Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 05:34

 

                                                                                                                                                              Comme vous voyez , j'ai survécu à la tisane de sauge ananas ... On vient d'aller voir Au revoir là haut . Je m'y serais précipitée de toute façon parce que j'adore   Albert Dupontel  .  ( Tiens , j'aimais bien son nom , qui semble celui d'un personnage  de Marcel Aymé ,  mais c'est un pseudo , je viens de l'apprendre par Wikipédia ! )  Là , il est aussi  génial que dans  La Maladie de Sachs  ,  avec les yeux hallucinés et obstinés de chien triste qu'il avait dans ce film déjà ancien  ; mais aussi il est Albert Dupontel réalisateur , dans la veine rapide et complétement barje d'Enfermés dehors . J'avais les larmes aux yeux du début à la fin ; bien sur , la Grande Guerre est un sujet qui me touche particulièrement  . Un film triste , même s'il finit bien .  Un film marrant , et terriblement amer . Un film où on rigole aussi  franchement par instants . Un film qui ne croit pas aux idéologies . Un beau film .

      Quoi encore ?  Il y avait une photo , l'autre jour sur la page d'accueil de l'ordi . Photo d'un " fait divers " . Qui n'a rien à voir  avec Dupontel . Il y avait la photo d'un cerf ; magnifique . Le cerf était couché dans le minuscule jardinet d'un petit pavillon d'un lotissement pas vraiment luxe . A l'extérieur du jardin , il y avait une foule de curieux   ; le cerf gardait la tête haute .  On disait dans l'article que le cerf , poursuivi par des chasseurs et harassé ,  s'était réfugié dans ce jardinet . Mais au bout de plusieurs heures , " n'arrivant pas à le faire sortir de là " , les gendarmes l'ont : abattu . Abattu !  Ca m'a donné envie de vomir  - de penser à ce cerf  ,poursuivi par des imbéciles , qui croyait trouver refuge chez des hommes compatissants . Abattu ! Salauds ! Crétins , crétins , crétins !

      Et quoi d'autre encore ? l'autre soir ,  un journaliste de Mediapart présentait son livre : " Avec les compliments du guide "  sur les relations entre Sarkozy et Khadafi . Ce journaliste citait  des faits prouvant que la campagne de Sarko avait été financée par Khadafi . D'où l'extraordinaire réception de Khadafi à l'Elysée , deux ou trois ans plus tard . Bon , ça , tout le monde le sait , ou presque - bien que l'enquête ne soit pas close .  Et ,au bout de deux autres années , v'là la guerre contre la Lybie déclenchée par le gouvernement Sarkozy ...Tiens donc , on se demande pourquoi ! cherchez ...   et voilà Khadafi  traqué , et Khadafi assassiné pour finir . Bon , c'est des histoires de manipulation ... Khadafi était un dictateur - mais il ne l'était pas quand on l'a reçu à l'Elysée avec les honneurs ...  Je ne sais pas pourquoi cette histoire entre politiques manipulateurs , d'abord amis puis l'un trahit l'autre , m'a particulièrment écoeurée .Peut-être parce que je ne considérais pas Sarko comme un mec bien .( aaaaaaaaahhhhhhhhhh , l'affaire l'Oréal ! ) .. mais je n'avais jamais pensé à lui comme à un assassin .

      Et le tout ... me flanque un sacré cafard ce matin , sur le coup des cinq heures . J'ai pensé à   réécouter l' hymne à Bhavani , Bhavani Ashtakam , où l'auteur répète , à chaque couplet , que Bhavani ,  une forme féminine de Dieu , est son seul refuge dans la souffrance  et le merdier où il se débat . Un très , très bel hymne . Pour la souffrance , Dieu ? Dieu ,  je ne sais pas trop ... Mais les hommes , misère ... Quel univers . Il y a vraiment tout , du très bon , du très beau , du très horrible   , du marrant , du sensible  , du dégueulasse , de l'amitié et de l'affection et du merveilleux et de l'abominable  .

      Mais , Dieu merci , il y a aussi la mort miséricordieuse , pour l'existence de laquelle Saint- François ,encore un autre François que le tonton mort à la guerre de 14 pour lequel on m'a donné mon prénom ,  exprimait sa gratitude

           Loué sois tu , Seigneur ,

        pour notre Sœur la mort , à laquelle nul homme vivant ne peut échapper  

        Et comme on le comprend . Parfois . La mort , ou l'espace avant notre naissance , l'espace qui remet tout à plat et permet de s'impliquer un peu moins dans la souffrance , en accordant un tout petit peu moins d'importance à nos vies . Qui , je commence à le pressentir , permet de tout dédramatiser ...

 

http://www.avec-le-lievre-de-mars.com/2016/02/chapitre-188-bhavani-ashtakam.html

 

 

       

commentaires

R
J'ai vu "Au revoir la haut" hier et comme toi j'ai rigolé, pleuré, admiré! J'avais adoré le livre et aussi la BD de Christian de Metter, une BD superbe, presque sans texte, je pense que Dupontel a du s'en inspirer! L'as tu lue ? Quel film admirable! Allez le voir!
Répondre
P
Chère Renée , je suis ravie que tu aies apprécié aussi ! Je retiens qu'il y a une BD alors , je vais me la procurer ! Bises et belle journée à toi Françoise