Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 07:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chapitre 2018 : fond d'écran

         

 

 

 

          On doit partir en vacances dans quelques jours ... d'ordinaire , ça me met dans un état d'excitation joyeuse , au lieu de ça , je me sens morne ,  malgré l'achat de deux guides d'Espagne ( les guides verts Michelin font des affaires , au lieu d'un seul guide comme auparavant , il y en a trois ou quatre pour l'Espagne ) .. Ce matin , inspectant ( mornement ! ) mes états d'âme (mornes ! ) , je m'attribuais , tout de même ,  un satisfecit , pour avoir fait quelques  progrès dans le détachement par rapport à mes montagnes russes émotionnelles  . Faut dire , je me vois monter et descendre jour après jour , heure après heure , ça commence à bien faire . Vouais ; mais à la place de ces émotions en montagnes russes , il y a une espèce d'arrière-plan vaguement dépressif et àquoiboniste   ... morne , justement . Qui est lui-même d'ordre émotionnel , quoique de façon plus insidieuse , comme gommée ;  d'ailleurs ,  beaucoup de personnes que je connais se trimbalent ça en permanence .

           Tiens , mais ça m'a fait penser au  fond d'écran que j'ai depuis un an , sur " ma " partie de l'ordinateur commun : c'est une photo du Gange ,  prise de la Fondation Krishnamurti à Bénarés . Chouette photo ;  je l'avais mise comme fond d'écran parce que j'avais ressenti cette fondation comme un refuge , une structure pour me protéger face au choc de Bénarés ;  à la beauté déchirante de cette ville  , comme à son abomination  ( le tout petit chien qui mourait dans le caniveau , les vaches très malades ,  la chienne squelettique qui allaitait  sa portée malgré son coude complétement déboité   ,  etc .. ) . Encore les montagnes russes émotionnelles  .  Face à ce déchirement , la Fondation Krishnamurti m'avait proposé un refuge serein et beau ... comme le refuge mental ,  l'observation , dont parle K dans ses conférences .

       Mais , la pollution de l'air étant ce qu'elle est à Bénarés , même à deux heures de l'après-midi ,  ce fond d'écran peut sembler , suivant l'humeur , soit d'un gris lumineux , soit d'un gris   .. morne . Un gris   grisâtre ... En tout cas , ces temps-ci , je devais , à chaque fois , faire un effort intellectuel pour me souvenir de tout le processus ( émerveillement , déchirement , retrait .. ) . Tout comme je dois faire un effort intellectuel pour me souvenir que le sentiment que " ma vie est vaguement morne" est d'ordre émotionnel ...

           Donc , déjà : je change le fond d'écran . Ca , c'est facile ! Je viens de mettre une photo , également prise à Bénarés  en 2015 ; photo prise avant le lever du soleil , à un moment où je me sentais en communion émerveillée avec la ville magique en train de s'éveiller ,   avec le bruit des rames sur le fleuve , avec  la ferveur des pélerins en bateau chantant des mantras , ou se plongeant pour leurs ablutions dans Ganga ( brrrr...)  . Il faudra bien que j'y retourne , à Bénarés . Mais en prenant contact , auparavant , avec cette fondation canadienne qui aide les animaux là bas .. Et de voir cette photo  sur l'écran , pour l'instant ! me remet dans ce sentiment d'espoir , le coeur ouvert pour  la journée qui va suivre  - qu'importe le désenchantement  qui peut , mais tout aussi bien peut ne pas , venir ensuite . Je l'accueillerai comme il se doit , sans m'identifier   . Certes , la tonalité du ciel sur cette dernière photo est grise , gris ardoise , gris plutôt foncé ; ça vient de ce que le soleil n'est pas encore levé . Mais il y a toutes ces lumières , celles de la ville et leurs reflets , celles des minuscules esquifs que les dévots confient au Gange ,  une offrande de quelques fleurs et une petite bougie allumée ; puis , déjà présente , la magie des couleurs et de la vie .. Bon , le Gange est un chouïa de travers  parce que la photographe a été maladroite ;  pour l'instant , ça ne me gêne pas trop .  Le coeur ouvert , avec un petit fond de gaîté optimiste  : voilà ce que je préfère mettre en fond d'écran de ma vie aujourd'hui  .

      

 

 

 

 

 


          

commentaires