Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 09:42

              D'abord , deux qui montent peniblement le sentier vers la grotte dans Arunachala ; un couple de Francais , l'homme a la soixantaine corpulente , cheveux et barbes en bataille  plus sel que poivre ,  vetu d'un pantalon et d'une tunique orange flashy qui , en France , evoqueraient une combinaison de garagiste , mais ne sont ici que le rappel du renoncement au monde des sannyasin ; et sa femme , un peu plus jeune , l'air sympa . Suant a grosses gouttes , le monsieur nous demande si c'est encore loin , il n'est plus revenu ici depuis longtemps ; on les rassure , je lui propose de l'eau - il en a  ...


     ( ici , une photo du sentier dans Arunachala , mais cette saloperie de machine refuse de la placer ; ca sera pour demain ...)

           Puis , dans la file d'attente du dining-room , Patricia , lumineuse comme un printemps precoce de chez nous dans son corsage jaune bouton d'or  et pantalon bis . Il y a une semaine encore nous etions ensemble a Uzes ... c'est drole , ca ne me parait pas du tout etrange de la voir , comme si la vie ici etait juste le prolongement , certes un peu excentre mais parfaitement logique , du cours de yoga de Nathalie . elle est la depuis quelques jours aussi et nous propose d'aller l'apres -midi ecouter l'enseignement silencieux ( oui , ca l'air un peu paradoxal , je sais ) de Ma Shiva Shakti , a quelques centaines de metres de l'ashram . D'accord , bien sur , d'accord !



( aaaaaaaah , et la , une photo de la cour devant le dining-room ! mais qu'est-ce qui se passe , en plus ce damne truc se deconnecte tout le temps ... )


           Comme je suis arretee devant un etal en attendant que Patricia nous emmene au lieu de meditation ,  regardant de jolis petits colliers formes de  pierres semi-precieuses de toutes les couleurs , hesitant a les acquerir tant c'est peu cher ( a se  demander si c'est pas du plastique ... )  quelqu'un me dit bonjour ; les grimpeurs douloureux de tout a l'heure . On papote , il s'avere que le monsieur , Jean-Pierre , organise des voyages qui permettent aux participants  de visiter de nombreux ashrams dans toute l'Inde , pour choisir ceux qui leur conviennent le mieux ... tres interessant . Il nous donne ses coordonnees , que je garderai precieusement.  Il  a un abord chaleureux et sympathique ; outre son embonpoint , son accent du Sud-Ouest fait pressentir en lui l'heritier d'une lignee d'ancetres solidement nourris au cassoulet et au confit de canard ... pas le genre ascetique et destructeur ; tout a fait rassurant .
            Quelques minutes de marche entre des villas recentes aux couleurs qui feraient hurler chez nous , violet et mauve , jaune cru , rose bonbon , ocres et bleu dur , aux  toits plats  surmontes d' agreables verandas , feuilles de palmiers montees sur une architecture en bambou pour pouvoir prendre le frais , avec de petits jardins negliges ... nous arrivons a la salle ou nous pourrons approcher  Ma Shiva Shakti . On a trois quart d'heure d'avance , la salle est fraiche , son sol de marbre gris ultra propre est garni de tapis de sisal , on peut prendre de petits coussins bienvenus pour s'asseoir ( je commence a avoir le coccyx douloureux ) 
         On s'assied au calme , tranquilles ...je ferme les yeux .  Une seconde passe , ou trois quart d'heure ... la salle s'est emplie sans que je m'en rende compte . Une petite dame , haute comme trois pommes , entre silencieusement ; enveloppee dans des voiles couleur safran , elle marche tres lentement , comme en glissant . Elle s'assied sur le fauteuil en bambou place en face de l'assistance , et nous regarde . Elle peut avoir une quarantaine d'annees , trente ou cinquante , comment dire ? un beau visage de paysanne , des pommettes hautes et larges , des soucils noirs epais , les traits affirmes ... elle regarde sans rien dire chacun de nous , puis commence - lentement , si lentement ... a se promener dans la salle ; sur son visage , une expression paisible et douce , comme si elle ecoutait la musique emise par  chacun des etres assis la , comme si devant et autour d'elle s'etendait  une roseraie , dont nous serions les merveilleux rosiers ... je ne sais pas combien de temps ca dure . Des qu'elle est entree , j'ai perdu toute notion du temps , mais aussi toute sensation dans les mains et les poignets . Je suis bien...  si bien ... une fois qu'elle a ete partie , j'ai eu un mal fou a me relever tant mes jambes etaient engourdies . 

          Demain nous partons toutes trois pour Pondichery ... je regrette de quitter , bien sur ; mais Pondi et le samadhi de Sri Aurobindo , c'est un lieu magique aussi ... rendez-vous l'annee prochaine a Tiruvannamalai!)
         
 

commentaires

nathalie 17/01/2009 10:49

j'espère que tu peux lire nos commentaires de gardois frileux en attente de départ ! Il faudra que tu m'indiques le chemin vers cet ashram, je comptais y faire un tour aussi, car un ami m'en avait parlé l'an dernier.
C'est un bonheur de vous savoir toutes les trois, ensemble, en route pour Pondy ! Vous servirez de guide à notre chère Patricia.
Je pense bien à vous. bises
nathalie