Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 08:19

 ( Coulez , mes larmes , dit le policier )     
      
       J'espère que vous aurez reconnu  le beau titre d'un roman de Philip K.Dick ... que je viens de relire ,  titre rendu en français , tout au moins dans l'édition que j'ai et qui doit dater ,  par : " le prisme du néant " , ce qui est nul . Je crois que la dernière fois que je l'ai lu c'était il y a une vingtaine d'années ... eh oui , quand on ne va pas bien , on se replie vers les valeurs sures , et moi ce qui me requinque c'est Phil Dick ... ( tiens , je pourrais me faire une psychanalyse de bazar avec ma dernière réflexion ! j'ai déjà du vous raconter que chaque fois que j'ouvre ma boite aux lettres , depuis mon retour , j'ai une série d'invitations affriolantes du genre AUGMENTEZ LA TAILLE DE VOTRE PENIS , invitations en anglais ,que je me garde bien d'ouvrir ,  par des personnes aux noms plutôt indiens ou pakis  ou british .... ce qui ne m'intéresse guère , vu que de pénis  je n'en ai jamais eu !!!!!!  bien sur ... par contre , les freudiens ( ces vieux machos ! ) font allusion au  phallus symbolique ; et les indiens ont  le Shivalingam , la Force de Vie vénérée dans les temples de Shiva sous forme d'une pierre dressée ... tiens , tiens , tiens , comme aurait du dire Sherlock Holmes ... ah , oui , et dick , en argot américain , c'est le pénis ... Bon , où j'en étais , à ma Force de Vie à moi qui suis née sans pénis ce qui me convient très bien ...   à la possibilité que j'ai de laisser couler cette Force de Vie en moi ; parce que la Force de Vie , l'Energie Divine , elle coule , ou jaillit si on tient à l'orientation verticale , en chacun chacune de nous , incroyable ! et donc , - et donc , et donc ,.... non ,   ce matin pas le temps d'écrire , mais c'est pas l'envie qui m'en fait défaut , je reprendrai ce paragraphe décousu cet après-midi , ou demain ... en attendant , belle matinée à vous , chez moi il fait beau après un déluge hier , j'ai toujours mal au dents mais j'en profite pour faire une diète ce qui ne me fait pas de mal , tisane camomille - pensée sauvage ,  cephyl et chamomilla 7CH ...
 

 ( je note en vrac ,très vite , pour ne pas oublier tout à l'heure , ce dont je veux vous parler dans cet article  : le bouquin , bien sur ; le flot de larmes , ma voisine à l'hopital dont le corps pleure , la mare de larmes de la souris dans Alice ... ) 

  18 h 38... j'ai passé un après-midi délicieux  à jardiner ; la météo  nous avait prédit des averses , mais le ciel était du genre stable dans son instabilité , bleu , parsemé  de gros nuages magnifiques ... j'ai fait du terrassement , posé une marche ( un morceau de traverse de chemin de fer que Philippe m'a tronçonné ) sur une allée du jardin de fleurs , que je trouvais trop large et trop en pente . L'allée sera dorénavant plus  étroite et  serpentera entre les iris , les verveines et les érigerons que j'ai replantés de chaque côté , dans un désordre artistique ... ben oui faudra faire attention où on met les pieds , de toutes façons c'est un jardin contemplatif , j'ai jamais dit que je voulais faire un parking de supermarché .
   Bon où j'en étais ce matin ? ah , oui , le livre de Phil Dick ... pourquoi ce genre de livre me requinque , premièrement parce que ça parle toujours de gens ordinaires , menés comme moi par leurs avidités ordinaires , leurs angoisses et leurs refus et leurs rancunes ordinaires , mais certainement pas  immondes  , aucun n'est un salaud fini ... dans des situations toujours très merdiques au début du bouquin , un tout petit peu moins merdique à la fin ... et puis , bien sur , il y a toujours comme chez lui , un univers en pelure d'oignon , des gens pelures d'oignon , et le lecteur n'arrête  pas de se débarrasser d'une pelure après l'autre ...comme dans la vie .  Celui-ci raconte l'histoire d'un présentateur télé hyper connu , vivant comme souvent chez K.Dick dans un univers coercitif  , juste un peu plus coercitif et fliqué que celui dans lequel nous vivons ( mais moi je suppose que je retrouve là mon propre univers intérieur , qui , lui , est terriblement coercitif ) Et ce gars  se réveille un beau matin ,  personne ne sait plus qui il est .... il n'est plus célèbre , il n'a plus d'émission télé , personne ne le connait ...  je ne vous raconte pas la suite . Ca n'est pas le meilleur de ses livres , mais ça se lit agréablement quand même et ça m'a fait du bien à lire . 
     Un des personnages du livre se nomme Alys - la soeur du fameux policier qui pleure ... - et ça m'a fait penser à la mare de larmes dans Alice au pays des merveilles , en fait c'est Alice qui pleure , et c'est la souris qui manque s'y noyer ... " Je regrette d'avoir tant pleuré ,se disait Alice en nageant .Je vais être bien punie maintenant que je vais me noyer dans mes propres larmes !Ce sera un étrange accident , c'est certain .Mais tout est si bizarrre aujourd'hui ." en fait , Alice ne se noie pas du tout , elle sort de la mare avec tous les animaux ( la souris ,  "un Canard , un Dodo , un oiseau Lory , un Aiglon , et nombre de créatures curieuses " ) et se retrouve sur la terre ferme .Quand j'y repense , est-ce que ce n'est pas Lewis Carroll qui nous a le premier fait voyager dans le flux incessant et biscornu de nos univers mentaux ?
     Et alors ma voisine , là dedans ? ma voisine est femme d'agriculteur , elle doit avoir dans les soixante-dix ans ,  elle a eu cinq ou six enfants , une vie dure de paysanne avec , je crois , plus que son lot de  souffrances diverses , notamment une de ses filles est morte d'un cancer ; c'est une paysanne , en général plutôt grosse , pâle parce qu'elle ne sort guère ,  et  mal fagotée , mais elle adore les couleurs pastel , rose fuschia , bleu turquoise , violet , garde un regard confiant , et un joli sourire touchant , qui me fait penser qu'elle devait être charmante à vingt ans . Elle est très croyante , il y a dans leur salle à manger trop sombre un hideux Sacré Coeur ; elle m'a avoué qu'elle aimait mes petites peintures parce que ça lui rappelle les bandes dessinées qu'elle lit quelquefois dans le journal ... ce qui m'a ravie , bien sur . Je ne sais pas quelles bandes dessinées , le journal ça doit être le Midi Libre . Quoi d'autre , depuis qu'on vit ici ( 4 ans ) elle est presque toujours malade et fatiguée ... j'ai déjà parlé d'elle , elle est à l'hosto depuis Noël , avec de l'eau dans les poumons , beaucoup ; actuellement on la nourrit par perf , la dernière fois que je l'ai vue elle avait beaucoup maigri , c'était il y a quinze jours parce que son mari m'a dit qu'il ne fallait plus la rendre visite de peur de la contagion ( pour elle ? pour nous ? ) ; cette eau , qu'on lui retire des poumons ... je me dis que chacun a sa façon de pleurer . Elle s'appelle Odile . Je ne sais de quel côté elle va passer  , la mort , la vie ... je l'aime bien , et je serai désolée si elle choisit l'autre côté . Flot de larmes , Flux de vie ... on dit aussi " se laisser couler " . Je fais des voeux pour qu'elle ne souffre pas  , en tout cas ...

       
    

commentaires