Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 10:17
Chapitre 2221 : ranger le bois

 

 

                       On s'est fait livrer du bois au début de l'été , chêne et bouleau ( d'où il vient ce bouleau ? surement pas d'ici ... ) , pour l'hiver .

                   Tout ce temps , le tas est resté en vrac , sous le mûrier .

                  Il commence à faire frais ; je ne fais plus la séance de yoga sous la véranda le matin . Mais j'ai toujours envie de passer un moment dehors avant de commencer ... de respirer l'air du matin - du genre ,  couper les roses fanées , ou enlever les feuilles de nénuphar du bassin quand elles commencent à se flétrir ( elles pourrissent dans l'eau , et il y a déjà largement assez de limon ) .

                     Je ne sais pas ce qui m'a pris la semaine dernière ... J'ai pensé tout d'un coup à ranger une ou deux bûches du tas de bois en vrac  et à les placer sur la première pile de bois , qui date de l'année dernière  . Je pensais ranger ce bois petit à petit : du travail de dame ,en somme ; avant le yoga , un genre d'échauffement -  deux brassées par jour . Sans prendre la brouette , trop lourde , mais en faisant des aller-et retours , du tas de bois à la pile ... Et voilà qu'avant-hier , peut-être parce que j'ai intégré la posture de l'Arc à mes postures du matin , elle donne de l'énergie , ou pour tout autre raison .... Je n'arrivais plus à m'arrêter de ranger le bois ! Une vraie drogue ...  Pour obtenir une belle ligne bien droite au sommet , faire une belle pile bien stable ... Et la première rangée a été  finie , d'un coup .

           Dimanche, j'en ai commencé une autre .

           Puis ce matin ,  une autre ...

           Déjà fini ! Quelle tristesse ... Mais je suis fière  .

            Et ce matin , c'était bizarre : j'ai commencé gaillardement . Puis , j'ai senti d'horribles courbatures dans la nuque ; le temps de penser que je n'ai pas l'habitude de ce genre de travail et que j'avais trop forcé hier . Ensuite , en quelques minutes , les courbatures ont cessé pour faire place à une grande colère . Je ne savais contre qui , et d'où elle venait cette colère . Enfin , j'ai compris que c'était la colère de ma marraine ( qui était la femme de ménage de ma famille ) quand il y avait du désordre . J'ai laissé la colère se développer ... passer ... Et tout à coup , plus rien : ni colère , ni douleur dans la nuque . Juste le plaisir de ranger le bois ...

 

 

 

 

Chapitre 2221 : ranger le bois

commentaires

renee doumergue 11/09/2017 16:07

Comme je te comprends! Bien qu'ayant bougé, porté et soulevé du bois pendant mes années d'exploitation forestière j'ADORE ranger des buches en belles piles, c'est beau, ça sent bon, c'est apaisant pour l'esprit comme un haiku bien tourné!

Prune Branchesetbosquets 13/09/2017 15:01

Oui , j'ai plusieurs fois pensé à toi en rangeant les bûches ! Bises F