Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 08:34

   En fait , ce que préfère Rajah , c'est essayer de machouiller les  rubans qui servent de signets dans l'édition de la Pléiade , je n'apprécie pas qu'il fasse ça . Proust est fabuleux à chaque page , il y a constamment de ces phrases dingues  comme en passant , mais il ne s'appesantit pas et passe à la suivante ; que du bonheur , comme disent les agents immobiliers !

 " Dans le ciel férié flânait longuement un nuage oisif." (p.170 )

  " Telle , étourdie par la gaîté des fidèles , ivre de camaraderie , de médisance et d'assentiment , Mme Verdurin , juchée sur son perchoir , pareille à un oiseau dont on eût trempé le colifichet dans du vin chaud , sanglotait d'amabilité."  ( p.205 )                                                                
( j'adore " ivre de camaraderie , de médisance et d'assentiment " . Il  a très souvent de ces tours de phrase où il accole trois ou quatre noms ou adjectifs , pour faire un millefeuille de saveurs extrêmement sensuel et stimulant )


 concernant Swann , au début de sa relation à Odette :
" Pour l'instant , en la comblant de présents , en lui rendant des services , il pouvait se reposer sur des avantages extérieurs à sa personne , à son intelligence , du soin épuisant de lui plaire par lui-même."   ( p. 267)

 et puis encore une petite dernière , sur les différentes émotions qui le (nous) parcourent , je ne retrouve plus celle que je voulais mettre ( dorénavant j'aurais toujours un petit carnet accroché à mon cou pour noter ) je repêche celle ci qui est un peu voisine :

  " Mais quand mes angoisses étaient calmées , je ne les comprenais plus ; puis demain soir était encore lointain; je me disais que j'aurais le temps d'aviser , bien que ce temps là ne pût m'apporter aucun pouvoir de plus , puisqu'il s'agissait de choses qui ne dépendaient pas de ma volonté et que seul me faisait paraître plus évitables l'intervalle qui les séparait encore de moi ."
 

commentaires

nath 15/06/2007 11:18

Je t'ai taguée, tu participe à ce jeu si tu veux :-)

nath 15/06/2007 08:32

Je n'ai jamais lu Proust mais visiblement cela vaut le coup. Il y a de trés jolies petites peintures sur ce blog. Félicitations !