Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 13:16

 

 

.

 

             Hier était une journée maussade et dépressive , sans que je comprenne bien pourquoi . Cette nuit , grâce à une insomnie ,  je suis restée longtemps , volontairement à baigner dans cette émotion ... j'étais passée de mes quatre ans - je vous parlais hier de ces quatre ans -  à mes quatorze ou quinze ans .  

                         C'était une époque où je me sentais , à la fois , montrueusement obèse ( je devais avoir quatre ou cinq kilos de plus que la moyenne )  , peu intéressante ( au regard de mes parents , qui comparaient à mes soeurs : la brillante intellectuellement -  l'aînée , et la brillante par son esprit " spirituel" -  la deuxième ) ;  médiocre par mes résultats scolaires - je n'ai eu que mention " passable " au Bac - pas en phase dans la classe - j'avais deux ans d'avance , j'en étais le " bébé " , la dernière à porter des jupes plissées et des chaussettes , la dernière qui jouait encore à la poupée à quatorze ans - avec cette tignasse frisée compacte , totalement hors mode ,  dont les gamines assises derrière moi en classe  me reprochaient l'abondance  (  "tu me caches le tableau avec ta tignasse "  )   . Enfin , surtout , surtout !  même quand j'ai  maigri sous l'influence d'une quantité de médicaments donnés par un médecin bizarre , même quand mes cheveux avaient été lissés - maman m'avait offert un " défrisage " , puis un autre -  et ça c'était vraiment gentil de sa part ...  je savais mon avenir définitivement  noir , condamné  .. J'aurais certainement rêvé , si j'avais osé le dire , de faire des études artistiques . Mais j'avais . été , une fois , très briévement ,  en contact avec une ravissante jeune fille qui avouait modestement à son entourage  qu'elle allait " faire les Beaux-Arts" - une brune pétillante , genre Juliette Greco jeune , qui attirait tous les regards ... j'en avais déduit que ce genre d'études était réservé uniquement aux belles jeunes filles brillantes . Tout mon contraire ! De toutes façons , même si j'avais osé avouer cette vanité inconsidérée , de vouloir faire des études artistiques , mes parents ne m'auraient jamais laissée les entamer . Il fallait , dans ma famille étrange , devenir prof : mais seulement de maths , ou de physique . En dehors de ça , point d'avenir ...

 

         Bref ... ça , c'est pour l'anecdote , le cadre historique propre à mon histoire , celle que je connais le mieux ... et je suis certaine que des histoires d'ados misérables et déprimés , vous en avez vous aussi des quantités à votre actif  . Ce qui comptait , la nuit dernière , ça n'était pas le cadre -  c'était de coller à l'émotion - mélange d'envie , de tristesse , de désespoir ... juste la sentir , sans se préoccuper des paroles , du bavardage mental qui la causaient . Mon " moi " de maintenant sait bien que faire les études qu'on désire à dix-huit ans n'est aucunement garantie de bonheur tout au long de la vie , et pas plus à soixante-dix ... qu'il n'y a , en fait , aucune garantie de bonheur dans les circonstances extérieures : c'est seulement en soi qu'on le trouve , ce bonheur . Donc , à travers toute ma stupidité et mes insuffisances et le poids en plus qu'il soit physique ou psychologique ,  le destin , qui m'a mené jusqu'à cet âge avancé  inespéré , et jusqu'à cette journée de déprime ,  est parfait ... ( d'échec en échec , comme disait Roosevelt ) . Jusqu'à cet instant - parfait aussi !

 

.

 

 

Dans la réalité , vous le savez , je n'ai ( malheureusement ) que deux chats . Et Hermione , qui ressemble au chien du dessin et a a souvent l'air déprimé comme c'est pas possible , mais en général il suffit d'un câlin , ou d'un bout de fromage , pour qu'elle retrouve sa joie de vivre . Mais le canapé est bien jaune , depuis quinze ans , ce que je regrette beaucoup maintenant .

Dans la réalité , vous le savez , je n'ai ( malheureusement ) que deux chats . Et Hermione , qui ressemble au chien du dessin et a a souvent l'air déprimé comme c'est pas possible , mais en général il suffit d'un câlin , ou d'un bout de fromage , pour qu'elle retrouve sa joie de vivre . Mais le canapé est bien jaune , depuis quinze ans , ce que je regrette beaucoup maintenant .

commentaires