Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 06:43

     Je faisais allusion hier soir à un verset particulier de la Bhagavad Gîta , sans le citer . Ce matin , m'étant réveillée de bon matin , pimpante et gaie à cause de la séance à la chorale hier soir ( excepté un soupçon de rhume et de toux ,  chopé peut-être à cause de ce froid subit , dans la salle de la chorale qui était un peu glacée au début ) je veux vous en parler un petit peu plus .

        Le verset en question , qui commence par  : Brahma arpanam Brahma havih Brahma agnau Brahmana hutam ... est , traditionnellement , récité avant de manger , dans les ashrams . Il emploie le mot " Brahman " , avec les déclinaisons correspondant à sa place dans la phrase , mot qu'on peut traduire par " Le Brahman " - c'est à dire , " La Réalité Suprême ". ( ne pas confondre avec le mot " brahmane " qui désigne la caste des prêtres  ) . On peut  traduire ce verset par " L'acte d'offrir est le Brahman , l'oblation est le Brahman , le feu sacrificiel  est le Brahman , la personne qui offre elle-même est le Brahman . En agissant avec son esprit toujours concentré sur la Réalité Suprême , on devient cette Réalité ." ( ma traduction pataude ,  à partir de la version bilingue de l'ashram de  Ramana Maharshi )

      Mais la dernière fois que je suis passée chez Sauramps - la grande librairie d'Alès , un endroit que j'évite au maximum tant je me laisse séduire illico par tous les bouquins neufs , en tous genres ,  malgré mes bonnes résolutions d'économie ! - je n'ai pas résisté à une toute petite édition de  poche de la Bhagavad Gîta ," traduite " par  Stephen Mitchell . Ce type ne doit pas forcément être un sanskritiste  , d'ailleurs , parce que , pour autant que me souvienne , j'ai une édition du Tao Te King par le même  - une édition que j'apprécie bien . En outre , ce petit livre est traduit en français  depuis l'anglais !

          Mais , bref ... Honneur à tous ces gens , car c'est une chouette petite édition , à mon avis ; pas chère , le format est vraiment poche ,  et les illustrations , des mandalas , sont très jolies . En tout cas , le verset, 24 , est traduit comme ça :

               Dieu est l'offrir , Dieu est l'offrande

               Répandue par la main de Dieu

               Il peut atteindre Dieu , celui

               Qui perçoit Dieu en chaque action .

 

       Mais je fais , presque chaque fois  , une petite gymnastique mentale : le relire aussi en remplaçant le mot " Dieu"  par " La Vérité " , " La Réalité Ultime " , " Le Vide" ou " La Source " ... - cela me permet , en quelque sorte , de goûter différentes saveurs du verset , de mieux le comprendre  . (  Dur , dur  , de suivre un chemin athée ! Heureusement que je prends souvent  celui  des écoliers , ou des papillons ,  butinant d'une fleur à l'autre  ...  ) 

        Allez , encore un autre - tiens donc , celui qui précéde : le 4,23 ( je pensais vous citer le 4, 36 ; mais les deux  traductions utilisent  le mot " péché " , " sin" , ou " pécheurs " , " sinners " ; or le mot  " péché " m'insupporte ... je le vois comme  une invention chrétienne . Il y a alors la luxueuse traduction de Ballanfat , patronnée par le Musée Guimet , qui utilise le mot " scélérat "à la place ... mais elle m'agace par d'autres côtés . Bon !) Donc , le verset 4, 23 , nous parle de l' homme de sagesse :

Enraciné dans la sagesse ,

Il s'est affranchi de ses liens :

tous ses actes se font offrandes

et finissent par se dissoudre .

 

Traduction de l'ashram de Ramana Maharshi :

   The actrivity of one who is detached and set free , whose mind is stabilised in wisdom , whose action is sacrifice , is entirely dissolved .

 

   ( Et quand les deux parlent de " dissoudre " , ça veut dire , je suppose , que l'ego ne se dit pas que c'est Lui qui a fait ça ... donc , ne se renforce pas ... ) . Allez , belle journée pluvieuse à tout le monde ! Portez vous bien !

            

 

 

( le dernier dahlia  , photographié il y a bien quinze jours ! pour l'hiver ,  je vais  couper toutes les tiges , à moitié pourries bientôt ... )

( le dernier dahlia , photographié il y a bien quinze jours ! pour l'hiver , je vais couper toutes les tiges , à moitié pourries bientôt ... )

commentaires