Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

4 août 2018 6 04 /08 /août /2018 10:12

 

           A mon propre étonnement , j'ai beaucoup apprécié cette semaine - sans téléphone , ni internet , et avec la canicule en plus . L'après-midi , j'ai , comme je vous le disais , fait de la couture ; puis un grand nettoyage des étagères à bouquins ( une fois par an , c'est bien mon maximum , en général je ne vois pas la poussière  ) . Les matinées ont été très occupées ; occupées , par une histoire de chatons .

            Que je vous raconte : Jeudi dernier , revenant du marché d'Anduze , j'entends , en traversant le parking , un miaulement déchirant . Presque un hurlement . Je cherche d'où ça vient , c'était sous les voitures … et je vois qu'il y a là un petit chat tigré , un tout petit chat ; qui hurle . Il n'a pas l'air d'avoir mal quelque part ; mais il appelle . Je me rends compte alors qu'il y en a un deuxième , blanc et roux , pas plus gros - deux , trois mois sans doute . Ce parking , c'est pas un endroit pour des chatons … je me mets à quatre pattes ,   la tête au ras du sol ,  j'essaie de les appeler … pas moyen . Le petit chat blanc et roux rejoint le tigré , qui ne hurle plus . Qu'ils ont l'air maigres ! Et puis ,  un parking , avec les touristes qui vont et viennent ... ça n'est pas un endroit pour des chatons .

         Philippe , qui attend à l'ombre avec Hermione en laisse , s'impatiente : c'est juste des chats , plus ou moins sauvages … je parle à des passantes , j'apprends que , dans cet endroit ,  passent , et repassent , une bonne quantité de chats de rue  : il y a de grands jardins abandonnés derrière les murs qui l'entourent  . Et j'apprends également que des gens les nourrissent .

         On rentre à la maison ,  mais je ne me sens pas bien : ce chaton , j'avais l'impression qu'il me demandait du secours … je rumine , je rumine …    l'idée , salvatrice , me vient enfin ,  de chercher à contacter des associations d'aide aux chats errants . J'ai du mal à trouver leur numéro ( je n'ai plus que le petit téléphone portable pour appeler , et il n'y a , en général , depuis la maison , pas de réseau , ou alors la communication est hachurée ) . J'appelle la mairie , elle est fermée ; j'appelle notre véto , qui cherche , cherche … j'ai enfin le numéro d'une association ,  dont je comprends très mal le nom , à cause de la mauvaise communication téléphonique  . J'appelle : une femme me répond , fort sympathique ; elle me dit que ces chatons sont nouveaux sur le parking , et donc , que , certainement , quelqu'un vient de les abandonner . Elle me conseille de leur apporter , non des croquettes s'ils sont trop petits , mais du thon … auquel aucun chat ne peut résister .  

          Je retourne , l'après-midi , sur le parking , accompagnée d' un Philippe réticent  et grognassou ( " Tu ne peux pas sauver tous les chats abandonnés du monde " ) . Comment lui faire comprendre que ça n'est pas tous les chats que je veux sauver ,mais ceux-là , qui m'ont appelée ? un parking , ça n'est pas un endroit pour des chatons … Il est trois heures , il doit faire quarante degrés , le parking est presque vide . J'appelle , je me mets à quatre pattes pour voir sous les voitures , je miaule , je  roucoule comme une énorme  mère chatte …  pas de chatons .  Il y a déjà , au pied des arbres , des boites avec des croquettes , je rajoute  des petites bacs en plastique avec de  l'eau , un peu de thon dilué dans de l'eau … Il fait hyper chaud , je supporte mal la chaleur comme d'hab , j'ai l'impression d'enfler et je dégouline -  au bout d'une demi-heure de monologue modulant des roucoulements divers  , je renonce  .

          Je reviens le soir , avec thon , eau , et , cette fois-ci , croquettes pour chatons …  les chatons sont là ! Un groupe de gens les observe . Une dame un peu âgée traîne son caddie , empli  de croquettes et de boites de pâtée pour chat . On engage la conversation , la sympathie nait immédiatement . La  dame âgée a un accent étranger . Elle  a le teint mat , des yeux noirs profonds  . Elle est très gaie ; son sac à main est minable , mais elle est  habillée , simplement mais très bellement ,d'un corsage blanc et d'une jupe noire plissée , à la longueur parfaite  ; elle vient toutes les semaines donner de la nourriture aux chats . Au cours de la conversation , elle  nous dit ensuite qu'elle est portugaise  d'origine , et vit à Anduze depuis quarante-cinq ans - elle en a quatre-vingt-six . Il n'y parait guère  ... Il y a aussi , dans le groupe ,  un homme plus jeune , plutôt trapu ; il était assis dans sa voiture et en sort pour venir  regarder les chatons . Lui , dit qu'il n'a qu'un chat , par ailleurs très jaloux . Lui ,  supporte mal la chaleur ; il a cinquante-cinq ans ,  a eu l'année dernière une opération du cœur , à cœur ouvert- il entrouvre le haut de sa chemise et nous montre son torse , et la grande cicatrice au milieu - il fait si chaud qu'il attend un peu avant de sortir de  sa voiture .

