Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 07:47

          L'avait bien mal commencé , pourtant ... en arrivant j'ai  trouvé Monika , l'auxiliaire de vie , très fatiguée et enrouée par dessus le marché . Elle porte une large ceinture de contention ,  ce qui me choque , elle a seulement une trentaine d'années , nous est arrivée il y a sept ans en bonne santé ;  lever et coucher Tata c'est une sacrée charge , en plus de la charge morale de gérer les deux  petites dames ; en tout cas ça me mettrait mal à l'aise qu'elle se démolisse le dos à le faire . Faudra que je pense à cet appareil pour lever les personnes handicapées , il parait que la Sécu en rembourse un bon peu .  . Elle aussi est contente de me voir - mais elle a l'air vraiment fatiguée et énervée , et j'ai le sentiment que ce travail n'est plus l'idéal pour elle . Par contre maman est en forme comme tout, et tata me souhaite gentiment la bienvenue . Curieux comme tata pédale dans la semoule de temps en temps , est très présente à d'autres moments . En plus des sautes d'humeur , mais  sautes d'humeur qui n'en aurait - paralysée depuis bientôt treize ans ...
          Le lendemain matin je propose à Monika un rééquilibrage des chakras ( style Martin Broffmann ) ,  puis j'accompagne maman chez l'otorino ( orth ? ) d'abord ,  l'audioprothésiste ensuite ; tout baigne , il y a une bonne petite marche pour aller de chez l'otorino à l'audioprothésiste et maman la fait sans difficulté ; mais c'est moi qui  commence à être fatiguée , la tête bourdonnante ...
       L'après-midi , je vais à l'association " Bel Age " piouler , en appui à ma belle lettre de l'autre jour que j'avais eu tant de mal à rédiger , concernant les irrégularités dans les factures . La secrétaire de " Bel Age " est très fatiguée elle aussi , sa fatigue me gagne , ma tête  pèse de plus en plus ... elle me rédige un nouveau contrat que je suis trop fatiguée pour lire , je le regarderai au calme le soir . La circulation dans Nice est intéressante ... je commence à être excédée ; si bien que , lorsque l' embouteillage se fait plus fluide , j'enfile plusieurs rues très vite et sur ma lancée   m'engouffre dans un sens interdit .. sur quelques mètres seulement ... crissement de freins dans les deux sens , j'ai  eu de la chance ...  
        Après , petit passage à l'église des Pénitents Noirs où Mireille m'avait demandé d'aller lui chercher des cartes postales - le genre de course qui serait un bonheur en temps normal , mais là je voulais ne pas trop tarder pour être rapidement avec maman , je viens pour même pas quatre jours entiers donc j'essaie d'être avec elle autant que je le supporte . Donc je me dépêche , mais j'ai éprouvé un plaisir surprenant à traverser  la vieille ville au pas de charge ... pour me retrouver dans cette petite chapelle ,située au milieu du Cours Saleya . Elle est dédiée à la Vierge de Miséricorde,  n'est ouverte que le Mardi après-midi , n'est accessible qu'aux groupes ;  je me suis faufilée à  quatre pattes entre les jambes d'un bouquet de touristes  pour pouvoir admirer deux peintures représentant toutes deux cette vierge avec son grand manteau ouvert , qui protège les gens tout petits en dessous , l'une de Louis Bréa - un peintre du 15e ou 16e très connu dans le pays Niçois -  l'autre de Miralhet , un peintre du 15e que je ne connaissais pas . Le visage de cette dernière , doux et charmant , presque Raphaélite , a été repris par  Louis Bréa aussi . ( Pourquoi ? )
       Un  moment à les contempler - trop court ,  puis j'achète des cartes postales et sort ma voiture du parking , replonge dans la circulation lente comme l'Enfer , pour retrouver maman à la maison ; je me mets à la paperasse ,  lui propose des mudras pour l'aider à ne pas me parler quand je m'y plonge   - je n'aime pas faire les comptes et le secrétariat , et la pauvre , elle ne me voit pas assez pour se rendre compte que je suis en train de consulter des dossiers , et me parle ; ce qui me déconcentre , j'ai déjà du mal ; et du coup je lui demande agacée de se taire , ensuite je lui fais des excuses ,etc ... elle a toujours beaucoup tricoté , je l'ai dit , n'y voit plus assez pour le faire , donc tenir en méditation quelques minutes en maintenant ses doigts dans une position qui favorisera telle ou telle énergie , ça ne peut pas lui faire de mal . Et peut-être même que ça lui fera du bien , comme à moi !   
          Le lendemain matin , et je me réveille fatiguée d'avoir peu dormi ;  Monika m'appelle au téléphone , elle sort de chez le toubib , toujours incroyablement enrouée  ;  l'a vraiment besoin de se reposer ; je lui dis de rester chez elle , que je me débrouillerai toute seule - c'est de bon coeur  , mais ça me fait chier , bien sur ... Pendant que l'infirmière aide maman à prendre sa douche , je prépare son petit dej et les médicaments , puis commence par m'ocupper du classeur avec ses comptes  ; je lis tout de travers  et crois que je lui ai fait dépenser en quelques mois le double de ce que je croyais , ce qui m'accable totalement .  Ensuite , je me  fais mal à la hanche en levant tata . Je la fais petit-déjeuner , ne trouve pas le médicament qui est indiqué , finis par le trouver , elle le machouille et le recrache , je le lui écraserai pour le lui donner à midi ... Puis je repasse à Bel Age pour leur rendre les contrats signés que j'ai lu hier soir  ils ont l'air correct .  En sortant de Bel Age , j'ai le moral dans les chaussettes . Du coup je prends une  décision  bouée de secours - ça fait la deuxième fois que je passe devant le magasin de chaussures du coin de la rue Michel Ange et de la rue Borriglione et que  leurs pantoufles en laine bouillie , à prix délirant pour des pantoufles , marque Autrichienne , me jettent des regards affriolants - allez , c'est Noël et j'ai vraiment besoin de me remonter le moral -  j'entre ...  c'est moi qui prépare le repas et fait manger mes petites dames , donc c'est pas un problème si je rentre un tout petit peu plus tard ...  je m'offre les pantoufles qui me plaisent le plus , et je ne résiste pas à l'envie d'essayer des bottines extrêmement élégantes , avec des bouts carrés ridicules comme on fait maintenant  . Ahurissant ! elles sont confortables ! Voui ! C'est Noël , je m'offre les deux ! Les bottines ça sera le cadeau de Noël que me fait  maman , les pantoufles c'est pour ma pomme ... comme disait un de mes amis  : déjà qu'on est pas riche , si en plus faut s'priver ...  
          Mon moral remonte en flèche ... l'après-midi j'ai l'énergie d'appeler Philippe pour lui dire " maman n'a plus de sous " , il me dit que ça n'est pas possible , de regarder mieux ...après avoir épuisé toutes les objections du type : mais je t'assure , j'ai regardé tout le classeur "  je reprends les papiers un par un , vois qu'il avait tout rangé la dernière fois qu'il est venu , que je me suis complétement plantée dans ma première lecture , et que tout baigne ... j'ai bien fait de m'offrir les bottines . Je relis aussi le contrat que j'ai rapporté signé et vois qu'ils m'ont descendu le taux horaire de deux euros par heure , ce qui fait une économie de  130 euros par mois  ! incroyable , ça a servi de piouler !!!! ma belle lettre a porté ses fruits !
           Mais tout de même , le soir je suis crevée , j'ai mal à la hanche , et je souhaite un changement de toutes mes forces . Je tricote pendant que  maman écoute la télé en la faisant hurler - puis me couche à onze heures après l'avoir aidée à se coucher et lui avoir donné un somnifère .  Me réveille vers trois heures , ce qui m'arrive de moins en moins souvent à la maison ,  et fais des mudras jusqu'à six , j'en ai bien besoin !

