Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 04:17

 

 

 

*

Chapitre 2240 : clarté sur les hêtres

 

      Ce bois de hêtres était tellement enchanteur ...  que je vous remets une autre photo .. Je crois que je vais la choisir comme fond d'écran ...

       Le rhume , fort ennuyeux , mais peut-être pas encore totalement installé ,  qui menace ,  m'est un signe : je crois qu'il est temps que je ralentisse l'allure et que je me remette à dessiner  paisiblement  ... Si seulement je pouvais peindre d'après photo - mais je n'y arrive pas , j'ai l'impression de faire une resucée , trop d'intermédiaires , l'appareil photo l'écran ,  pas comme quand on peint sur le motif et qu'on est imprégné , nourri , par le paysage tout autour de soi  ...  Et puis , tu te vois installer un chevalet en Novembre  à neuf-cent mètres d'altitude en Margeride ?

       Bon , il est quatre heures et demie et ces heures de la nuit sont précieuses et je n'ai pas encore sommeil  ; je vais me régaler , là encore , en continuant à  recopier le Laghunyasam ; puis , je pourrai  psalmodier  , en silence , l'extrait de la MahaNarayana Upanisad appris cet été  .  Ce que j'y apprécie , c'est qu'on sait , là , que le terme " purification " n'a pas le sens chrétien . Et que d'ailleurs , Dieu merci , je n'ai aucune idée de ce qu'il recouvre pour les hindous . Vipapma , sans faute ...  ça , oui ,  j'ai toujours rêvé d'être sans faute . Viraja  : sans passion ...  ou  ... sans désir ? .. Ah , là , oui !  les désirs , ça pétille , c'est le signe qu'on est vivant . La passion , c'est nettement plus  chiant et encombrant , comme celle qui emprisonnait aussi bien  ce pauvre Marcel que , de ce fait ,  son Albertine .  Alors ,je laisse la psalmodie suivre son chemin ,avec ce refrain  répété à chaque couplet   ... Je lui fais confiance ...

 

                 Jyotir aham  viraja vipapma Bhuyasam Svaha !

                Je suis lumière , sans faute , sans passion , puissé-je être purifiée !

              et si je pensais  plutôt au mot clarté pour traduire jyotir ? : " Je suis clarté " ? Tiens , le mot " clarté " , plein et rond et merveilleusement ouvert et amical  , me plait encore mieux que le mot " lumière " qui m'évoque , je ne sais pourquoi , ces films policiers où le coupable , ou présumé coupable , est pris dans ce faisceau d'une blancheur aveuglante et proprement infernale . Je suis clarté , sans passion , sans faute , puissé-je être purifiée !

 

 

 

 

 

commentaires