          Notre groupe d'humains finit par se séparer . Je parle aux chatons , mais ils sont toujours très intimidés .  Le tigré vient , toutefois , gracieusement , laper le thon dilué dans l'eau . Son frère est allongé sous une voiture , sans bouger - je m'inquiète , est-il blessé ?  mais non , tout va bien … Ils se couchent , l'un contre l'autre , et me regardent tranquillement de dessous la voiture , les yeux mi-clos . Plusieurs gros chats habitent placidement le parking , presque vide à cette heure . Après tout , pourquoi pas ? Oui , mais ce n'est pas un lieu pour des chatons …

        Le lendemain matin , vers les huit heures , je reviens - thon , eau , croquettes … les chatons sont gracieux et joueurs , mais ne s'approchent toujours pas . Entre temps  , j'ai fait , toujours sur le parking ,  la connaissance d'une fille sympa , solaire et expansive , Lila ; qui vit dans la colline , avec trente-quatre chats et huit chiens ! chacun en détresse terrible avant qu'elle ne les recueille . Elle  me prête une cage de capture . Mais ces chatons minuscules , qui n'ont pas l'air de vouloir trop manger , comment les attraper tous deux ? si j'en capture un - et ces cages sont un peu traumatisantes - que va faire le deuxième ?

           Vendredi soir : je continue les manœuvres d'approche . Un jeune couple de touristes  passe - à tous passants intéressés je raconte l'histoire des chatons , certains s'indignent contre les gens qui abandonnent des chatons , beaucoup sont touchés  - s'émeut ; ils s'accroupissent , et voilà que le chaton blanc et roux vient vers eux , leur parle  , au point de se laisser caresser ! Je suis un peu jalouse … nous parlons un moment , puis les jeunes repartent . Du coup ,je fais la conversation à ce chaton blanc et roux en particulier  . Je m'assieds au bord du trottoir , contre un magnifique   lilas des indes en fleur , bien entretenu et arrosé par la municipalité  . Le chaton grignote une herbe ; je prends des croquettes , que je lui  émiette - il les grignote avec appétit .. il a l'air de préférer les jaunes ( il y en a plusieurs sortes ) . Miséricorde , qui donc a pu jeter à la rue ces chatons , même pas encore sevrés ?  Puis  il se couche sur l'herbe fraîche ; il joue avec une fleur ;  nous nous parlons ; et il  finit par se laisser caresser . Je suis toute émue : ce minuscule petit être ,tout maigrelet , avec juste  la peau sur les os , ronronne ! Le ronronnement est , comme lui , minuscule , à peine audible ... Mais il  ronronne vraiment . Je pourrais , tout de suite , l'attraper  , j'ai un panier à chat dans la  voiture - mais  que ferait le deuxième ,  sans son frère ? ou plutôt sa sœur , j'ai bien l'impression que c'est une fille ...

           Je rentre à la maison , j'appelle la présidente de l'association - Marie , surnommée Marie-chat , ou Marisha ... pour lui faire part de mes doutes et de mes interrogations .

          Samedi matin : miséricorde ! plus aucun chat sur le parking , plus de chats , les boites contenant les croquettes sont renversées ... je ne sais ce qui a pu se produire , j'angoisse … j'appelle , je fais le tour du parking , du deuxième parking , je marche le long du Gardon … Plus personne . Un chien errant ?

           Samedi soir :  même histoire … pas de chaton  , et seul  le cafard est au rendez-vous … je me tire une carte de " L'oracle des fées " qui me dit de garder confiance . Euh ...

           Dimanche matin : itou .

          Dimanche après-midi : quelqu'un m'appelle pendant ma sieste . Je suis à moitié endormie , et ne réponds que trop tard ... Mais il y a un message . Après la sieste , je regarde le numéro, je vois que c'est l'association d'aide aux chats qui a appelé . Je suis trop désolée pour rappeler  , tout d'abord . Je me tire une carte de " L'oracle des fées " ; ça dit " Prospérité ". Je ricane amèrement ...  Puis , je prends mon courage à deux mains pour signaler à l 'association que les chatons sont perdus - et la femme me dit :  " Mais - vous n'avez pas eu mon message ? je me suis entendue avec le patron du restaurant à côté , et on les a attrapés tous les deux , Vendredi soir ... "

           Lundi matin : nous allons aider les gens d'Amnesty à trimballer et déballer leurs milliers de bouquins , pour la foire aux livres annuelle . En fin de matinée , dégoulinante de transpiration , je m'accorde une pause pour rencontrer - enfin ! -  la responsable de l'assoc à chats , Marie surnommée Marisha ... Quelle fille chouette ! elle n'a pas de fric ,  se démène pour les chats perdus . Son association , dont je comprends enfin le nom complet , s'appelle Nos petits vieux et compagnie ( elle s'occupe de vieux chats abandonnés ,et aussi de chats qui se retrouvent à la rue parce que leurs parents , âgés , sont entrés en maison de retraite ... vraiment sympa) . Et en outre , merveilleux !  l'association prend des parrainages . Bien entendu , je me précipite , je me sens tout à fait leur marraine à ces petiots ... 

         Et voilà : j'ai maintenant deux nouveaux filleuls ,  un tigré gris et une blanche et rouquine  ( j'ai suggéré de les appeler Shiva  Shakti ! naturellement ... les photos vont suivre , parait-il  ) et plusieurs nouvelles copines ... Mais quelle belle semaine ! en fait , j'ai vraiment été reliée au monde , tout ce temps sans internet et sans vrai téléphone ...

 

 

    

commentaires

Régine 09/08/2018 10:28

Pourquoi ne les avez-vous pas adoptés?

Prune Branchesetbosquets 09/08/2018 11:09

Euh … moi , je l'aurais fait bien volontiers , mais je pars en Bretagne ce Dimanche , et Philippe trouve que 2 chats et un chien , c'est le maximum , surtout quand il est tout seul . D'un autre côté , on habite à côté d'une route où les voitures passent vite à certaines heures de la journée … En tout cas , j'attends d'être de retour de mon stage , donc dans 15 jours , pour voir si je commence à envisager l'adoption . On va partir tous deux en vacances fin Septembre ; et je veux retourner en Inde cet hiver … Bref … j'hésite ! Bises F