Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

24 septembre 2019 2 24 /09 /septembre /2019 06:28

        Nettement moins abrégée, certes ! que les versions tronquées et figées qui circulent sur le net . J'ai piqué une version anglaise qui me paraissait , donc , plus intéressante et davantage dans l'esprit de la femme qui a écrit . Aucune injonction , un texte subtil qui me fait penser à du Vivaldi ( je veux dire , le musicien ! ) ce matin . Juste quelqu'un qui partage ...  Je ne l'ai pas trouvé en français , d'où cette traduction . Mais par contre , à un endroit ( vers la fin , je n'ai pas numéroté ) j'ai traduit " I am wright " , puis " I am wrong" par " Je suis dans le juste " ,puis " je suis dans l'erreur" , et pas par " j'ai raison" puis "j'ai tort" , qui me font trop penser à une discussion ,  et il me semblait que ça n'était pas uniquement ça  . Version américaine , voir le lien dans le chap. précédent - mais il y avait dans cette version au moins une faute d'orthographe ( une phrase où il y avait " quite" ( assez ) devenait incompréhensible , en fait ça devait être " quiet"( tranquille ) , donc qui sait s'il y en a une autre ?

 ( Signé : la souris verte et ses éléphants maniaques . J'aurais du être archéologue et gloser sur les manuscrits de la Mer Morte ...  )

 

 

