Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 07:59

    

 

         J'avais envoyé un mail à Nathalie , m'inquiétant de savoir s'ils étaient toujours en Inde , ou rentrés en Bretagne . Dans sa réponse ( ils sont à Aurovalley , un ashram bien retiré , je crois , au dessus de Rishikesh  ) , elle utilise une expression qui n'est pas la mienne , pour parler de l'éventualité qu'ils puissent continuer à animer des stages cet été : " cela n'est pas entre nos mains " . Juste cette expression , ça m'a donné une impression merveilleuse ,de sécurité et de paix .

          Le petit ennui dermatologique - sous forme d'un pansement un peu gênant à la main gauche , que je me trimballe depuis quelques jours - est vraiment une opportunité fabuleuse pour me rappeler à la réalité . Dans la journée , ça m'agace , je ne peux faire tout le jardinage que je voudrais . La nuit , c'est une piste pour méditer sur la sensation , et du coup , les émotions suscitées par cette blessure qui cicatrise mal . Pour ressentir pleinement une blessure plus vaste , celle de toutes les personnes en révolte et en souffrance . Pour ressentir pleinement ma blessure plus vaste à moi  , la tristesse de la disparition de personnes que j'aimais , la tristesse d'avoir du quitter une maison que j'aimais ...  Une blessure commune à tous êtres humains . S'ouvrir à la blessure , à la tristesse profonde  , dans le calme de la nuit . Et j'étais soulagée qu'il y ait l'assurance de la mort comme grand apaisement ( ou comme pépinière pour recommencer une autre vie , si c'est dans vos croyance ) . Mais quel soulagement ! je me demande bien pourquoi je m'attache autant , et pourquoi j'ai tant de peurs .. Puissé-je en être libérée !

          Dans Alexandra David-Néel - que je relis , donc , en ce moment , avant de m'endormir -  je lisais cette belle lettre ( 28 mai 1912 ) , où elle rencontre pour la première fois son futur quasi-guru , le gompchen ( supérieur du monastère , mais c'est un ermite *) de Lachen : " Sur les murs , des fresques , où les divinités symboliques ,sous leur forme terrible , rappellent aux initiés l'activité de l'existence , la destruction produisant la vie et la vie ne surgissant que pour être happée par la mort "

 

* Bien sur , connaissant Alexandra , elle a un coup de foudre intellectuel en rencontrant le gompa de Lachen. Pour moi , les coups de foudre en rencontrant des lieux , ou des gourous ,  étaient des coups de foudre d'une autre nature , pas du tout intellectuelle parce que mon intellect ne fonctionne pas de la même façon ( hélas !! )  que celui  , exceptionnel , d'Alexandra . Ou peut-être parce que ma planète Mercure est en Cancer , si vous croyez à l'astrologie !  Peut-on parler de coup de foudre quand une rencontre vous fait simplement revenir à une sensation  heureuse de paix et de tranquillité complétes?

 

  

Chapitre 2615 : c'est maintenant

commentaires