptées aux terres difficiles " des carottes " jeannette "( ? ° tardives ..  Au jardin , les forsythias en gerbes éclatantes ,  jaune lumineux , réjouissent le coeur ,  sur le  fond sonore du bleu-jaune crémeux des iris de hollande  , émergeant du banc de jonquilles ... ( trois sortes de jonquilles cette année ! je les avais achetées au kilo à Liddle ) ..  °

      Rentrée dans la cuisine tiède ,  j'ai mis en train un gâteau qui devrait être léger comme un nuage , avec une pâte chocolatée .. Et en plus , je comptais le fourrer à la confiture de fraises , que j'ai faite au printemps dernier , un peu trop liquide pour être mangée en tartines . Peut-être un petit glacage au chocolat ? C'est Pâques , après tout , et au moins je n'ai pas collaboré au massacre rituel  des agneaux ... Allons  , qui se soucie de Patanjali , quand la divine Providence , dans son infinie bonté ,  a disposé une plaque de chocolat dans la boîte métallique à impression de damiers blancs et rouges , plus  un pot de  confiture de fraises sur l'étagère ?

 

 

 

 

commentaires