Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 21:37

 

 

              En continuant à traduire le deuxième chapitre de Sally Kempton , je tombe sur cette anecdote charmante concernant Shankara ( bien sur , l'histoire a été transcrite  par des sectateurs du Tantrisme  …) . Elle existe , apparemment , sous différentes formes ; en tout cas , je l'adore !  

 

LE PHILOSOPHE ET LA DEESSE

 

Voilà comment cela arriva . Un jour , comme Shankara vagabondait à travers l’Inde du Sud , il arriva sur le rivage d’une rivière en crue . Shankara ne connaissait pas la peur - il avait rencontré des tigres , il avait percé à jour l’illusion du monde - alors , quel problème pouvait-il avoir avec une inondation ? Il commença à traverser à gué et très rapidement se trouva plongé dans le courant jusqu’à la poitrine . Alors une chose étrange se produisit . Son corps s’arrêta de fonctionner . Se tenant sur une jambe au milieu d’une rivière au courant rapide , avec l’autre jambe soulevée pour atteindre son prochain point d’appui , il se figea . Sa force partie , sa volonté paralysée , Shankara fut pris de panique . Pour la première fois de sa vie , Shankara connut la terreur d’être complètement impuissant . Il se rendit compte que , s’il n’arrivait pas à bouger , il pouvait se noyer .

Alors il entendit un gloussement . Une vieille femme qui glanait , courbée sous le poids de ses années de travail , se tenait sur la rive opposée . Désespérément , Shankara l’appela «  Au secours ! Allez chercher du secours ! »

La vieille mégère leva la tête et le regarda droit dans les yeux . Elle ricana à nouveau , et son rire faisait de l’écume et se répandait jusqu’à emplir le ciel . Alors , elle plongea dans la rivière , et en quelques brasses adroites elle nagea jusqu’à l’endroit où il était en difficulté . Elle le saisit alors à bras le corps et le tira sur le rivage .

 

« Shankara, » dit-elle , «  Tu dis que les femmes sont un piège . Tu dis que ce monde est une illusion . Tu ne jetteras même pas un regard à une femme . Mais ne vois tu pas que ta force vient de la Shakti ? Que t’arrive-t’il quand tu perds Shakti ? Sans Shakti , tu ne pourrais même pas bouger un doigt ! Alors , pourquoi insulte-tu la Shakti ? Pourquoi insulte-tu la Déesse ? Ne sais-tu pas que je suis toute chose ? Ne sais-tu pas que tu ne peux vivre sans moi ?

 

 

A ce moment là , dit l’histoire , Shankara comprit qu’il avait nié l’évidence . Il avait insulté sa propre énergie de vie - sans laquelle il n’aurait même pas existé ! Il s’inclina devant la Déesse - car , véritablement , la vieille femme était la Déesse elle-même .

De plus , il devint en secret un Shakta Tantrika - un amoureux de la puissance féminine sacrée à l’intérieur du monde . Il tint sa conversion plus ou moins secrète - après tout , il était , officiellement , un renonçant au monde . Mais aujourd’hui , en Inde du Sud ,nombre de responsables parmi les moines indiens de sa mouvance sont des adorateurs de la Déesse .

 

 

 

 

        A défaut de trouver une illustration de l'histoire  , en voici une autre dans le même esprit :  plusieurs Dieux en train de s'incliner devant le Féminin , devant la Déesse  . Je reconnais Brahma à ses quatre têtes , Shiva à son croissant de lune dans les cheveux et à sa peau de tigre nouée autour des reins ; donc le deuxième doit être Vishnu . Et le quatrième , avec tous ces yeux sur le corps ? c'est Indra - mais ce soir , je n'ai pas le temps de chercher d'autres justifications que ceci : https://mythologica.fr/hindou/indra.htm

 

The Gods Mollify the Goddess

commentaires