Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 06:47

.

 

                Mes regrettés parents avaient un genre de folie des grandeurs ... ils adoraient les sommets et les hauteurs . Au sens propre ; et au sens figuré ... Foin de hautes réalisations financières ou politiques , que leur bon sens paysan méprisait avec énergie - mais les diplômes universitaires , ah ! les diplômes ... et les randonnées , ah ! les grandes randonnées ...

                Si bien que , totalement épuisée par ces exigences , entre trente--cinq et quarante-cinq ans j'ai du apprendre , studieusement , à ne pas forcément terminer tout ce que j'avais commencé , à tenir compte de ma fatigue , de mes limites , à m'arrêter souvent à mi-pente pour regarder le paysage , et à trouver autant de joie dans les petites réalisations que dans les grandes . Ma paresse native ( est-elle associée à mon signe de naissance ? ) m'y a , certes ,  grandement aidée .

               Un coup de téléphone à ma voisine - toujours bon pied bon œil à plus de quatre-vingt dix ans ,  malgré les douleurs de l'âge , un moral plutôt tonique et courageux , du yoga tous les matins ( j'aimerais bien lui ressembler , dans vingt ans ! ) - et qui termine toujours tout ce qu'elle a commencé , elle ! m'a fait comprendre , hier soir , que je passais à côté de sommets vertigineux :  l'Histoire avec un grand H nous est tombée dessus  , et je ne m'en étais même pas aperçu . Pourtant , les médias se donnent du mal pour nous le faire comprendre !

          Je l'avais appelée ( je sais qu'elle se sent souvent seule , bien qu'elle continue à conduire , et que ses fils l'appellent - mais de loin , de si loin ! - au téléphone assez souvent ) pour lui proposer de passer la voir ce Dimanche ; et je lui ai demandé , innocemment , à quelle heure elle allait voter , parce que je sais aussi qu'elle y va à chaque scrutin . En plus , ça lui fait une sortie bienvenue ... tant qu'elle peut conduire  . Elle a été stupéfaite , presque indignée ,  de la naïveté de ma question . " Mais je n'irai pas voter ! je reste chez moi ! " et de m'expliquer les dernières consignes et conseils de la mairie , ou de son pharmacien chez qui elle s'était imprudemment risquée  hier , et qui l'en a réprimandée ,  ou de la télé ... A son âge , il faut qu'elle reste chez elle , plus de sortie , plus de courses .. jusqu'à nouvel ordre . Bon !

          Je lui ai proposé de passer tout de même la voir en fin de matinée , lui disant qu'on pourrait rester à un mètre l'une de l'autre dans le jardin ...  Elle était tout à fait d'accord . Mais son étonnement , tout d'abord ,  m'a fait comprendre que je ratais quelque chose . Comment comment ! Je suis en train de vivre - et vous aussi , d'ailleurs ! -  une Grande Période de l'Histoire , la Grande Pandémie de l'année 2020 , et je ne m'en étais même pas rendu compte ! Philippe m'a fait remarquer qu'il était arrivé la même chose à Fabrice Del Dongo , arrivant un peu tard sur le champ de bataille . Voui , mais ça l'a rendu célèbre , lui ... Donc , me voilà restant à mi-pente , alors que je pourrais avoir la chance de vivre vertigineusement ,  au sein de la Grande Pandémie , de la Grande Peur ...

         Eh oui , vivant à la campagne comme je fais , me contentant de petites balades , de petites peintures , de petit jardinage ,  je me contente de vivre mon histoire . Instant après instant , jour après jour . Et si on tombe malade , on verra bien . Et si on meurt , on verra bien ... Tout viendra à son heure . On va pas s'exciter pour autant .

       

        Tiens , on a fait une jolie petite promenade hier , à partir de la cave coopérative de Durfort ... jusqu'à Villesèque ,et retour , même pour des retraités musardant comme nous , ou cueillant les asperges sauvages comme moi en zigzaguant  ça ne fait pas deux heures . Quelle chance on a !

 

.

 

la marque jaune , signalant une petite randonnée , sur ce tronc de pin  ... rien à voir avec la glorieuse marque rouge et blanche des GR , qui faisait frissonner de joie ma famille - et , confessons -le , même moi aussi , encore . Un grand pin , et ce prunier sauvage qui pousse au pied ...

la marque jaune , signalant une petite randonnée , sur ce tronc de pin ... rien à voir avec la glorieuse marque rouge et blanche des GR , qui faisait frissonner de joie ma famille - et , confessons -le , même moi aussi , encore . Un grand pin , et ce prunier sauvage qui pousse au pied ...

commentaires

Francine Hatry-McCaffery 15/03/2020 10:49

Bonjour Françoise, je vis dans une grande ville, mais je partage ton avis... et je résiste à la Peur. Ce qui doit arriver arrivera... ou pas ! Le seul truc qui m'embête c'est de devoir suspendre mes activités pour cause de fermeture de facs, de cinémas, etc. Dépitée, j'en arrive à penser à un grand nettoyage de printemps de mon appartement. En être réduite à une telle extrémité.... !! :-)

Prune Branchesetbosquets 16/03/2020 07:19

Ah , oui ... je me rends compte de la chance fabuleuse que j'ai de toujours vivre à la campagne ... Heureusement , y'a Internet ! Et au fait , si tu as un peu de temps, écris car je suis curieuse - comment se passe ta vie en ville , en temps ordinaire , depuis que tu es à l'écart des plantes ? Bises chaleureuses Françoise