Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 08:31

      J'ai continué , hier , à lire un peu plus de ce qui concerne le Père Silouane . j'ai été - forcément ! - alléchée par un choix d' "annotations en marge d'un catalogue de plantes potagères et de fleurs  ".

http://www.pagesorthodoxes.net/saints/silouane/silouane-annotations.htm.

Mais j'ai déjà  achoppé sur la toute première phrase :

1. Une âme douce et humble est préférable à ces fleurs et son odeur et son parfum sont meilleurs et plus beaux. Le Seigneur a fait ces fleurs belles, mais il aime davantage l’homme et il lui a donné l’Esprit Saint et celui-ci est plus doux que le monde entier et agréable à l’âme.

. Déjà , que " Le Seigneur" préfère l'homme à  n'importe quelle fleur , ça m'énerve grandement . A mon avis , tous les êtres se valent ! Ensuite , " humble " !   ce mot m'évoque Dickens , avec  ce personnage splendiement visqueux  d'Uriah Heep ( est-ce dans David Copperfield ou De grandes espérances , je ne me souviens plus )  .  L'humilité - certes ! mais  je ne vois pas pourquoi en faire tout un vélo , sauf si on considère la chose en s'ancrant dans une optique Zen : puisque notre nature profonde est le Vide , la Vacuité , on peut ranger la vanité dans l'ordre des choses aussi vaporeuses qu'un nuage qui passe ...

       Et puis , à la place où je suis  , et où la plupart des personnes que je connais en sont , c'est à dire , pas encore tout à fait béatifiées ,  ni Ramdas ni Thérèse de Lisieux , ni Amma ( Ma Amritanandamayi ) ni ce Père Silouane ,  il vaut mieux s'en tenir à ce qu'en disait Scott Peck - je ne retrouvais plus son bouquin dans la bibliothèque , et même je ne me souvenais plus du nom de ce psychiatre américain ,  et j'ai du rechercher dans mon blog (   J'adore donner des références d'articles anciens ; faut dire que dans les " archives " , énumérées à gauche de ce texte ,  l'administration d'Overblog ne me permet pas d'aller plus loin que dix ans avant la date de ce jour - et encore , j'ai du trafiquer un peu le programme , ce que je ne sais pas du tout faire en général mais un type disait , dans un forum , ce qu'il fallait faire . L'article en question c'est :  

http://www.petites-peintures.com/article-14203155.html   )

 

" Nous sommes cependant confrontés à un paradoxe . Bien que se débarrasser de son narcissisme  , de son égocentrisme et du sens exagéré de sa propre importance soit par dessus tout ce dont il est question dans l'existence , il est également vital d'apprendre en même temps à saisir sa propre importance et sa valeur "

Une autre phrase , qui me fait un bien énorme :

" Nous ne pensons pas aux résultats . Si nous le faisions , nous serions déjà morts . Les résultats ne sont pas notre souci . Nous faisons simplement ce que nous estimons devoir faire , ce qui nous parait juste , et laissons Dieu se préoccuper des résultats ."

 

  Et ceci dit , il faut que je prenne le temps de relire , tranquillement , mot après mot ,  les notes du Père Silouane , substituant chaque fois au terme " Dieu" ou " Christ " , sur lequel je coince souvent aussi , le mot " Absolu " ou " Mère Divine" ou " La Source" . Difficile de ménager  l'athée qui est en moi , l'hindouiste qui est en moi , l'ancien moine qui est en moi , le peintre à l'ego bien accroché ,  comme tous les artistes , qui est en moi ...  ! mais il y a un moyen radical pour prendre de la distance avec tous , c'est d'aller jardiner ... ou encore ,  de regarder le catalogue Baumaux , dans lequel j'ai marqué les plantes que je veux acheter cet automne , sans l'avoir encore fait ... Allez , voilà la jardinière , plus ou moins mystique , suivant les moments ,  qui ressort de sa boîte  ... pour elle ,  n'importe quelle plante vaut plus que n'importe quel être humain ...

 

commentaires