Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 08:51

           

 

 

          J'ai dit ailleurs à quel point , en Inde , j'étais mal à l'aise quand certains maîtres spirituels ,  me posaient ma question " quel est votre Ishta Devata " ? " Quel est votre divinité d'élection ? " parce que  je n'en avais guère  .

Je suis tombée l'autre jour  sur cette citation d'Eric Baret : "  Quand il y a l'anxiété, c'est ça l'objet de méditation. Quand il y a la jalousie, c'est ça l'ishta devata, l'objet de méditation. Vous n'avez pas besoin d'aller en Inde pour cela, c'est toujours avec vous. C'est gratuit " ...

     Je ne sais pas vous , mais moi ça m'a bien plu - le même fil d'Ariane , que je suis pour une solide crise d'angoisse ... ( tiens , ça fait un petit moment que je n'en ai plus eu des crises d'angoisse - bizarre ... )

 et un peu plus loin :  " La colère, c'est ce qu'il y a de plus haut en vous, c'est ce qu'il y a d'essentiel. C'est maintenant. Si vous l'écoutez, si vous la sentez, c'est là que vous êtes libre. C'est pas de revenir à l'enfance ; ça c'est un concept. L'enfance c'est maintenant. C'est maintenant, quand vous laissez votre histoire d'avoir eu une enfance. C'est maintenant. Mais si vous essayez d'écarter cette colère, parce que ça vous empêche de quelque chose, ça c'est un ajournement. Sentez ce que vous sentez maintenant. C'est à vous, c'est ce qu'il y a de plus précieux en vous. Comment vous le savez ? Vous le sentez maintenant. Il n'y a rien d'autre. Laissez cela totalement vous remplir. C'est ça la tranquillité. Vous ne pouvez pas vous libérer demain, vous ne pouvez pas vous libérer dans une seconde ; c'est maintenant. Vous n'avez rien à faire. Ne faites rien : vous ressentez. Il n'y a rien d'autre. C'est ça l'enfance : ne la cherchez pas dans le passé, ça c'est une histoire. "

C'est extrait de ce blog : http://axial-media.over-blog.org/article-on-ne-peut-pas-etre-libre-demain-i-55847831.html

qui a l'air fort intéressant ... Et en allant là , ci-dessous  , vous avez des vidéos ... ( je me rends compte que depuis que je suis quasiment sure d'aller écouter Mooji " pour de vrai " à Rishikesh , en Février , je lui fais des infidélités ... !  papillonnons , donc ! )

http://www.invitedemarc.com/tag/eric-baret/

 

 

 

 

 

commentaires

jyoti 31/12/2016 11:17

Ca c'est sûr que tout arrive au moment juste ! Et avec Ganesh tu es entre de bonnes mains. Je chante aussi au moins un mantra à Ganesh tous les jours (après tout, des obstacles il y en a tous les jours à lever) et en plus il préside à l'étude. Que demande le peuple ! Entre gaiement dans la nouvelle année. Bises ensoleillées et givrées de Bourgogne !

Jyoti 29/12/2016 20:38

Il me semble que la divinité d'élection n'est pas qu'un support de méditation. Faire de l'acceptation de ses émotions, puisque c'est de ça dont il parle, un objet de méditation immersive me semble une très bonne idée, bien meilleure que d'aller voir un psychanalyste. Mais pour moi, c'est une technique utile au niveau de la "conscience ordinaire". En revanche, choisir une divinité, c'est reconnaître sa propre résonance avec un aspect de l'énergie de conscience divine (dans mon cas, par exemple, Shiva) et méditer dessus, par exemple en répétant Shivo 'ham ou So 'ham, c'est tenter d'élever/ s'exercer à élever son niveau de conscience. Ceci dit, nous ne sommes pas Indiens et ce qui est naturel pour eux (j'ai cru comprendre qu'il pouvait aussi s'agir de choix sociaux/familiaux plutôt que véritablement individuels) ne l'est pas pour nous. Chacun se fraye un chemin à sa façon. Et puis, il paraît que tous les chemins mènent à Rome !!

Prune Branchesetbosquets 31/12/2016 09:57

Merci de ton commentaire ; je comptais justement écrire un article en deuxième sur mon " ishta devata" préférée du moment ( Ganesh ! ) ; mais tu mets en mots , beaucoup plus clairement que ma pensée qui balbutie et bégaie là , quelque chose d'important . Et puis ,comme tu dis , nous ne sommes pas indiens .
D'autre part , Eric Baret insiste ( dans la vidéo ) sur le fait que son enseignement n'est pas pour certaines personnes ( en gros , il craint des dérapages psychiatriques , je crois) . J'ai passé , il y a trente ans-cinq ans ,plusieurs années bien nécessaires en thérapies diverses et variées ; à l 'époque , je ne sais pas que ce que ça aurait donné , sans l'aide d'un psy ... Tout arrive au moment juste ... Bises F

renee doumergue 29/12/2016 14:02

Ah! mais oui!! c'est exactement ça!!! Mille merci Françoise de nous le rappeler.... on a tellement tendance à l'oublier! J'en profite pour te souhaiter une belle année 2017 et un excellent voyage en Inde!!