Quand je me suis assez aimée j’ai cessé de m’installer dans le trop peu . Quand je me suis assez aimée j’en suis venue à connaître ma propre bonté .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à prendre le don de la vie avec sérieux et gratitude .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à voir que j’étais à la bonne place au bon moment et j’ai pu me détendre .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à ralentir et à descendre la pente . Et c’est ça qui a fait toute la différence .
Quand je me suis assez aimée j’ai acheté un matelas de plumes .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à apprécier d’être seule entourée par le silence , frappée de terreur par son envoûtement , écoutant l’espace à l’intérieur.
Quand je me suis assez aimée j’ai vu que je n’étais pas quelqu’un de spécial mais que j’étais unique .
Quand je me suis assez aimée j’ai redéfini ce qu’était le succès et la vie est devenue simple . Oh  quel plaisir .
Quand je me suis assez aimée j’en suis venue à savoir que j’étais digne de connaître Dieu directement .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à voir que je n’avais pas besoin de courir après la vie . Si je suis calme et me tiens tranquille la vie vient à moi .
Quand je me suis assez aimée j’ai abandonné la croyance que la vie était dure.
Quand je me suis assez aimée j’en suis venue à voir que la souffrance émotionnelle est le signe que j’agis en dehors de la vérité.
Quand je me suis assez aimée j’ai laissé le garçon manqué en moi se balancer au bout d’une corde dans Jackass Canyon . Oui !
Quand je me suis assez aimée j’ai appris à rencontrer mes propres besoins et à ne pas appeler ça de l’égoïsme
Quand je me suis assez aimée les parties de moi-même qui sont restées longtemps sans attention , les orphelines de mon âme , ont cessé de rivaliser pour obtenir de l’attention . Ce fut le début de la paix intérieure . C’est alors que j’ai commencé à voir clairement.
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à voir que les désirs viennent vraiment du cœur , et je suis devenue plus patiente et plus calme , sauf quand j’ai oublié .
Quand je me suis assez aimée j’ai arrêté de ne pas faire attention à ma douleur ou de la supporter
 Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à sentir tous mes sentiments , pas  les analyser mais  les sentir vraiment . Quand je le fais , quelque chose d’étonnant se produit . Essayez . Vous verrez .
Quand je me suis assez aimée mon cœur est devenu si sensible qu’il accueillait également la joie et la souffrance .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à méditer tous les jours . C’est un acte profond d’amour de soi .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à me ressentir comme un cadeau au monde et j’ai fait collection de jolis nœuds de rubans . Ils sont encore accrochés au mur pour me faire ressouvenir .
Quand je me suis assez aimée j’ai appris à me demander «  Qui en moi se sent comme ça ? » quand je me sentais anxieuse , coléreuse , agitée ou triste . Si j’écoute patiemment je découvre qui a besoin de mon amour .
Quand je me suis assez aimée je n’ai plus eu besoin de choses ou de gens pour me sentir en sécurité .
Mon jugement a appelé ça déloyal . Maintenant je vois que c’est de l’amour de soi .
Quand je me suis assez aimée j’ai abandonné le perfectionnisme cet assassin de la joie .
Quand je me suis assez aimée je pouvais dire la vérité à propos de mes dons et de mes limites .
Quand je me suis assez aimée j’ai arrêté de répondre au téléphone quand je n’avais pas envie de parler .
Quand je me suis assez aimée pardonner aux autres devenait incongru.
Quand je me suis assez aimée j’ai pu me rappeler , dans les moments de confusion , de lutte ou de chagrin , que ceux-là  aussi faisaient partie de moi et méritaient mon amour .
Quand je me suis assez aimée j’ai pu permettre à mon cœur d’exploser et de prendre en lui la souffrance du monde .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à ramasser les déchets dans la rue.
Quand je me suis assez aimée je pouvais sentir Dieu en moi et voir Dieu en vous . Cela nous rend divins ! Etes vous prêts pour ça  ?
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à écrire à propos de ma vie et de mes points de vue parce que je savais que c’était mon droit et ma responsabilité .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à voir mon but et à me sevrer gentiment des distractions .
Quand je me suis assez aimée j’ai vu que ce à quoi je résistais continuait , comme un petit enfant qui tire sur la jupe de sa mère . Maintenant je suis pleine de curiosité et de gentillesse quand la résistance vient tirer sur ma jupe.
  Quand je me suis assez aimée j’ai appris à arrêter ce que je fais , même si c’est seulement pour un instant , et à réconforter la partie de moi qui est terrifiée.
Quand je me suis assez aimée j’ai appris à dire non quand je veux dire non  et oui quand je veux dire oui .
Quand je me suis assez aimée j’ai vu au-delà du bien et du mal et je suis devenue neutre . Au début je pensais que c’était de l’indifférence ; maintenant je vois la clarté qui vient avec la neutralité .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à nourrir ma faim de solitude et à savourer le bonheur inexplicable qui l’accompagne .
Quand je me suis assez aimée j’ai pu voir à quel point la vie est drôle , à quel point je suis drôle et à quel point vous êtes drôle .
Quand je me suis assez aimée j’ai reconnu mon courage et ma peur , ma naïveté et ma sagesse , et j’ai donné une place à ma table à chacun d’eux .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à m’offrir un massage une fois par mois .
 Quand je me suis assez aimée j’ai compris que je n’étais jamais seule .
Quand je me suis assez aimée j’ai cessé d’avoir peur du temps vide et j’ai arrêté de faire des plans .
Maintenant je fais ce qui me semble juste et je marche avec mon propre rythme . Délicieux !
Quand je me suis assez aimée j’ai arrêté d’essayer d’impressionner mon frère .
Quand je me suis assez aimée j’ai cessé d’essayer de bannir les voix critiques de ma tête . Maintenant je dis , merci pour ton point de vue , et elles se sentent écoutées . Fin de la discussion .
Quand je me suis assez aimée j’ai laissé la partie de moi à qui Kent manque toujours se sentir triste au lieu d’essayer de l’empêcher de l’aimer encore .  
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à acheter une tarte aux fruits faite maison pour l’ado en moi qui adore ça . Une fois de temps en temps , à la cerise .
Quand je me suis assez aimée j’ai arrêté d’essayer de vouloir sauver les autres.
Quand je me suis assez aimée j’ai perdu la peur de dire ma vérité parce que j’ai vu à quel point c’est bon .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à déverser mes sentiments dans mes journaux intimes . Ces compagnons pleins d’amour parlent mon langage .  Pas besoin de traduction .
Quand je me suis assez aimée j’ai arrêté de chercher des experts et j’ai commencé de vivre ma vie .
Quand je me suis assez aimée j’ai pu voir comment ma colère me donne un enseignement à propos de la responsabilité et mon arrogance me donne un enseignement à propos d’humilité , si bien que je les écoute toutes deux attentivement .
Quand je me suis assez aimée  j’ai commencé à manger de la nourriture biologique ( sauf pour ces tartes aux fruits occasionnelles , bien sur )
Quand je me suis assez aimée je pouvais me sentir à l’aise avec les allées et venues du jugement et du désespoir .   
Quand je me suis assez aimée je pouvais m’offrir une coupe de cheveux à 50 dollars et me régaler de chaque minute de la séance .
Quand je me suis assez aimée j’ai cessé d’avoir besoin d’être dans le vrai , ce qui a rendu le fait d’être dans mon tort sans signification .
Quand je me suis assez aimée j’ai appris à avoir de la peine pour les blessures de la vie quand elles arrivent au lieu de m’alourdir le cœur en les trimballant partout .
Quand je me suis assez aimée je me suis pardonné pour toutes les fois où j’ai pensé que je n’étais pas une assez bonne personne .
Quand je me suis assez aimée les choses sont devenues tranquilles à l’intérieur . Vraiment plaisant .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à écouter la sagesse de mon corps . Il parle si clairement à travers ses fatigue , ses sensibilités , ses aversions et ses faims .
Quand je me suis assez aimée j’ai arrêté d’avoir peur de ma peur .
Quand je me suis assez aimée j’ai arrêté de rabâcher le passé et de m’inquiéter pour le futur - ce qui me met dans le présent où vit la vie .
Quand je me suis assez aimée j’ai vu que mon esprit peut me tourmenter et me décevoir , mais qu’au service de mon cœur c’est un grand et noble allié .
Quand je me suis assez aimée j’ai commencé à goûter la liberté .
Quand je me suis assez aimée j’ai trouvé ma voix et j’ai écrit ce petit livre .

 


 Alison Mc Millen , Janvier 2001
_______________________________________

Ma mère est morte en Septembre 1996 , à l’âge de 52 ans , juste quelques mois après avoir écrit ce livre . Elle n’était pas malade et ne savait pas qu’elle allait mourir . Sa mort a été très soudaine et a profondément choqué toutes les personnes qui la connaissaient . Ca a été très difficile pour moi , aussi bien que pour ses amis et sa famille , de me débrouiller avec la vie sans elle . Elle est morte trop jeune , et je suis consciente de son absence à chaque instant où je suis éveillée .

 

 

 

commentaires