Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 10:05

         

 

 

         Depuis quelques semaines , et parce qu'un chroniqueur facétieux  , au début de l'Affaire , l'avait fait réentendre , la chanson de Brassens " Pénélope " me trotte dans la tête . Et ça n'est pas , vous pouvez me croire , que les comptes de la famille Fillon me préoccupent à ce point ... ( en fait , j'ai été surprise au début , parce que j'ai tendance à croire que tout un chacun est honnête  . Ensuite , j'ai imaginé que Pénélope travaillait chez elle en faisant du secrétariat pour son mari , ce que je trouve normal ; mais que c'était de ces personnes qui considèrent quatre ou cinq mille euros comme un salaire ordinaire , qu'ils méritaient bien -  pas très élevé même , et ne se rendent plus compte des réalités ordinaires . Là où j'ai été vraiment scandalisée , c'est en écoutant le discours " d'excuses " du candidat , magnifiquement faux-jeton :  " Je m'excuse d'avoir employé des personnes de ma famille " - comme si c'était cela qui lui était reproché , et non les montants faramineux , hors norme , choquant , du salaire en question , sans parler même des indemnités de licenciement ... )

        J'ai trouvé également amusant qu'Edwy Plenel , un homme que j'admire , ait réagi avec indignation il y a quelques jours parce que certains , de droite et d'extrême droite ,  avaient fait des investigations concernant  le salaire de sa fille , employée à temps partiel à  la mairie de Paris si je comprends bien . Amusant , parce qu'il a réagi comme Fillon au début ...  

      Eh non , si je fredonne dans ma tête la chanson de Pénélope , c'est parce que j'ai mené , depuis  ces quelques mois d'hiver , une agréable et parfaite vie de femme au foyer ; mais que petit à petit , à l'approche de mon départ - et tout en m'inquiétant beaucoup ; tout en culpabilisant  de laisser Philippe ,  cardiaque encore imparfaitement guéri de sa grippe ,  seul à la maison -  le plaisir de partir seule grandit jour après jour , malgré la peur de l'aventure , comme d'hab ,  parce que ma nature est  probablement d'être peureuse . Ceci dit , en réécoutant la chanson , je dois dire que ce que j'entends par le mot " aventure" n'est pas vraiment  celle qu'entend Brassens ... j'ai passé l'âge !

     Comme par hasard , les deux petites bagues  ( en or , à ce que je croyais ) que je porte à l'annulaire gauche ,  nuit et jour ,  depuis une dizaine d'années ; cadeaux , à quelques années d'intervalle , pour mon anniversaire , de mon cher et tendre ;  et c'était moi qui le lui avait demandé , même si nous n'avons jamais été mariés ,  je voulais un genre d'alliance ... ces bagues , donc , pour la première fois ,  m'ont récemment causé une irritation , ou allergie ; toute la première phalange du doigt était rouge et enflammée ... Je les ai enlevées . Et ce matin , après avoir vertueusement terminé le ménage et la cuisine ( j'adore faire la cuisine , d'ailleurs , et je ne déteste pas faire le ménage , que nous nous partageons , parce que j'aime ma maison et j'aime la rendre belle ) -  je commence la valise ... Un peu d'oxygène dans le couple , ça va faire du bien ...

 

 

 

 

commentaires