Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 18:49

 

 

 

 

Chapitre 1984 : le printemps

 

 

 

           Bon , on ne va pas parler des attentats - désolée pour les copines Belges .. Donc , de petites nouvelles de par ici :  je ne sais si c'est un effet de la bénédiction d'Amma , mais mon amie , que j'ai vue hier après-midi ,  m'a dit avoir pris sa voiture Dimanche matin , ce qu'elle n'avait pas osé faire depuis plusieurs mois .. ( ses enfants , inquiets , font une énorme pression sur elle pour qu'elle cesse de conduire - et il n'y a pas de bus ... ça n'est pas pour ça qu'ils viennent la voir plus souvent , mais bon , on a tous nos contradictions ... )  Elle est donc allée faire quelques courses  - et - tout s'est bien passé ! Du coup , elle a réitéré Lundi matin . Ce que j'étais contente pour elle ! Lundi matin ,  j'ai cherché sur internet des " foyers pour personnes âgées autonomes  " - un problème , je n'en vois que deux en ville ... elle en avait déjà visité un , qui lui a filé un sérieux coup de flip . L'autre , hum ... je ne sais pas si ça sera mieux .  Reste , peut-être , qu'elle pourrait louer un petit appart au centre ville . Qui sait ? Elle qui aime la ville , s'y trouverait peut-être mieux , en alternant avec sa maison dans la nature . Bien entendu , il n'y a aucune solution qui soit totalement bonne .

          Reste ... le printemps . Je croyais avoir planté plein d'iris de Hollande jaunes , mais ce sont des bleus qui jaillissent dans tous les coins ... un  bleu  hardi et tonique;  et comme cet automne j'avais installé des tas  de bulbes de jonquilles et narcisses , qui  fleurissent jaunes clair ou blanc jaune ,  trapus  ,toniques et  pleins de sève , comme porteurs d'un optimisme incroyable .

          Et les primevères .. dans mon jardin languedocien , qui n'est pas leur domaine de prédilection , ces haut-savoyardes persistent ; un souvenir un peu nostalgique de vacances à  Pâques  , du ciel bleu pastel  avec les petits nuages blancs moutonnant ,  des talus fleuris  ( ma soeur m'en a envoyé une photo hier ;  mais bien sur , ce temps est envolé ) -  de la maison ancienne aux murs épais , de  cette odeur particulière  des murs chaulés , comme une moisissure légère ,  une odeur qui me fait toujours frémir d'aise  quand je la rencontre dans une vieille maison un peu humide ; des draps froids un peu rêches quand on s'y glissait , mais qui s'apprivoisaient au cours de la nuit ,  dans les chambres pas chauffées   ;  de Tata Lili  en train les  bouillottes pour la nuit   près de la grosse cuisinière à bois et charbon , je sens presque encore la chaleur de cette cuisinière , quand j'approchais mon visage de la petite grille où l'on voyait rutiler le feu  ... Allons , regarde plutôt les forsythias , les souvenirs ça ne sert à rien ; et réjouis toi avec ton jardin de maintenant .

 


 

Chapitre 1984 : le printemps

 

 

 

 

 

commentaires