        Noël ! Tata m'accueille quand je vais la lever en me disant de sa voix  très vieille , qui articule clairement et lentement chaque syllabe : " et maintenant tu vas nous chanter le solo de  Mon Beau Sapin " - j'ai installé le sapin dans sa chambre pour qu'elle puisse le regarder , en pestant pour le monter depuis ma voiture car  malgré sa petitesse il pèse une tonne - Philippe n'avait  trouvé qu'un sapin en pot . Mais c'est vrai qu'il est joli ce sapin ! Alors  je m'exécute , pour le début car je ne connais pas toutes les paroles ... je fais mes bagages , prépare le repas , lève la tata lentement , sans me faire mal à la hanche . Monika arrive vers dix heures fraîche et reposée  , elle a profité de son après-midi libre hier pour faire deux tiramisus et se coucher à sept heures du soir ... on ouvre les cadeaux , super ! j'exhibe  les bottines avec discrétion pour ne pas faire de la peine à Tata , qui ne peut plus marcher . Monika m'a offert un recueil de trois livres de cuisine-qui-tue ,intitulés respectivement  " Tiramisus" " Madeleines " " Chocolat" - une merveille ... le repas se passe si gentiment , Monika est toute charmante , Tata aussi , si gentille que j'en ai les larmes aux yeux , maman gazouille agréablement en prenant au vol et de traviole un mot dans la conversation , mais ça n'énerve personne , et l'un des tiramisus que Monika a fait est tout simplement sublime ... ( au caramel au beurre salé , il y a la recette dans le livre qu'elle m'a offert , youpi !)

         Entre temps Monika m'a annoncé une nouvelle importante , en me priant de ne le dire à  personne pour l'instant  ... ce que je fais , bien sur .Je vais garder le secret  encore quelques jours ... Mais comme ça va faire un sacré changement pour maman et Tata , je vais lui demander l'autorisation de les mettre au courant . Tout ce que je peux dire , c'est que je vais avoir du pain sur la planche ... mais , allons-y ! Joyeux Noël !
          

commentaires

Kate 29/12/2008 10:28

Bonjour, bonjour,
C'est idiot mais, te lire me booste...(sourire) de plus j'éprouve du plaisir (du moins un certain plaisir, rire)...
Pfff !!!
Je me perds...
Allez, je file lire la suite....